Un premier studio de jeux vidéo à La Réunion

4 min de lecture

Pitaya est fondé en 2021 à La Réunion et compte une équipe de 9 personnes. Spécialisé dans la création de jeux mobile de type casual gaming, le studio prévoit la sortie de son premier projet « GIFTED The Playhouse » courant 2022.

L’histoire du studio Pitaya commence en mai 2018, de la rencontre de trois hommes. Stéphane Belus, un entrepreneur qui porte le projet d’un jeu vidéo innovant mixant l’aspect casual gaming et jeu compétitif.

Loïc Manglou, Game designer et formateur, qui souhaite créer un studio de jeux vidéo afin de permettre à ces étudiants de trouver des débouchés professionnels sur leur île.

Rémi Voluer, multi-entrepreneur dans le milieu start-up, qui voit dans la création de ce studio l’opportunité de lancer une nouvelle filière économique au sein des territoires ultra-marins.

L’une des rencontres déterminantes a lieu en juin 2019, lorsque le footballeur Guillaume Hoarau séduit par le projet et ayant à cœur le développement économique de sa région, accepte de parrainer et de financer le projet.

En octobre 2020 c’est au tour du conseil régional et de la préfecture de La Réunion de venir soutenir la création du studio. Dans la foulée l’équipe se constitue et le premier projet de jeu est défini. Le studio Pitaya voit finalement le jour le 1er janvier 2021.

La Réunion, premier département d’outre-mer à lancer un studio de jeux vidéo

La création d’un studio de jeux vidéo à La Réunion était une évidence. Chaque année, des dizaines d’étudiants de la région sortent diplômés d’une formation de ce secteur sans pouvoir trouver de débouchés professionnels.

« En Hexagone 1 étudiant sur 2 trouve un emploi dans le jeu vidéo l’année suivant la fin de ses études alors qu’à La Réunion seul 1 sur 8 travaille dans ce secteur » témoigne Loïc Manglou.

Depuis 2015, plus de 100 jeux ont été lancé depuis La Réunion. Le département compte en effet des dizaines de professionnels du domaine, mais ceux-ci travaillent notamment pour les locaux.

« Pour faire face aux enjeux du marché, il est désormais nécessaire de constituer des équipes pluridisciplinaires rassemblées au sein de studios » explique Rémi Voluer.

Le jeu vidéo est la première industrie culturelle et créative en France devant le livre, le cinéma et la musique. De par son insularité et son éloignement de l’Hexagone, La Réunion connait un fort désavantage compétitif pour investir certains secteurs économiques. Le secteur du digital, dont le jeux vidéo, permet d’échapper à ce handicap géographique et revêt donc un enjeu stratégique pour l’essor de la région.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Libération de la mamie de 77 ans qui a percuté volontairement une moto

Article suivant

La “verrue” de St Benoît bientôt démolie

Free Dom