Saint-Louis : « mon garçon en situation de handicap est cas-contact pour la 3ème fois »

1 min de lecture
6

Coup de gueule de Sandrine, une mère de famille.

Son fils, en situation de handicap, va au collège Plateau Goyaves à Saint-Louis. « C’est la troisième fois qu’il est cas-contact en un mois ! » nous explique-t-elle. « Dès la sortie du collège les enfants enlèvent leurs masques et il y a souvent des bagarres ! Il a déjà effectué deux tests PCR depuis le début du mois d’avril, qui sont tous deux revenus négatifs. Aujourd’hui le collège m’a renvoyé un message pour me prévenir que sa classe est de nouveau fermée. ! »

Aujourd’hui, elle en a marre et souhaite dénoncer ce problème.

6 Commentaires

  1. Marre de quoi ? Dénoncer quoi ? Se plaindre pourquoi ? On subit tous cette pandémie, et à la Réunion , on est peut-être un peu mieux loti qu’en Métropole pour l’instant. Si c’est trop lourd pour vous, il existe des associations et des services d’aide aux aidants de personnes handicapées. Renseignez-vous, assistance sociale, mdph, département, région. Agissez.
    Et dîtes-vous bien que vous avez quelque part « le privilège » que votre enfant soit accueilli dans un collège, ce n’est pas le cas pour bon nombre d’enfants handicapés qui attendent une place et que l’on veuille bien enfin s’occuper de leur cas.
    Vaut mieux qu’il n’aille pas au collège si il est cas contact, que de se choper la covid , ce qui vous rendrait la vie encore plus compliquée….

    • Un pé compassion pou cette maman.
      S ke c son faute si na zenfan handicapés i sa pas lécol ?
      C pa a coz son zenfan na la chance allé lécol ke fo li ferme son bouche kan na un problème

      • Parce que s’adresser aux personnes Freedom , ne va pas changer grand chose … Cette maman peut bien sûr signaler le problème,……( qu’elle ne définit pas très bien d’ailleurs… Est-ce que c’est le fait qu’elle doit garder son enfant chez elle ou que le collège a des manquements dans les protocoles sanitaires ???? ) ,… mais elle perd son énergie en ne s’adressant pas aux bonnes personnes. Si elle a besoin d’une solution , il faut qu’elle se tourne vers celles qui peuvent l’aider. Exemple, Je peux avoir toute la compassion que je peux pour elle, perso je ne peux rien pour elle.
        Je persiste à dire : Vaut mieux qu’il n’aille pas au collège si il est cas contact, que de se choper la covid , ce qui lui rendrait la vie encore plus compliquée…

  2. Les collèges ne font que suivre le protocole à suivre dans le cas où des enfants sont contaminées ou en contact. Dans ce cas il faut aller vous plaindre au préfet qui ne sait pas gérer cette crise comme il le faut. Un confinement partiel est nécessaire pour les communes les plus touchées et non pas un couvre feu inutile. Mais Pour Mr le préfet, le nombre de cas n’est pas encore suffisant. Quant au Président, lui il se préoccupe que de l’hexagone mais plus des Utra marin ! Donc il faut juste prier qu’on ne soit pas contaminé !

  3. De quoi se plaint elle ?
    Si il etait pas alle a l ecolebil aurait deja choppe le virus.
    C a l ecole qu on se contamine le moins a dit le ministre

Répondre à Jo de la Rivière Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Juan Joya Borja, le célèbre « El Risitas », est décédé à l’âge de 65 ans (VIDÉOS)

Article suivant

Concours international d’éloquence à Paris : la Réunionnaise Amélie Cassagne finaliste !

Free Dom