VIDEO : marche blanche contre le harcèlement scolaire hier à St-André

3 min de lecture
3

Dinah était originaire de la Réunion. L’adolescente de 14 ans s’est donnée la mort le mois dernier en métropole, où elle avait emménagé avec sa famille, à Mulhouse. Un suicide lié  au harcèlement dont elle a été victime pendant des années. En sa mémoire : une marche blanche a lieu ce matin à Saint-André. Celle-ci a débuté au collège Mille Roches. Le cortège composé d’environ 150 personnes dont des élus de Saint-André  s’est ensuite rendu au parc Lacaussade. Notre journaliste Yves Mont-Rouge est sur place :

Durant cette marche blanche, notre journaliste a rencontré Christine la maman de Jay Sasha, qui s’est donnée la mort le 3 septembre dernier. Elle avait 16 ans et était lycéenne au lycée Nord. Découvrez son poignant témoignage :

Mr Fontaine, principal du collège de Cambuston, a tenu à prendre la parole et explique faire ce qui est en son pouvoir pour lutter contre le harcèlement scolaire :

Dinah s’est suicidée suite au harcèlement

Son orientation sexuelle n’était pas étrangère à ce traitement : la jeune fille a subi des brimades continuelles, des insultes, des humiliations qu’elle a fait cesser en se donnant la mort. Elle s’est pendue le 5 octobre 2021.

Jessica, sa tante, nous délivre les détails de la marche blanche :

Jessica, la tante de Dinah

Fin octobre, les proches de Dinah ont été invités sur le plateau de C8, dans l’émission de Cyril Hanouna « TPMP », Touche pas à mon poste. Face à l’animateur, Ryan, son frère, et Samira, sa mère, ont évoqué le calvaire vécu pendant deux ans par l’adolescente :

 

 

3 Commentaires

  1. Et oui, c’est tout le temps la faute aux autres !!!!
    C’était compliqué de la changer de lycée ou de changer de ville ??? de l’aider vraiment et concrètement ????
    Qui ne veux rien faire trouvera tout le temps des excuses !!!

    • Commentaire absolument inutile. De un changer d’établissement n’est pas si simple que ça, de deux, le harcèlement peut suivre en dehors de l’établissement, eh oui. L’aide est souvent demandé, mais malheureusement elle n’est pas toujours apportée. Il y a un grand besoin de former le personnel à cette question là, et de sensibiliser le plus de personnes possible.

  2. Commentaire insensible de Lecornut qui contribue au problème, mettre les manques sur le dos des victimes. Mêmes quand l’enfant change d’établissement et que le harcèlement cesse, les séquelles sont là. C’est ce qu’explique la maman de Sasha/Jay./ L’enfant est abimé, n ‘a plus confiance en lui etc. Il peut mettre des années pour se reconstruire, s’il y arrive. Jay avait changé d’établissement mais comme sa maman le dit, le mal était fait, et il était suivi par des professionnels de santé. On ne peut pas enlever la responsabilité des enfants harceleurs. On ne peut pas transférer la seule responsabilités sur les parents de l’enfant qui se suicide. Ils font généralement ce qu’ils peuvent pour protéger leur enfant Votre réaction Lecornut fait partie du problème.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Incendie dans une concession auto à Bras Panon : une dizaine de voitures brûlées (VIDEO)

Article suivant

Covid-19 : où se faire vacciner près de chez soi ?

Free Dom