Plaine-des-Palmistes/St-Benoit : le binôme Cazal-Arzal ou Arzal-Cazal aux départementales

8 min de lecture
11

Augustin Cazal de Saint-Benoit et Sophie Arzal de la Plaine-des-Palmistes ont décidé de s’unir dans le cadre des élections départementales des 20 et 27 juin prochains. Ils auront comme suppléants Anne Chane-Kaye-Bone et Jérémy Sinata. Les candidats et leurs suppléants ont tenu une conférence de presse en début d’après-midi, ce vendredi 16 avril 2021, à la Ferme équestre de Rico Nourry au lieu-dit Pont Payet, qui est la jonction entre les deux communes de l’Est.

Augustin Cazal a 43 ans, marié et père de famille. Il habite le quartier de l’Abondance à Saint-Benoit qui se situe aux portes de Takamaka. Adjoint de Patrice Selly, il a la délégation de la politique de la ville et siège également à la Cirest, présidée par le même Patrice Selly. Il travaille depuis 15 ans à la SHLMR.

Sophie Arzal a 50 ans, maman de 2 enfants. Elle habite la Plaine-des-Palmistes où elle est conseillère municipale de l’opposition. Aux dernières municipales où elle a été candidate, elle a perdu les élections face à Johnny Payet. Un « petit » écart de 143 voix entre les deux concurrents. Sophie Arzal, directrice d’un organisme de formation et propriétaire d’un restaurant au village de la Plaine, a été également 2e adjointe de Daniel Gonthier à la mairie de Bras-Panon de 2014 à 2020, ainsi que présidente de l’Office de Tourisme de l’Est.

Anne Chane-Kaye-Bone (en rouge sur notre photo) a 37 ans; Elle est maman de 3 enfants, professeure d’anglais et adjointe à la Culture de Patrice Selly à Saint-Benoit. Enfin, Jérémy Sinata, 29 ans, a grandi à la Petite-Plaine. Le quatuor s’est fixé comme objectif principal à l’occasion des départementales de « défendre les intérêts des Bénédictins et des Palmiplainois ». Mais pour cela, il faudra se faire élire. Raison pour laquelle, Augustin Cazal et Sophie Arzal ont décidé d’unir « BANIAN » (Bâtir Notre Ile Ansam) et « La Plaine des possibles » au-delà des étiquettes politiques afin de s’attaquer « à l’urgence sociale ».

« L’Est ne se contentera plus des miettes »

Inutile de dire que durant cette conférence de presse qui s’est déroulée en présence de Patrice Selly, président de « BANIAN » et de plusieurs élus de Saint-Benoit, sans oublier les militants, les oreilles de Sabrina Ramin, la conseillère municipale et conseillère départementale sortante ont dû siffler. Si Augustin Cazal, Sophie Arzal et Patrice Selly ont parlé d’elle sans la nommer, la suppléante Anne Chane-Kaye-Bone n’y est pas passée par quatre chemins : « Mme Ramin a fait 6 ans au Département et elle n’a pas de bilan alors que nous, à la mairie de Saint-Benoit, en 8 mois de gestion, nous avons pris des mesures significatives telle que la gratuité de la cantine scolaire, le permis gratuit pour une quarantaine de jeunes… sans augmenter les impôts », a –t-elle souligné en rappelant que « Mme Ramin avait combattu la gratuité de la cantine scolaire ».

Augustin Cazal s’est contenté de dire : « ils sont incapables de produire un bilan. Elle a dit qu’elle n’était ni dans l’opposition, ni dans la majorité. Elle est où alors ? Pas besoin d’avoir fait l’ENA pour savoir que 1-1 est égal à zéro ». Et M. Cazal de fustiger encore son adversaire toujours sans la nommer : « elle a dit qu’elle veut continuer son action au Département. Sauf que pour continuer, il faut avoir commencé. Ce qui n’est pas son cas ». Rappelons que Sabrina Ramin, la sortante, briguera de nouveau un mandat aux prochaines départementales avec comme binôme Jean-Yves Faustin, le 2e adjoint de Johnny Payet à la Plaine-des-Palmistes.

Le duo Cazal/Arzal (notre photo ci-dessus) présentera son programme au fil de la campagne électorale mais d’ores et déjà on peut retenir quelques grandes lignes telles que : la valorisation des métiers de sport en altitude en profitant des atouts naturels de la région Est, la création de maisons dignes pour nos gramounes, la réhabilitation gratuite des logements sociaux pour les familles, la réalisation de chemins d’exploitation pour les agriculteurs, la création de retenues collinaires, l’intensification de la lutte contre la fracture numérique, la mise en place d’une bourse de talents pour l’élite réunionnaise, la création d’un festival dans l’Est, modernisation des collèges etc…

Sophie Arzal et les régionales : « le choix d’une femme ne me pose aucun problème »

« Les projets ne manquent pas, mais il manquait en revanche des conseillers départementaux engagés ». Et Sophie Arzal d’ajouter : « un conseiller départemental ce n’est pas quelqu’un qui est là pour aller se pavaner dans des cocktails ». Patrice Selly et Augustin Cazal ont abondé dans le même sens : « il faut des conseillers départementaux qui se mettent au travail »,ont-ils  insisté tout en précisant presqu’en chœur : « l’Est ne se contentera plus des miettes ». Voilà pour les départementales ?

Quid des régionales ? En sachant que Sophie Arzal a été soutenue aux municipales de 2020 à la Plaine par Didier Robert et qu’elle se trouve aujourd’hui aux côtés d’Augustin Cazal, lui même adjoint de Patrice Selly, qui soutient Ericka Bareigts , on peut se demander quel candidat (ou quelle candidate) aura le soutien de Mme Arzal ? Nous lui avons posé la question. Réponse de l’intéressée : « le choix d’une femme ne me pose aucun problème ». Il y en a trois pour l’instant dans la compétition régionale : Ericka Bareigts, Huguette Bello et Vanessa Miranville. Sophie Arzal le dira plus tard.

Y.M.

([email protected])

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

11 Commentaires

  1. Hou la la c est vraiment une salade arzal a droite avec cazal a gauche slnata la fait perdre arzal municipal la y revient avec .ramin faustin ? La c est vraiment un bon salade russe

  2. Bravo. Le temps de la politique gauche-droite est révolu. Nous les jeunes on ne regarde plus que les projets, les valeurs et les actions…

  3. Bravo une très belle équipe stbenoit devrait d’ici là changer déjà aux huitièmes mois ont peut juste être satisfait de voir la différence chapeau toutes l’équipe

  4. Arzal 1 coup à gauche 1 coup à droite. Quand son ventre sra plein elle va faire au centre. C’est pitoyable. Toute lé pareil.

  5. Arzal un vrai drapeau, qui se laisse porter par le vent de la soif du pouvoir. Un coup par ici, un coup par là-bas…comment voulez vous inspirer confiance Madame Arzal?

  6. Quand je lis cet article, je suis vraiment étonnée Selly ne se présente pas aux départementales!!!. Car Selly abonde, Selly ordonne, Selly tire sur les ficelles de sa marionette et parle pour lui.

  7. Promesses électorales Mmr Chane, la cantine gratuite pour tous est devenue la cantine gratuite en fonction des revenus. Le permis de conduire pour les jeunes était déjà un dispositif existant avec l’ancienne municipalité, ne prenez pas la gloire du travail accompli par la sueur des autres. Ville propre et espace verts entretenu, nettoyage à coup par coup, ville sale.

    Vos projets pour les élections départementales sont ils un copié collé des promesses municipales que vous avez tant de mal à tenir?

Répondre à Pat Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Les élus de la majorité municipale dionysienne souhaitent voir Ericka Bareigts à la tête de la Région

Article suivant

Ericka Bareigts officiellement candidate aux Régionales

Free Dom