Elle oblige sa fille 11 ans à vivre plusieurs semaines avec le corps en décomposition de son père

4 min de lecture
4

Etats-Unis, au Texas, dans la ville d’Electra, Susan Que Smith a été arrêtée cette semaine après que la police ait déclaré qu’elle avait forcé sa fille de 11 ans à vivre pendant plusieurs semaines dans l’appartement familial avec le corps en décomposition de son père Michael West.

Susan Que Smith a été placée en détention le mardi 18 janvier 2022 et accusée de mise en danger intentionnelle ou imprudente d’enfants et d’altération de preuves physiques, défaut de signaler des restes humains, a rapporté la chaine de télévision locale « KFDX-TV ».

C’est un agent de contrôle des animaux qui a signalé une puanteur dérangeante provenant d’un appartement, alors qui avait été appelé sur place après une plainte pour chien aboyant sans cesse dans la résidence, il a pu constater qu’une fenêtre de l’appartement Susan Que Smith été ouverte, et une odeur horrible s’en dégageait avec des centaines de mouches.

À leur arrivée à la résidence, les policiers auraient frappé à la porte, mais n’ont pas eu de réponse, ils ont également senti une puanteur nauséabonde se dégageant de l’appartement , ils sont entrés et ont trouvé tout de suite le « corps en décomposition d’un homme » dans le couloir qui était recouvert de plusieurs couvertures et sacs poubelles, selon leur rapport.

Ils étaient toujours dans l’appartement lorsque Susan Que Smith est rentrée avec sa fille de 11 ans et a demandé le plus naturellement, pourquoi la police était chez elle.

Interrogée sur la présence d’un cadavre dans son appartement, Susan Que Smith a identifié l’homme comme étant Michael West, le père de sa fille.

Elle aurait dit aux agents de police que Michael West était mort il y a environ trois ou quatre semaines et qu’elle avait décidé de ne pas signaler le décès de peur qu’elle et sa fille ne soient expulsées.

En plus du cadavre de Michael West qui se décomposait dans l’appartement depuis près d’un mois, la police a indiqué que l’appartement était « insalubre ».

Selon leur rapport, il y avait des seaux remplis d’excréments humains dans tout l’appartement. Susan Que Smith a dit à la police qu’elle et sa fille utilisaient ces seaux à la place des toilettes parce qu’il n’y avait pas d’eau courante dans l’appartement. Les agents de police ont également noté qu’il y avait de la nourriture avariée et des ordures partout.

L’appartement a été considéré comme un risque immédiat pour la santé de la fille de Susan Que Smith, qui a été emmenée dans un hôpital local pour une évaluation médicale et a été traitée pour de multiples plaies infectées et des piqûres d’insectes. Elle a ensuite été placée sous la garde des Services de protection de l’enfance.

Susan Que Smith a été incarcérée à la prison du comté de Wichita avec une caution de 7 500 $(6 611 euros) en attendant son procès.

©Photo de la prison du comté de Wichita

4 Commentaires

  1. bonjour, ❤ à prendre, je me tâte pour savoir si je quitte ma tantine ou non ,pauvre petite, ce qu’elle a vécu, c’est sûrement plus pire qu’une piqûre que nos têtes brunes reçoivent

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Un séisme ressenti au large de Mayotte

Article suivant

La première dépression de la saison cyclonique

Free Dom