Ukraine: la femme enceinte évacuée de la maternité de Marioupol est décédée, son bébé aussi

2 min de lecture
2

Ce portrait a choqué la planète en entière la semaine dernière. Une femme enceinte blessée, sortie des décombres de la maternité de Marioupol sur un brancard, après que les lieux aient été bombardés par les Russes.

“La femme enceinte et son bébé sont morts après que la Russie a bombardé la maternité où elle était censée donner la vie”, indique l’agence de presse Associated Press.

Elle avait été évacuée d’urgence vers un autre hôpital, mais ses blessures étaient trop importantes. Après 30 minutes de réanimation, son décès a été constaté, a témoigné un médecin ukrainien, qui a aussi affirmé avoir tenté de donner naissance à son bébé par césarienne, mais il était déjà mort.

Qualifié de « crime de guerre » par l’Union européenne, le bombardement de l’établissement médical a fait trois morts (dont un enfant) et dix-sept blessés, selon la mairie de Marioupol.

Les autorités russes, sans démentir le bombardement, ont assuré que l’hôpital abritait des “extrémistes ukrainiens qui utilisaient l’établissement comme base et qu’aucun patient ni personnel médical n’était présent dans les bâtiments”, explique Associated Press.

Des justifications qui ont provoqué l’indignation à travers le monde.

2 Commentaires

  1. A chaque époque, son horreur d’absurdité. Nous montrer ces images qui sont choquantes n’arrêteront pas la furie des hommes. Hier des enfants avec leur regard fixé sur le néant ou noyés avec leurs habits du dimanche (Syrie) ou encore des nourrissons disposés ça et là au gré des balles (mayline) et celui-ci mort avant d’avoir pu pousser son premier cri (Ukraine)… Âmes sensibles s’abstenir. La guerre, une grosse bête qui engloutit tout sur son passage avec ses dessous encore plus répugnantes. Aux oppresseurs leur nom dans les livres et ceux des victimes sur les monuments aux morts.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Course poursuite dans les rues de St-Benoît (VIDÉO)

Article suivant

Une femme interrompt le JT russe avec une pancarte contre la guerre en Ukraine

Free Dom