Ste-Marie : Céline Sitouze, candidate aux départementales, présente son équipe et son programme

11 min de lecture
18

Au cours d’une conférence en live sur le réseau social twitch.tv (une première pour une conférence de presse politique à La Réunion), la conseillère municipale de l’opposition à Sainte-Marie qui, manifestement a décidé de jouer la carte de l’innovation, a annoncé sa candidature aux élections départementales qui devraient se dérouler les 13 et 20  juin prochains (sauf si le gouvernement change d’avis d’ici là par rapport à l’évolution de la crise sanitaire). L’occasion également pour elle de présenter Antony Vénérosy ainsi que les deux autres suppléants, à savoir Valérie Gravier et André Chérimont.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, Céline Sitouze a d’abord expliqué le choix de l’innovation. Pourquoi utiliser TWITCH me direz-vous ? pourquoi pas FB ou youtube ?. Les jeunes ne lisent pas les journaux et ne regardent quasiment plus la télévision. Twitch est une plateforme de jeux vidéo, qui attire beaucoup de jeunes ! A nous d’aller les chercher, d’aller à leur rencontre sur leur terrain de prédilection. C’est le sens de notre démarche ! Combiner à la fois, le terrain physique, aller à la rencontre des habitants dans les quartiers, en respectant les gestes barrières bien sûr, et le terrain numérique ».

Toujours via Twitch, les internautes ont pu écouter Landry Lafosse, étudiant, Fred Naze agriculteur, Héléna et Jean Mander retraités et Nils Brynhildsvoll Kinésithérapeuthe au centre-ville qui, en direct, ont fait part de leurs problématiques au quotidien liées au périmètre du conseil départemental

Après pourquoi Twitch, pourquoi une candidature aux départementales ? Réponse de Mme Sitouze : « notre candidature n’est pas le fruit du hasard ou le résultat d’une opportunité quelconque ! Valérie Gravier et Antony Vénérosy étaient candidats sur une autre liste, liste avec laquelle nous avons fusionné au 2éme tour. André Chérimont était déjà à mes côtés aux municipales de l’année dernière mais aussi à celles de 2008 ! ».

Mais encore ? « Elue depuis 2008 en tant que conseillère municipale, c’est ma 13ième année dans l’opposition ! Je suis élue à la Cinor depuis 2014. Mon engagement dans ces élections départementales est la suite logique de mon engagement aux élections municipales où j’ai été qualifiée pour le second tour ».

Concernant la situation des étudiants telle que décrite par Landry Lafosse, Céline Sitouze et ses coéquipiers proposent de créer une allocation exceptionnelle de subsistance pour nos étudiants, 1000€ versés sur 10 mois ainsi qu’une aide pour manger qui s’ajouteraient aux dispositifs existants ! « Il faut arrêter d’agir au coup par coup ! Les jeunes ont besoin de visibilité ! », dit-elle. Avant de poursuivre : » Et puis il y a la question du logement étudiant : comment étudier à Saint-Pierre quand on habite Sainte-Marie, Saint-Denis ou vice-versa ?Le logement est un enjeu majeur dans la politique de réussite éducative et de l’excellence ! 40% des familles vivent sous le seuil de pauvreté à La Réunion. Est-ce que leurs jeunes peuvent faire des études supérieures. Non ou très difficilement, car les loyers sont trop chers.

Mais il y a des solutions. Le conseil départemental possède des terrains ! Mettons- les à disposition des bailleurs sociaux pour construire des logements sociaux étudiants combinés à des foyers de jeunes travailleurs ! »

Concernant le thème de l’agriculture, la candidate et son binôme proposent « la construction de retenues collinaires individuelles à taille raisonnable, ou collectives et la mise en place une plateforme « Agrilocal » pour développer les circuits- courts et approvisionner la restauration scolaire des collèges d’abord mais agir également en concordance avec la Région pour les lycées et les communes pour les écoles primaires ».

Concernant le sport et la santé, ils préconisent un soutien financier aux clubs sportifs et aux associations en leur attribuant des moyens supplémentaires pour qu’ils puissent intervenir, le plus tôt possible, au niveau du sport et du sport/santé

–  Pour les clubs sportifs qui ont subi une forte diminution de leurs subventions, leur attribuer de nouvelles aides financières pour qu’ils puissent acquérir de nouveaux équipements sportifs, mettre en place des plans de formations pour nos éducateurs …

–  Aux associations, leur donner plus de moyens humains et financiers afin d’intervenir et de personnaliser leurs actions envers les personnes les plus vulnérables. Plus concrètement, permettre à ces associations de mettre en œuvre un vrai travail de prévention et de collaboration avec les professionnels de santé, l’ensemble du monde éducatif… »

Côté santé, Céline Sitouze estime « qu’il est nécessaire et et urgent de réactiver fortement notre service de  prophylaxie… tout en respectant l’un des 3 principes du développement durable : LE PRINCIPE DE PRECAUTION (par la recherche de nouvelles méthodes de luttes et l’utilisation de produits ayant le moindre impact négatif possibles au niveau environnemental et sanitaire) ».

Pour les personnes âgées, « il nous semble urgent que le Département fasse un effort considérable et supplémentaire

  1. Sortir de l’isolement nos ainées via les clubs du 3 ème âge qui actuellement par le contexte sanitaire sont en sommeil. Les clubs traditionnels de 3 ème âge constituent un maillage social de notre territoire. Pour mener à bien leurs activités, ils ont besoin d’être davantage soutenus.
  2. Faciliter de manière très concrète l’accessibilité à l’amélioration de l’Habitat Les démarches administrative la s, face à ce public âgé doivent être simple et facile d’accès mais pas pour autant sans contrôle dans réalisation de ces améliorations.

    En complément de cette facilité d’accès nous devons également coordonner les Services dédiées de la Région Réunion pour sortir plus de réalisations, plus d’habitats pour ces personnes âgées.

  3. Cela me permet d’aborder le 3eme axe : le Maintien de nos ainées à domicile. les places au sein de structures adaptées ou dans les résidences seniors par leur rareté sont chères et donc pas à la portée des personnes concernées.
    nous travaillerons à mieux coordonner, aider et soutenir les services liés à l’aide à domicile, les aidants familiaux et aussi développer le système de surveillance par télé-assistance ». C’était le programme, dans ces grandes lignes, de la candidate et de son binôme.

 

Qui sont Antony Vénérosy, André Chérimont et Valérie Gravier ? Ils se sont présentés eux-mêmes.

André CHERIMONT, 58 ans, marié, père de 3 enfants majeurs, a grandi à la Ravine des Chèvres les Hauts et il vit à la Convenance depuis octobre 1998. Il travaille pour la Société d’Economie Mixte d’Aménagement et de Développement de la Réunion depuis 33 ans au sein du Service de gestion du Patrimoine que tant conseiller social.

Valérie GRAVIER est mariée et a 2 enfants. Elle habite les hauts de Ste-Marie, dans le quartier de l’Espérance. Elle est assistante de gestion chez un grossiste en produits pharmaceutiques. Naturellement, tout ce qui touche à la santé m’intéresse beaucoup, plus particulièrement les médecines alternatives telles que : la sophrologie, l’aromathérapie, etc…Je suis intimement convaincue qu’il vaut mieux prévenir que guérir et ce dans tous les domaines et encore plus dans le domaine de la santé. D’où mon intérêt aux médecines alternatives », précise-t-elle.

Antony VENEROSY a 38 ans, il habite dans un des quartiers des Hauts de Sainte Marie : Beaumont. Il a  2 enfants et il est cadre à EDF.

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

18 Commentaires

  1. Deux zoreils dans sa liste . Ils connaissent quoi de la reunio n ? A part faire venir les copains … il faut arrêter avec ça . Après on va dire que l’on est raciste …

  2. C’est deux yab chouchou lol (affectueusement) et très gentils et très respectueux d’ailleurs. Arrêtons d’alimenter des polémiques stériles…. i fo parler des vrais sujet : ste marie est elle un bien de fond au patrimoine des lagourgue ?

    • Bravo… Enfin du sang neuf.
      Faire de Sainte Marie une vraie ville et non une banlieue de Saint-Denis. Ça fait 40 ans que j’ espère… Vivement 2026. En attendant je suis avec vous pour ces départementales et régionales

  3. Demoune koze inutile la sur démaille sa zoreil Bana créole comme nous alors si pas content vient pas commente la si avant ou juge met un lunette lebon

  4. l’originalité dans la communication, le fait d’aller chercher les jeunes sur leur terrain démontre pour moi une vraie capacité et une vraie volonté à faire bouger les lignes!
    Mi suiv à ou moin madame Sitouze !

  5. Oté zoreiland tir maloy dan zyeu ou la lève trop bon heure, la rien que domoune la Réunion la coupe le nombril si la terre nout ancêtres et la bien dit la langue na point lo os et Mme SITOUZE avec out band camarades, de pété

  6. Mr Zoreiland, renseigne a ou d’avance avant de critiquer. Et en plus, ou dit ke ou lé pas raciste !! Alors kossa ou viens de faire ? Ou oublie ke La Réunion y veut dire mélange de toutes races !!! Le débat politique y situe à li dans l’intention, dans l’ingéniosité d’apporter un conseil, une solution et des actes à répondre aux exigences des réunionnais et surtout des sainte-mariennes et sainte-mariens. Moin mi sa vote pour Mme SITOUZE, parce que c’est la seule ki oublie pas les jeunes, les agriculteurs, les personnes âgées, les chômeurs, les travailleurs et tous les délaissés de Ste Marie et du Département !!

  7. Aux Régionales, on vote pour l’ensemble des conseillers régionaux. C’est logique ! Aux Départementales, on ne vote que pour un seul dans son petit canton. Je me sens frustré : je voudrais voter tout logiquement pour l’ensemble des conseillers départementaux. Alors, le jour béni des cantonales, j’irai pécher le gardon au bord de mon Isère, histoire d’y noyer la misère du contribuable que je suis et de maudire l’apprenti constitutionaliste !

    http://www.courriers-reunion.fr/Accueil.html

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Régionales : Patrice Selly et Banian rejoignent Ericka Bareigts

Article suivant

Départementales à St-Denis : un binôme Nassimah Dindar/Jean-François Hoareau

Free Dom