/

St-Denis : en route pour la transition écologique

5 min de lecture

Ville écologique, Saint-Denis a à cœur de participer activement à la transition écologique, pour le bien-être et le bien-vivre des Dionysien.  nes, et plus largement de tous.tes les Réunionnais.es. Cette volonté forte s’incarne aujourd’hui dans le verdissement du mix énergétique de la commune, par l’installation d’une centrale solaire.

Éricka Bareigts, Maire de Saint-Denis, a visité vendredi la nouvelle centrale photovoltaïque implantée au complexe sportif de Champ Fleuri. Installée
par TotalEnergies, celle-ci est entrée en service le 26 avril dernier et permet déjà de produire une électricité verte et décarbonée.

La visite de la centrale a permis à la Maire de visualiser le travail réalisé, mais également d’échanger avec TotalEnergies sur les perspectives et projets
en cours sur la Ville.

UN PAS DE PLUS VERS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Engagée en faveur de l’écologie, du développement durable de la commune et de l’île, et du bien-être de ses citoyen.nes, la Ville de Saint-Denis poursuit sa transition énergétique en installant une nouvelle centrale solaire à Champ Fleuri. 2 269 m² de panneaux photovoltaïques recouvrent désormais les gradins de la piste d’athlétisme et les dojos du complexe sportif.

Cette installation fait suite à un appel à projets lancé par la municipalité en 2017, et remporté par Quadran, aujourd’hui devenu TotalEnergies.
Le projet a ensuite été lauréat, en 2020, de l’appel d’offres national de la Commission de Régulation de l’Energie dédié aux Zones Non
Interconnectées. L’électricité produite par la centrale peut ainsi être réinjectée sur le réseau public EDF et consommée en local.

En produisant une électricité verte et 100% décarbonée, l’installation contribue aux objectifs nationaux et locaux de transition énergétique et
de lutte contre le réchauffement climatique, tout en valorisant des surfaces inexploitées (toitures).

DES AVANTAGES CONCRETS

Concrètement, la centrale permettra chaque année de couvrir les besoins en électricité de 464 Dionysien.nes (hors production d’eau chaude
sanitaire), et d’éviter l’émission de 461 tonnes de CO2. L’installation de ce projet d’intérêt collectif, sans impact sur les usages du complexe sportif, lui a même offert une plus-value, en permettant une inspection globale des toitures, un contrôle de l’étanchéité, et un renforcement des structures des gradins avant installation
des panneaux solaires.

Cette réalisation illustre parfaitement l’implication d’acteurs variés (la Mairie de Saint-Denis, son Service des Sports et TotalEnergies) en faveur du développement durable.

UN ENGAGEMENT QUI S’INTENSIFIE
À ce jour, la Ville compte 5 sites de productions d’énergie photovoltaïque :
· 1 site porté par la Société ALBIOMA avec la couverture du Gymnase de la Montagne
· 1 projet porté par la Société CORSICA SOLE la couverture de la toiture du garage Municipal
· 1 espace porté par la Société QUADRAN sur la couverture de sites de Champ Fleuri (2 gymnases, le dojo et les gradins de la piste d’athlétisme). À l’avenir, 3 autres projets devraient voir le jour dans le secteur du Chaudron du parking du stade de l’Est et du quartier de Saint-Bernard à la Montagne.

En conclusion, la totalité des opérations menées ou en cours, sur la Ville de Saint-Denis, permet d’atteindre une puissance totale de 8 MWc équivalent à l’alimentation électrique de 4 000 familles.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Sensibilisation au harcèlement en milieu scolaire à St-Joseph

Article suivant

St-Joseph : réaction de Patrick Lebreton aux « propos diffamatoires et calomnieux » de David Lorion

Free Dom