Le SAFPTR soutient les mouvements progressistes syndicaux antillais

2 min de lecture
10

Après plusieurs mois de troubles sociaux en Guadeloupe liés à la crise sanitaire et à sa gestion par l’Etat, l’île connaît ainsi qu’à la Martinique de nombreuses contestations populaires avec de graves conséquences quant à la paix sociale.
S’il faut condamner sans aucune ambiguïté possible les actes de violence commis on est dans l’obligation de s’interroger sur la gestion de cette crise par l’Etat français.

La situation globale en Guadeloupe est catastrophique. L’Etat a un passif lourd dans la gestion de la situation politique, sanitaire et sociale dans ce territoire. Le mépris affiché à l’endroit de la population locale par ce régime depuis toujours, un comportement souvent condescendant et un refus de dialogue ont conduit à une situation totalement inextricable.
Ainsi la défiance à l’égard de la France est légitime !
Nous regrettons, encore une fois, de la part de l’Etat sur place ainsi qu’à Paris, une méthode d’un autre temps consistant à mépriser les corps sociaux locaux et notamment les syndicats engagés dans la recherche de solutions et le rétablissement du dialogue social.

Le SAFPTR (SYNDICAT AUTONOME DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA REUNION) apporte ainsi sa totale solidarité aux mouvements progressistes syndicaux antillais et nous leur disons notre soutien pour la prise en compte de leurs revendications par le gouvernement central.
Nous regrettons enfin les méthodes du pouvoir français qui consistent à envoyer des forces de police pour organiser la répression et à discréditer avec la complicité de certains médias métropolitains les justes revendications, au lieu d’anticiper les crises en engageant un véritable dialogue permanent, sincère, respectueux et digne d’un régime démocratique.

Cela démontre une crise structurelle du mode de gouvernance des territoires ultra-marins français.

10 Commentaires

  1. En HOLLANDE,la police tire à balles réelles sur les manifestants. L’europe de la démocratie et du dialogue. Et on nous parle de dictature en CORÉE DU NORD. Lol. On est pas mal non plus. Çà devient sympa l’Europe de MAASTRICHT.

  2. Le SAFPTR, syndicat « progressiste » vient de soutenir les ANTI-VACCINS en Guadeloupe.
    C’est à se taper le cul par terre. Alors que les taux de Covid et les décès augmentent
    partout, voilà un syndicat-péi, donc une sommité scientifique qui vient grossir le rang
    des « mi connait pas lire, mi connait pas écrire », mais mi cause pour rien dire…

  3. Et oui @ Gramoune, les taux de Covid augmentent mais les décès concernent en majorité les vaccinés. Ce ne sont pas des informations complotistes puisqu’elles viennent directement des pays concernés Israël, Belgique, Gibraltar, … Faudrait quand même arrêter de faire la politique du singe « pas vue, pas entendu, pas dit ». Regardons chez nous, plus on vaccine à la Réunion, plus il y a de cas. N’y a t-il pas comme un problème ? Mayotte, Guadeloupe, Martinique moins de vaccinés et moins de cas. Pas besoin d’être intelligent pour réfléchir.

  4. Mayotte 185 morts, Guadeloupe 823 morts, Martinique 704 morts et Réunion 379 morts alors qu’il y a 3 fois plus d’habitants à la Réunion que les autres îles précitées !

    il faut arrêter des désinformer pour faire croire que le vaccin de fonctionne pas doucefrance

  5. Les antillais ont toujours eut en eux cette hargne de l’esclavagisme, ils n’arrivent pas a pardonner, dans ce contexte la, la moindre injonction venant de la France est considérée par certains comme un retour vers le passé du temps de l’esclavage, ça réveille en eux (chez certaines personnes) un sentiment de révolte et de haine, à un moment donné il faudra bien passer de l’autre côté de la rivière, pour s’en sortir.

  6. Si il y a tant morts c.est qu il ya trop de non vaccinés qui ne reste.pas chez eux mais qui font des fêtes et rassemblement de tous genre ne pas accepter le vaccin.c est leurs raison mais reprendre la pandémie c est autre. chose

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

La Réunion présente au Salon du livre jeunesse de Montreuil du 1er au 6 décembre

Article suivant

Agression sexuelle : le docteur Bernard-Alex sera rejugé devant le tribunal correctionnel

Free Dom