/

« Les verrues  » détruites : un pas de plus dans le St-Denis de demain (PHOTOS)

4 min de lecture
6
UN PAS DE PLUS DANS LE SAINT-DENIS DE DEMAIN
Saint-Denis, ville citoyenne et ambitieuse, poursuit sa démarche de remodélisation de la commune avec la démolition de bâtiments vétustes de la Cité Ah-Soune. Par ce biais, Saint-Denis tend également à améliorer chacun de ses quartiers et ainsi le cadre de vie des Dionysien.ne.s.
Cette structure, connue de beaucoup de Dionysiens, date de 1955. Devenue vétuste et abandonnée, il était urgent de faire quelque chose. La destruction de cette parcelle de plus de 700 m2 répond donc à un acte majeur dans la stratégie de réaménagement de la ville et de la modernisation de toute la façade littorale.
Le but est d’acquérir des terrains de manière stratégique, grâce à l’EPFR (Établissement Public Foncier de La Réunion), pour ensuite avoir le choix des possibles futurs pour Saint-Denis. Parmi ses actions, l’EPFR a notamment pour objet de permettre le renouvellement urbain ou encore de mettre en œuvre une politique locale de l’habitat, tout en luttant contre l’insalubrité. L’EPFR aide ainsi les collectivités à se rendre propriétaire de gros fonciers, qui ne peuvent pas toujours être acquis en une seule fois.  C’est notamment le cas aujourd’hui pour la ville de Saint-Denis avec cette parcelle.
L’EPFR porte ainsi le foncier pour la ville.
Il n’y a pas encore de plan prévisionnel mais cet espace se situe dans le périmètre du Projet de Renouvellement Urbain Nord Est Littoral. Il s’inscrit dans la phase 2 de PRUNEL, actuellement en cours d’élaboration. L’idée est également d’ouvrir de nouveau  la ville vers la mer, tout en la raccordant depuis Sainte-Suzanne, jusqu’à l’entrée Ouest de Saint-Denis avec un service de transport en commun ingénieux. Les sujets sont en cours de discussion avec la CINOR et La Région.
Les travaux dureront maximum deux mois. Le terrain sera végétalisé le temps qu’un projet soit validé. La Maire de Saint-Denis et les personnes en charge du PRUNEL présenteront cette année à l’ANRU la phase 2 du projet.
Éricka Bareigts, Maire de Saint-Denis : « Il faut avoir conscience que l’on achète pour détruire et ensuite reconstruire car on ne peut pas réaménager la ville avec de l’existant. La ville fait des acquisitions, non pas par plaisir, mais dans une démarche de remodélisation de Saint-Denis et ainsi lui offrir une nouvelle image d’ici quelques années. Toute cette démarche a également pour but de préserver
la santé des Dionysiens. »
Jean-Louis Grandvaux, Directeur de l’EPFR : « Nous avons un partenariat dynamique avec la ville de Saint-Denis, nous sommes un outil pour la mairie afin de l’aider dans sa politique d’aménagement. Pour l’heure, nous avons déjà fait l’acquisition de 15 terrains stratégiques pour le compte de PRUNEL. »

Nous étions ce matin sur ce chantier avec notre reporter Frédéric Rustan en vidéo :

« Saint-Denis, ville verte et ambitieuse, a la volonté d’embellir chacun de ses quartiers et ainsi d’améliorer le cadre vie des Dionysien.ne.s », indique Ericka Bareigts.

6 Commentaires

  1. Ouf plus ce super bâtiment a la mode
    Mais fait koi à la place
    Un logement social pour les hand balleurs
    En fait stdni la point de projet
    St dni le mort

  2. Si c pr refaire une barre de log sociaux comme a l entree du centre ville laissez le vieux batiment ce sera mieux.
    Ou vont se cacher les handballeurs sinon ?
    Les gars de st louis arrivznt a bien defoncer lez murs si vs voulez

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Restauration scolaire : début des inscriptions et renouvellements pour l’année 2022-2023

Article suivant

Les décisions de la commission permanente de la Région du 22 juillet

Free Dom