//

Installation de la commission d’élaboration du plan de sauvegarde de La Chaumière

1 min de lecture
12

Maire de Saint-Denis, Préfet de La Réunion, sous-préfète en charge de la Cohésion Sociale, Vice-Président du Conseil Départemental, Vice-Président de la Cinor, ainsi que les propriétaires et les représentants des locataires ou encore le tissu associatif se sont réunis ce lundi après-midi à la mairie de Saint-Denis pour l’installation de la commission d’élaboration du plan de sauvegarde pour la copropriété de la Chaumière.

La commission de ce jour fait suite à l’arrêté préfectoral du 5 juillet 2022. Selon le Préfet de La Réunion, le plan de sauvegarde est la réponse adaptée face à un niveau dégradé élevé de la copropriété. Au-delà d’être une première sur le territoire ultramarin, ce type de dispositif est également inédit à l’échelle nationale.

La ville de Saint-Denis est engagée aux côtés de l’Etat pour améliorer le quotidien des plus de 1700 habitants du quartier et ainsi rétablir des conditions de vie dignes et acceptables, et offrir les mêmes chances à tous ces Dionysiennes et Dionysiens. Ce plan de sauvegarde a la grande ambition de redorer l’image de la Chaumière, en cassant le cercle vicieux de la dégradation.
En effet, la copropriété de la Chaumière, qui comprend 5 immeubles, 30 maisons individuelles et une école, est dans une situation extrêmement fragile depuis plusieurs décennies.
Bien que ce soit majoritairement des habitations privées, la ville de Saint-Denis s’engage.
Un vrai problème d’insalubrité persiste dans le quartier et engendre des risques pour la santé et la sécurité de ses habitants. De plus, des difficultés techniques, sociaux, financiers ou encore juridiques viennent s’ajouter.

Soliha Réunion, une association ayant pour but d’améliorer les logements des ménages sociaux et modestes s’est vue confier la mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage par appel d’offres pour mener une étude préalable qui se déroulera sur 4 mois avec une restitution des premiers éléments fin octobre. Ce travail d’analyses, de visites de terrain et d’échanges permettront d’indiquer la route à suivre pour la phase pré-opérationnelle qui suivra sur les 6 prochains mois.

Les premiers travaux pourront alors débuter

Éricka Bareigts, Maire de Saint-Denis : « Il s’agit d’un travail coercitif, où l’ensemble des partenaires vont fédérer leurs points de vue, leurs idées et leurs compétences. De par sa complexité, le projet a eu le temps de la maturation. Aujourd’hui il est temps d’intervenir de manière rapide et précise pour remettre de l’ordre dans ce quartier. »

0 0 votes
Note de l'article
S'inscrire
Me notifier des
12 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Article précédent

L’Union européenne approuve l’adhésion de la Croatie à l’euro

Article suivant

RSMA: les volontaires de la filière Bac Pro Numérique bientôt sous-officiers de l’armée de Terre

Free Dom