Russie : Nestlé suspend la production et les ventes de KitKat et Nesquik

3 min de lecture
6

Nestlé va cesser de fabriquer des marques KitKat et Nesquik en Russie, sous la pression du public pour arrêter toutes les activités dans le pays, face aux appels au boycott de ses produits.

Les actions de Nestlé perdaient 1,3%, après avoir atteint leur plus bas niveau en séance peu après l’annonce du groupe. La déclaration était inhabituelle pour le fabricant du bouillon Maggi et du café Nescafé, qui continue depuis des décennies à opérer dans les zones de guerre du monde entier.

« Alors que la guerre fait rage en Ukraine, nos activités en Russie se concentreront sur la fourniture d’aliments essentiels, tels que les aliments pour nourrissons et la nutrition médicale/hospitalière, et non sur la réalisation de bénéfices. Cette approche est conforme à notre raison d’être et à nos valeurs. Elle défend le principe de garantir le droit fondamental à l’alimentation.

À l’avenir, nous suspendons les marques renommées de Nestlé telles que KitKat et Nesquik , entre autres. Nous avons déjà interrompu les importations et les exportations non essentielles vers et depuis la Russie, arrêté toute publicité et suspendu tous les investissements en capital dans le pays. Bien sûr, nous respectons pleinement toutes les sanctions internationales contre la Russie.

Bien que nous ne prévoyions pas de réaliser de bénéfices dans le pays ni de payer des impôts connexes dans un avenir prévisible en Russie, tout bénéfice sera reversé à des organisations d’aide humanitaire.

Cela s’ajoute aux centaines de tonnes de vivres et à l’importante aide financière que nous avons déjà apportée pour soutenir la population en Ukraine et les réfugiés dans les pays voisins. Et ces efforts vont se poursuivre. Nous sommes aux côtés du peuple ukrainien et de nos 5 800 employés là-bas. »

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy avait accusé samedi 19 mars 2022, Nestlé de rester en Russie dans un discours diffusé devant des milliers de manifestants à Berne, la capitale suisse.

 

6 Commentaires

  1. « Ce type de communication initiée par Zelensky, qu’aucun autre chef d’État d’une nation victime d’agression n’avait pratiqué avant lui, est particulier à plus d’une enseigne. Il s’agit d’une présentation sans aucun type de débat contradictoire, qui se lit comme un long communiqué et se termine par une standing ovation.

    Sur la question du Format Normandie, il n’y aura donc aucun contradicteur pour lui opposer que la dernière session du Format Normandie date du 12 févier 2015 et que, non seulement il n’y avait plus de négociations sur la question du Donbass, mais encore que les bombardements ukrainiens dans l’est du pays avaient repris de plus belle dans les deux semaines précédant l’intervention russe.

    Et que lui-même, Zelensky, avait fait voter une loi pour interdire l’usage de la langue russe dans les écoles. Chose qu’aucun de ses prédécesseurs n’avaient osé faire, dans la mesure où le russe est la langue parlée par 98% de la population d’est en ouest. »

  2. Quels pouvoirs à cet acteur comique pour demander que les entreprises suspendent ou quittent leurs activités en Russie et que les moutons plient sous ses exigences ? Tout n’est pas noir et tout n’est pas rose d’un côté comme de l’autre. Le plus simple aurait été d’éviter d’aller jusqu’au conflit en n’installant pas les bases de l’OTAN aux frontières de la Russie, mais les dirigeants des autres pays ont bien d’autres choses en tête et peut importe les pertes humaines d’un côté ou de l’autre. Courage aux russes et ukrainiens qui sont pis en otage dans un même combat.

    • J’ai dû rater un épisode, car il me semblait que l’Ukraine ne faisait pas partie l’OTAN, donc comment une base de L’OTAN pourrait y être installée ?

  3. bientôt on va avoir retour des produits après guerre, impact de plomb , balles en tout genre, gravas ds nos kit Kat. kit zot nènene.

  4. bonjour, Douce France,il a le pouvoir d’un chef d’état ,de fermer Renault en Russie, c’est de couper la pompe à fric aux Russes ,il y a 30 ans sa frontière était aux portes de l’Allemagne, et de quel droit une nation doit interdire son pays voisin de ne pas être armée, sa c’est ton idée, la mienne au lieu de construire Moscou à côté de l’ Ukraine 5000 km à droite en pleine Sibérie il y a personnes sauf le goulag
    jusqu’à preuve du contraire ce sont les russes qui attaque l’Ukraine ,anouck,tu n’as rien ratée l’Ukraine n’est pas dans lOTAN,ni dans l’Europe unie ,c’est pour cela qu’il n’y a pas de défense

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Russie : Renault suspend les activités de son usine à Moscou

Article suivant

Mayotte : Un nouvel intercepteur pour lutter contre l’immigration clandestine

Free Dom