L’équipe municipale agit pour renforcer la sécurité des Dionysiens

7 min de lecture
4

Piloté par la Police Nationale, le Groupe de Partenariat Opérationnel qui travaille sur les enjeux de la sécurité en cœur de ville s’est réuni pour la troisième fois ce jeudi 22 avril 2021. Une nouvelle occasion pour Saint-Denis de détailler l’ensemble des moyens qu’elle déploie avec ses partenaires pour assurer au quotidien la sécurité des habitants et des commerçants, élément indissociable de l’attractivité et du développement du territoire.

Depuis le lancement du GPO centre-ville, l’appropriation des outils par les commerçants et riverains a permis une plus grande rapidité d’action et de coordination entre les services de la Police Municipale et de la Police Nationale, afin d’augmenter le niveau de réactivité et de rapidité d’action de ces agents qui agissent au quotidien pour assurer la sécurité de tous et toutes.

Pour Raihana Valy, Conseillère municipale et élue du secteur Centre-Ville : « Dans le cadre de sa participation active aux Groupes de Partenariats Opérationnels pilotés par la Police Nationale, La Ville de Saint-Denis fédère autour d’elle des partenaires clés de la Sécurité du Quotidien afin d’identifier les problématiques et y apporter des réponses concrètes et pérennes, tant dans les quartiers qu’en centre-ville. Les patrouilles mixtes Police Municipale et Police Nationale illustrent bien cette synergie gagnante, au bénéfice de la population et des commerçants qui oeuvrent au développement économique et donc au rayonnement du territoire ».

Des actions de terrain pour des réponses ciblées et rapides

La deuxième réunion du GPO avait porté sur des axes majeurs tels que la lutte contre les stupéfiants, le respect des règles de stationnement ou encore la sécurisation de la place du Petit Marché, de la Place Paul Vergès, dans le secteur du bas de la rue Maréchal Leclerc comptant parmi les secteurs les plus prisés du centre-ville et dans les parkings de la Sodiparc.
Pour cette troisième rencontre, les échanges entre la Ville, les commerçants et les acteurs de la Sécurité se sont entre autres articulés autour des thématiques suivantes : l’éclairage public en centre-ville, la situation des forains, les toilettes publiques, la question des mobilités alternatives et le mobilier urbain afin de favoriser la création d’espaces de convivialité. La Ville ici marque sa volonté de co-construire avec les commerçants pour que les dispositifs créés soient en accord avec les besoins de terrain. Le travail mené de concert par les équipes de la Police Municipale et de la Police Nationale, en adéquation avec les attentes exprimées par la communauté des commerçants, a produit des résultats positifs qui encouragent donc à poursuivre les actions entreprises tout au long de ces derniers mois.

L’hyper-proximité et la co-construction comme leitmotiv

Au-delà des actions de prévention menées en permanence, la Police Municipale et les ASVP réalisent des actions d’hyper- proximité en ville sur la base d’une fois par semaine. Auxquelles s’ajoutent des patrouilles mixtes spécifiques Police Nationale et Police Municipale, ainsi que d’autres actions de prévention et d’information réalisées par la Police Municipale et les équipes de la Sodiparc. L’ensemble de ces actions ont permis de traiter notamment des affaires de vol.

Les mesures proposées par l’équipe municipale et les acteurs de la Sécurité du Quotidien sont pensées dans le cadre d’un processus de co-construction avec les commerçants. L’ambition des Groupes de Partenariats Opérationnels réside bien dans l’idée d’un dialogue permanent et d’une action basée sur les remontées de terrain opérées par les acteurs économiques en première ligne de front.

Une stratégie sécurité qui englobe tous les secteurs

Chacune de ces missions est l’occasion pour les équipes de la Police Municipale de Saint-Denis d’échanger avec les commerçants, de recueillir leurs avis pour une amélioration constante des dispositifs mis en œuvre. Aucun secteur n’est négligé. Au renfort du système de vidéo-protection, les équipes de la Police Municipale ont intensifié la surveillance des secteurs dits « sensibles » au rang desquels figurent notamment la Place Paul Vergès ou encore le Grand Marché.

Dans le même esprit, des macarons « Prévention Sécurité – Urgence » précisant les numéros utiles sont en cours de distribution – dont 484 ont déjà été remis – auprès des commerçants pour faciliter davantage le transfert d’informations aux forces de Police Nationale et l’instruction des plaintes et rendre toujours plus efficiente la gestion des faits de vols et violence lorsqu’ils surviennent.

4 Commentaires

  1. Et ailleurs qu’au centre ville c’est possible??
    Pourquoi tjs et encore le centre ville?
    On aimerait les voir ailleurs et pas qu’en semaine!

    • Je voulais justement soulever ma même question … Et camelias, Jacques coeur le chaudron. Fait pas oublier ces secteurs surtout en week-end l’initiative est excellente mais il faut entendre votre champ d’action

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Dengue : 2 décès et 1 416 cas en une semaine

Article suivant

St-André : des automobilistes interceptent une voiture folle sur la route

Free Dom