“Il faut des aides d’urgence pour les réparations immédiates”

3 min de lecture
1

“Face à l’ampleur exceptionnelle des dégâts des eaux occasionnées par les crues torrentielles, les débordements des rivières et de leurs affluents et les inondations dans les deux communes de Saint- Joseph et Saint-Philippe, je demanderai des aides d’urgence pour les réparations immédiates et je soutiendrai la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle portée par les maires pour que tous puissent bénéficier des assurances qui y sont associées.

Suite aux pluies de fortes intensités, les bassins versants du Sud-est de l’île ont très vite été imperméabilisés (plus de 400 mm de pluie la vieille sur La Crête et au Pas de Bellecombe) et toutes les eaux de pluie ont alimenté les crues soudaines des ravines et des rivières Langevin et des Remparts. Ce phénomène, assez fréquent pendant les périodes cycloniques, reste exceptionnel pendant l’hiver austral. Mais l’importance de la conjonction d’un front froid au sud et d’un système dépressif venant du nord-est, associée aux pentes du volcan, a engendré des pluies remarquables et exceptionnelles sur les communes du Grand Sud.

Les crues et les débordements ont emporté de nombreux radiers à Saint-Joseph sur le chemin Grosset, chemin Solitaire, le chemin Embérique. Les débordements de la rivière Langevin et de ses affluents ont détruit le pont de Bras Sec et une partie de la route. La crue de la ravine du Baril a détruit une partie de la route et inondé l’hôtel “les Embruns”…Les inondations de logements et de maisons particulières ont nécessité les interventions des pompiers, des gendarmes, des personnels des collectivités, dont je salue la réactivité.

Je suivrai, en lien avec les maires et la Préfecture, les aides qui seront accordées et j’interviendrai pour accélérer les procédures permettant aux communes, aux familles, aux agriculteurs, aux entreprises de retrouver une situation normale. Notre résilience face à ces catastrophes naturelles dépend de notre rapidité à venir en aide aux personnes mais aussi à tenir compte de l’état réel des risques dans la phase de reconstruction.

Je suis de tout cœur avec les personnes et les familles qui souffrent, à la famille endeuillée, celles qui ont perdu des biens, et je leur apporte tout mon soutien dans ses moments difficiles”, indique David Lorion, Député de La Réunion.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

“La prévention des risques d’inondations doit être une priorité”

Article suivant

Dana Virin devient notre Miss Réunion 2021

Free Dom