Tournée des proches aidants : du 26 septembre au 17 octobre

11 min de lecture
2

L’aidant est une personne qui prend soin sans rémunération, de façon régulière, d’un proche, en situation de dépendance, de maladie ou de handicap.

Aider, informer et accompagner

Les aidants éprouvent des difficultés au quotidien : manque de temps pour soi, stress, fatigue…

Organisée en faveur des aidants, la Tournée des aidants est l’occasion de les informer, les aider, et leur offrir un moment de répit en proposant des activités. Il s’agit également de provoquer des rencontres pour créer du lien entre les professionnels mobilisés sur l’événement et les aidants.

L’aidant, un acteur solidaire

À ce jour, il est difficile de recenser les aidants qui ne se reconnaissent pas toujours comme tels. On estime qu’ils sont plus de 50 000 aidants à La Réunion (recensement à travers des prestations versées comme l’APA, Allocation Personnalisée d’Autonomie, et la PCH, Prestation de Compensation du Handicap).

Peu informés, isolés, mais formés sur les gestes professionnels, les aidants ne connaissent pas toujours les dispositifs de soutien financiers, matériels ou psychologiques existants. Peu connus et non reconnus professionnellement, les aidants sont pourtant un fondement de l’économie solidaire de l’île, en prenant le relais des hôpitaux et maisons de soin pour s’occuper d’un conjoint malade, d’un parent âgé, d’un enfant handicapé ou d’un ami qui a perdu son autonomie. L’aidant entreprend alors une démarche solidaire souvent épuisante physiquement et moralement.

LES AIDANTS ONT DES PROFILS DIFFÉRENTS :
en activité salarié (salarié-aidant), sans emploi, retraités, étudiants, hommes ou femmes, …

1. Un évènement pour aider ceux qui aident

Pour la douzième année consécutive, l’Action Sociale de la Caisse Réunionnaise de Retraites Complémentaires (CRR) et l’Action Sociale de la Caisse Réunionnaise de Prévoyance (CRP) – Institutions membres du Groupe CRC (Caisses Réunionnaises Complémentaires) – organisent une action d’envergure en faveur des aidants de La Réunion. Aidants qui seraient au nombre d’environ 300 000 en France, et plus de 50 000 sur notre île.

Depuis 2010, l’Action Sociale du Groupe CRC* organise cette action qui se traduit par des manifestations et des rencontres afin d’informer, sensibiliser et soutenir ces aidants qui donnent de leur temps et de leur énergie sans relâche et bénévolement, pour aider et accompagner un proche diminué par l’âge ou la maladie.

L’édition 2021 de la Tournée des aidants se déroulera du 26 septembre au 17 octobre 2021.

L’Agence Mobile CRC, véritable vecteur de proximité pour notre Groupe, sera mobilisée tout au long de la tournée et permettra au Pôle Engagement Social et Sociétal du Groupe CRC d’aller aux devants des aidants.

Ces journées de rencontres seront pour les aidants et leur famille l’occasion de s’informer sur leurs droits, et sur les aides auxquelles ils peuvent prétendre. Mais ce sera aussi et surtout l’occasion de s’accorder un moment de répit, de se rencontrer, de se réconforter en participant à des ateliers thématiques, des espaces d’informations et des temps d’échange avec des professionnels.

L’objectif de cet événement est non seulement d’informer, d’aider, d’offrir un moment de répit ; mais aussi de valoriser, soutenir et reconnaître ces femmes et ces hommes dans leurs actions quotidiennes comme de véritables maillons de la cohésion sociale.

2. Définition de l’aidant

Un aidant peut être votre voisin, votre frère ou vous-même. Est considérée comme aidant toute personne s’occupant bénévolement d’un de ses proches, diminué par la maladie, le handicap ou l’âge.

D’un point de vue strictement juridique, les textes définissent l’aidant comme suit :
« Est considéré comme aidant le conjoint, le concubin, la personne avec laquelle le bénéficiaire conclu un pacte civil de solidarité, l’ascendant, le descendant ou le collatéral jusqu’au quatrième degré du bénéficiaire, ou l’ascendant, le descendant ou le collatéral jusqu’au quatrième degré de l’autre membre du couple qui apporte l’aide humaine définie en application des dispositions de l’article L. 245-3 du présent code (de l’action sociale et des familles) et qui n’est pas salarié pour cette aide.»

SUIS-JE UN « AIDANT » ? Est-ce que :

  • Je viens en aide à un parent ou un ami qui commence à perdre son autonomie ?
  • J’habite avec un parent qui ne peut plus vivre seul ?
  • Je partage ma vie avec un conjoint atteint d’une maladie nécessitant qu’on lui vienne en aide?
  • Je consacre du temps aux soins d’un membre de ma famille qui éprouve des problèmes de santé ?

Si vous avez répondu « OUI » à l’une de ces questions, vous êtes un « aidant ».

Les aidants seraient plus de 50 000 à la Réunion. Et certains, pour ne pas dire beaucoup, ne prendraient pas la pleine mesure de leur rôle et du statut qui les définit. Beaucoup s’occupent de personnes âgées, de personnes souffrant de déficiences physiques et/ou mentales, mais peu savent qu’ils sont des aidants. Pourtant, à ce titre, ils peuvent prétendre à un certain nombre d’aides d’ordre financier, technique et/ou humain.

Il existe par exemple :

  • le congé de soutien familial mis en place en 2009,
  • le congé proche aidant,
  • la prestation de compensation du handicap si le proche est une personne handicapée, l’aide en placement temporaire dans une structure médico-sociale,
  • le dispositif répit-repos existant à La Réunion depuis quatre ans, …

Mais encore faut-il savoir que ces aides existent et que l’on peut y prétendre !

D’où la volonté de l’Action Sociale du Groupe CRC, d’organiser des journées de rencontre, des conférences, des actions de sensibilisation, et d’encourager l’ensemble des acteurs à les rejoindre pour faire émerger et pérenniser cette action en faveur des aidants.

L’Action Sociale du Groupe CRC dispose également d’un livret à destination des aidants et d’un guide du salarié aidant.

3. Le Groupe CRC en quelques mots

Association réunionnaise paritaire à but non lucratif et acteur majeur de la protection sociale à La Réunion, le Groupe CRC œuvre chaque jour et depuis 45 ans pour les métiers de la retraite, la santé, la prévoyance et l’action sociale, et s’engage dans un souci d’équité à accompagner et protéger tous ses clients, entreprises, salariés, particuliers et retraités.

Le Groupe CRC avec ses deux piliers, l’assurance de personnes (CRP) et la retraite complémentaire (CRR), s’articule autour d’un même axe, la solidarité. Le Groupe CRC s’inscrit dans les démarches de prévention. Il accompagne la société réunionnaise, s’inquiète du bien-être et du bien-vieillir de chacun de ses publics.

Le Groupe CRC est un Groupe solidaire, qui outre ses cœurs de métiers, s’engage sur le terrain social et sociétal par le biais de son Action Sociale.

Ainsi, au travers de leur Action Sociale, la CRR et la CRP accompagnent au quotidien les Réunionnais par des actions concrètes comme l’évènement « Aidons ceux qui aident », mais aussi par des aides individuelles financières prévues pour les personnes confrontées à des difficultés passagères, des aides ménagères, des actions collectives de prévention (séminaire de préparation à la retraite, aides aux aidants, …) etc.

4. Le programme de la Tournée

2 Commentaires

  1. C’est pas un affaire que lé nouveau pou le créole. Sauf que li la jamais dit que li « aide ». Té fait partie de l’essence même du vivre réunionnais. Té « jette » pas zot moun alors. Un gros-mère, un frère handicapé, un cousin té « timbré » toute té terlà même. Té entoure un et l’autre. Sans aucun sacrifice. Ni payé. Mais navé « reconnaissance » même pou un voisin à côté que la donne un coup d’main quand li té pouvait. Té pas obligé. Comela, na toute. L’individualisme y prône…

  2. Quand on est aidant, oser dire parfois qu’on en a marre, qu’on est fatigué, pour moi ce n’est pas de l’individualisme, c’est être capable de s’écouter soi même et c’est parfois un petit appel au secours. Oui on peut s’occuper d’un proche malade, avec amour, avec bienveillance, et c’est normal, mais cela ne peut être au détriment de sa propre santé. Il faut arrêter de culpabiliser les aidants. Eux aussi peuvent frôler le burn out. Donc, demander de l’aide, un répit, passer la main, ce n’est pas abandonner son proche, c’est le confier, au moins un temps, à d’autres personnes plus disponibles.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Le Rallye des métiers de l’économie bleue du 27 septembre au 1er octobre

Article suivant

Festival d’interpellations sur la route pour les gendarmes : entre alcool & stupéfiants

Free Dom