Agression de Jean-Marie Virapoullé : l’audience renvoyée au 25 mai

2 min de lecture
15
Ce mardi 23 mars, l’agresseur de Jean-Marie Virapoullé devait comparaître en début d’après-midi, au tribunal Correctionnel de Saint-Denis pour expliquer la violente agression dont il a été l’auteur sur la personne de son médecin traitant le 26 janvier dernier. L’homme âgé de 47 ans a cependant demandé un renvoi de l’audience car il n’a pas d’avocat. Le procès est reporté au 25 mai prochain.

Retour sur les faits

C’était le 26 janvier dernier, le Dr Jean-Marie Virapoullé (en compagnie d’un ami et collègue du conseil municipal sur notre photo) dont le cabinet médical est situé pas loin de la mairie du centre-ville de Saint-André, avenue de la République, termine une consultation classique. Il est un peu plus de 13 heures.

Lorsqu’il raccompagne son patient vers la porte de sortie, ce dernier se retourne et, sans aucune raison, lui assène des coups de poings. Le Dr Virapoullé fortement bousculé chute à même le sol. Son agresseur continue de lui donner des coups de pied et coups de poing. Jean-Marie Virapoullé tente de se protéger à l’aide de ses bras. Il parviendra à se relever afin d’avertir sa voisine.

Pendant ce temps, son agresseur, qu’il connaissait pourtant bien en tant que médecin traitant, a le temps de s’enfuir. Le Dr Virapoullé est aussitôt pris en charge par les secours. Il passe d’abord par le commissariat de police de Saint-André, le temps de déposer une plainte, avant de prendre la direction du CHU Nord.

Le Dr Virapoullé souffre de commotions à la tête et d’une fracture du bras gauche. Il sera opéré dès le lendemain. Côté judiciaire, l’affaire a suivi son cours. Son agresseur, un habitant du quartier de la Rivière-du-Mât-les-Bas, a été interpellé, puis entendu. Il souffrirait de troubles psychologiques.

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

15 Commentaires

  1. Courage Docteur VIRAPOULLE, ce monstre sera sanctionné comme il le faut pour l horreur dont il a fait preuve. Bon rétablissement à vous et merci pour tout ce que vous faites en qualité de médecin et de politique.

  2. Docteur, Vous on ne se connait pas mais je voulais vous dire merci
    Si vous saviez combien vous avez changé nos vies
    Sans vraiment le savoir, vous avez fait de la magie
    Moi qui ne croyais plus en moi ni en l’avenir
    Combien de fois ai-je voulu tout foutre en l’air ?
    Je n avais plus la force et l’envie d’aller faire mes soins
    Je n avais plus de souffle pour faire l épreuve de force
    Jusqu’au jour où le destin vous a mis sur ma route

    Oui c’est vous qui m’avez réanimé
    Et grâce à vous ma famille s’est réallumée!!
    On a tous un jour eu ce moment de magie
    Croisé ce héros malgré lui qui veut sauver une vie
    Un mot, un sourire, une histoire et l’espoir fleuri
    Alors je voulais dire merci pour tout le mal qu on s est pas dit!
    Je ne vous connais pas mais je vous respecte pour ce que vous faites.

  3. Il n’était pas que le médecin, il a été agent dans un Interco de l’Est recruté par père Virapoullé qui était le Président et JMv le vice -President .
    Chercher l’erreur !!!!

  4. Vous dites que ce n’est pas son rôle de parler de tout ça,
    Qu’avant de prendre la parole il faut aller droit devant, droit dans le mur, droit au Port…
    Vous dites que c’est trop facile, vous dites qu’ il sert à rien,
    Mais c’estencore plus facile de ne parler de rien.

    Alors regardez, regardez un peu Saint André…
    Il ne va pas se taire parce qu’on vous a bouché les yeux
    Alors regardez, regardez un peu…
    Vous verrez tout ce qu’il a pu faire pour vous, pour nous…
    Continuez à attiser la haine et vivez dans votre peine…

    Perdue dans tes nuances, la conscience au repos,
    Pendant qu’ le monde avance, tu trouves pas bien tes mots.
    T’ hésites entre tout dire et un drôle de silence.
    T’as du mal à partir, alors tu joues l’innocence.

    • Subtile stratagème, arme délicieuse,

      Elle vous entraîne dans une danse tueuse,

      Elle vous porte vers de délicats déclins

      Et ne vous réduit qu’à plus rien.

      Mis à par peut-être, de simples pantins

      Habilement manipulés entre mes mains

      Gardant malgré tout cette pauvre insouciance.

      Fatale et presque attendrissante innocence.

      Mes marionnettes, mes comédiens, mes tragédiens dupés,

      Vous ne voyez de moi qu’un masque de soie veloutée

      Que vous êtes évidemment dans l’incapacité de faire tomber.

      La manipulation, l’éloquence, quelles armes merveilleuses.

      Elles donnent le contrôle de vos larmes, de vos pauvres ébats.

      Je maîtrise, je blesse, manipule et m’en amuse à tout va.
      C’est un art, qui demande talent et patience,
      Qui permet de s’ébattre dans la concupiscence,

      Qui m’emporte dans la débauche et dans l’excès.

      Mais un jour, peut être tomberais-je, qui sait ?

  5. Triste politique à Saint André des assoiffé de pouvoir agressé par son propre militant comment la situation a t elle pu dégénèrer de la sorte ! Alors oui il faut pas agresser son médecin mais a un moment il faut arrêter de faire des promesses électorales on vous tient par un contrat ça sert à ça la politique ? placé ces amis , des gros bras ,ces maitresses dans des collectivités au cg par exemple ? arrêtons avec cette politique

Répondre à Henri Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Colorado : fusillade dans un supermarché, 10 morts dont un policier(vidéo)

Article suivant

Covid-19 : opérations de dépistage à St-Joseph et St-Denis le 25 mars

Free Dom