St-Paul : accro aux jeux vidéos, il percute un motard, le traine sur cent mètres et le roue de coups

2 min de lecture
7

L’affaire a été jugée vendredi 7 octobre en comparution immédiate par le tribunal de Saint-Denis.

Le mardi 4 octobre, alors qu’il s’est fait doubler par une moto trop bruyante à son goût, Romain, 24 ans, décide de se lancer dans une course poursuite après le motard. Il le percute et le traîne sur plusieurs dizaines de mètres car il reste accroché au capot.

Le jeune homme a finalement arrêté sa voiture, pour se mettre à frapper le motard au thorax et au visage, jusqu’à réussir à lui enlever son casque. Deux témoins de la scène mettent fin à l’horreur, jusqu’à l’arrivée des forces de l’ordre qui placent l’agresseur en garde à vue.

Heureusement, la victime n’est que légèrement blessée.

Il s’est pris pour son avatar

Au tribunal, l’homme avait l’air bien moins sûr de lui.

« Ça s’est bien passé comme ça. Quand la moto m’a doublé, j’ai été déstabilisé. Le bruit de la moto m’était insupportable, il fallait que ça s’arrête »

La mère de Romain a dressé aux enquêteurs un profil très préoccupant de Romain, ou plutôt l’avatar de son fils : « Il est en repli total. Il s’énerve quand je lui amène à manger, il n’a aucune vie sociale, joue aux jeux vidéo à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, ne s’alimente plus. Il est en échec scolaire et à chaque fois qu’il commence une formation ou un petit boulot, il s’arrête rapidement. Je ne sais plus quoi faire. Il ne fait plus rien depuis un an et n’a pas fait grand-chose depuis sa majorité ».

Le psychiatre a confirmé l’état psychologique du jeune homme : « Monsieur développe des crises agressives de type dissociatif, renforcées par la pratique massive de jeux vidéo et il était, au moment des faits, atteint d’une altération du discernement et dans un état d’épuisement psychique ».

« Il est vrai que le jeu vidéo est ma passion. Je pense que j’ai développé une addiction dès mes cinq ans. J’avais une Play Station. Je joue à Fortnite et à d’autres jeux », a répondu Romain, en toute lucidité, admettant que la garde à vue et l’entretien avec le psychiatre lui avaient fait « prendre conscience qu’il avait un gros problème d’addiction aux jeux vidéo et un besoin d’aide pour en sortir ».

« C’est une tendance très préoccupante. Aux États-Unis, il y a eu des cas de jeunes addicts aux jeux vidéo qui tuent leurs parents. On commence à voir cette tendance aussi chez nous. Le jeu vidéo se substitue à la réalité et crée des troubles dangereux, comme la drogue. Les faits sont extrêmement graves », commentait la magistrate, qui ne voyait pas l’utilité de l’emprisonnement : « Au contraire, dans un cas extrême comme ça, il faut qu’il sorte, qu’il s’aère, qu’il bouge. Se retrouver entre quatre murs aurait des effets dévastateurs ».

 « Il est nécessaire de le désintoxiquer de son addiction et même s’il a du mal à s’exprimer, je pense qu’il a pris conscience de son problème ». Me Chantal Laguerre, avocate de la défense

Romain a été condamné à deux ans avec sursis probatoire intégral et renforcé de deux ans, une obligation de soins, de travail ou de formation, mais aussi une suspension de son permis de conduire d’un an.

0 0 votes
Note de l'article
S'inscrire
Me notifier des
7 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Article précédent

Vidéo choc d’une vente d’esclaves aux enchères dans un lycée (VIDÉO)

Article suivant

Météo : Balita fera un virage brusque en direction des Mascareignes (PHOTOS)

Free Dom