/

Présidence de la Cirest : « certains ont une posture de vieux politicards », a dénoncé Joé Bédier (VIDÉOS)

2 min de lecture
11

Nous reviendrons prochainement sur les 45 dossiers inscrits à l’ordre du jour du conseil communautaire de la Cirest qui s’est réuni ce jeudi 15 juin, en fin début de soirée, à Saint-Benoit. En dépit de l’absence de certains élus pour diverses raisons (Jeannick Atchapa, Daniel Gonthier, Stéphane Soucramanien, Jean-Marc Péquin, Sophie Lebon-Audifax…), le quorum a été largement atteint et le conseil pouvait donc délibérer.

Parmi la quarantaine de dossiers au menu, figuraient les comptes de gestion et le compte administratif 2022. Concernant le CA 2022, il est à noter que les élus de la majorité municipale de Saint-André se sont abstenus. Rappelons qu’ils avaient voté contre le budget primitif 2023 de la Cirest en mars dernier. Ecoutez Patrice Selly, président de la Cirest, concernant les grandes lignes du Compte administratif. Il est au micro d’Yves Mont-Rouge :

Ce conseil communautaire s’est déroulé dans une ambiance relativement tendue entre le président de la Cirest Patrice Selly et le 2e vice-président Joé Bédier assis côte-à-côte à la tribune officielle, surtout lorsqu’en début de séance, juste après l’appel des élus effectué par la benjamine de l’assemblée, Primilla Cévamy, Joé Bédier a demandé la parole pour une intervention. D’emblée, le président Selly lui a dit « non ». En précisant que toute prise de parole n’ayant pas de rapport avec l’ordre du jour devait se faire dans le cadre des questions diverses. Une tension palpable s’est aussitôt installée entre les deux élus. Patrice Selly allant jusqu’à vouvoyer son « cher collègue » de Saint-André.

Joé Bédier, maire de Saint-André, a dû patienter durant l’examen et le vote des 45 dossiers avant de pouvoir interpeller Patrice Selly sur le fameux protocole d’accord signé à Bras-Panon par 5 maires de l’Est sur 6 le 11 juillet 2020. Stéphane Fouassin n’avait pas paraphé le document en expliquant qu’il était « un homme de parole ».

Devant les élus du conseil communautaire, « sans esprit de polémique », a-t-il insisté, Joé Bédier a demandé à Patrice Selly s’il comptait respecter sa signature ainsi que sa « parole donnée » concernant ce protocole d’accord stipulant entre autres que le maire de Saint-Benoit devait passer les commandes de la présidence de la Cirest en 2023 au maire de Saint-André, dans le cadre d’une gouvernance partagée. Ecoutez l’intervention de Joé Bédier :

 

« Des combines et des calculs au sein de la Cirest », selon le maire de Saint-André

Patrice Selly a estimé que cette question n’avait pas lieu d’être traitée en conseil conseil communautaire, « ni devant la presse », mais plutôt à l’occasion d’une « conférence des maires ». Ecoutez sa réponse à son homologue de Saint-André, ainsi que l’intervention de Dominique Panambalom, le 1er vice-président de la Cirest et élu à Sainte-Rose :

Les autres maires présents tels que Johnny Payet (Plaine-des-Palmistes), Stéphane Fouassin (Salazie) n’ont pas souhaité s’exprimer publiquement. Après la réunion du conseil communautaire, nous avons posé la question à Joé Bédier pour savoir ce qu’il pensait de la réponse de Patrice Selly. Joé Bédier, sans citer le président de la Cirest (mais en y pensant sûrement très fort) a déclaré que « certains ont une posture de vieux politicards » et il a considéré qu’il y avait « trop de combines et de calculs » au niveau de la Cirest :

Le maire de Saint-André a déclaré par ailleurs que, même s’il ne se faisait pas beaucoup d’illusions concernant cette présidence de la Cirest, il allait continuer à siéger au sein de la majorité de l’intercommunalité en espérant que celle-ci « se mette réellement au travail sur des dossiers structurants ». Le moins que l’on puisse dire, c’est que la cohabitation Bédier-Selly ne s’annonce pas évidente durant les 3 ans qui viennent, avant les prochaines municipales. Les deux hommes ne vont sans doute pas se faire de cadeau.

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

0 0 votes
Note de l'article
S'inscrire
Me notifier des
11 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Article précédent

La Députée Karine Lebon interpelle le gouvernement sur le danger des Airbags TAKATA

Article suivant

« Tout s’est passé en moins d’une minute », raconte Pierre Catapoulé, le DGS de la Cirest, agressé à St-Benoit

Free Dom