Tourisme et Covid-19 : les compagnies aériennes misent sur les Outre-Mer

2 min de lecture
4

L’été pourrait bien coïncider avec le retour en masse des touristes à La Réunion et en Outre-Mer d’une manière générale. Durement impacté par la crise Covid, le tourisme local fait grise mine depuis plusieurs mois maintenant. Les compagnies aériennes sont elles aussi en grande souffrance en ce moment. Si l’année 2021 avait plutôt bien démarré, l’aggravation de la situation sanitaire et l’instauration des motifs impérieux ont complètement changé la donne.

Des tarifs attractifs

Les compagnies aériennes misent donc beaucoup sur les Outre-mer afin de relancer leur activité cet été. Air France, Air Caraïbes, French Bee et Air Austral parient sur une reprise de la demande sur La Réunion et les Antilles. Ces compagnies ont déjà mis en place un programme de vols ambitieux, supérieur au niveau de 2020 et 2019. Marc Rochet, président de French Bee et vice-président d’Air Caraïbes promet déjà une baisse des billets à hauteur de 10 à 15%.

Des touristes en masse à La Réunion ?

Ce plan ambitieux pour relancer le trafic aérien reste cependant très incertain. Actuellement, c’est le Covid qui tient le manche en matière de prise de décisions. Les motifs impérieux, le passeport vaccinal, le couvre-feu ou encore le confinement sont autant de freins à la bonne reprise de l’activité aérienne. À La Réunion, l’épidémie ne semble pas marquer le pas avec environ 900 nouveaux cas détectés chaque semaine. Ajouté à cela une campagne de vaccination qui tourne au ralenti, c’est tout un pan de l’économie qui navigue à vue.

4 Commentaires

  1. Faudra en juin, juillet, août que le peuple Réunionnais se mobilise devant Gillot. Passons à l’action et n’oubliez pas le port du masque MDR

  2. Oui, oui, plus de touristes, plus de variants, dont le non moins fameux B.1.617 variant «double mutant» qui effraie l’Inde et se propage déjà dans le monde…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

La charte d’engagement du nouveau réseau de proximité signée, le syndicat Solidaires finances publiques dénonce !

Article suivant

St-Pierre : une pétition contre l’ouverture prochaine de 3 fast-foods sur le front de mer

Free Dom