Une carte d’identité et une carte vitale dématérialisées en 2023

12 min de lecture
9

La carte d’identité numérique

Si elle ne devrait pas remplacer pour l’instant la version plastifiée, elle représente quand même une petite révolution administrative en 2023. Ce document officiel apparaîtra bien sous la forme d’un clone numérique dans l’application France Identité.

« Nous voulons que la confiance liée au titre dans le monde physique soit transposée dans le numérique afin de prouver son identité de manière sécurisée et garantie par l’État », explique Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, la directrice de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS).

Fin des usurpations d’identité ?

D’ici 2 ou 3 ans, la CNI numérique devait finalement remplacer sa version physique.

Grâce à l’application France Identité, la puce NFC placée sur la carte physique devrait pouvoir être utilisé afin d’ensuite créer un justificatif d’identité authentifié.

Plus besoin des photocopies qui sont souvent utilisées pour produits des documents frauduleux utilisés pour les cas d’usurpation d’identité. Ce justificatif sera à usage unique, à la validité limitée et surtout personnalisable en fonction du destinataire ou de la démarche administrative. Il sera par exemple nécessaire pour l’ouverture d’une ligne téléphonique.

Cette CNI numérique pour également servir à prouver son âge ou pour récupérer un colis à son nom.

Cependant, lors d’un contrôle routier, c’est bien la versions physique qui sera acceptée comme document d’identité.

Enfin, elle sera associé à un mot de passe à 6 chiffres qui permettra de s’authentifier de façon sécurisée aux 1 000 services publics en ligne qui utilisent la solution d’identification FranceConnect.

Une phase de test en mai

Un millier de testeurs ont pu utiliser l’application FranceIdentité depuis mi-mai, en version d’essai Beta sur Android. La Bêta pour les iPhone d’Apple sera, elle, disponible mi-septembre avec l’arrivée du système d’exploitation iOS 16.

Après deux ans de discussions avec la firme californienne, cette mise à jour logicielle permettra de lire la puce NFC de la carte via un canal sécurisé Password Authenticated Connection Establishment (PACE). Mais la carte d’identité ne sera pas intégrée dans Cartes, le portefeuille digital de l’iPhone, car « nous souhaitons conserver une fonction régalienne et ne pas abandonner à un acteur privé des données nationales » se justifient ses concepteurs. « Plus on déporte des données sur le smartphone et plus la surface d’attaque pour les hackers augmente » rappellent-ils.

Lancement généralisé courant 2023

L’application devrait être lancée à grande échelle pour le premier trimestre 2023. D’ici là, il faudra remplir plusieurs critères comme avoir la carte nationale d’identité électronique (CNIe) délivrée par l’administration depuis l’été dernier. Mais aussi avoir un smartphone compatible avec au minimum Android 8.1 et iOS 16 pour les iPhone.

L’application sera disponible sur l’App Store et le Play Store. Il faudra néanmoins mais un code PIN reçu à votre domicile avec accusé de réception pour activer le service. Une authentification via FranceConnect devrait également servir d’assurance pour se connecter.

La CNI numérique ouvre un cycle de numérisation des documents administratifs avec en ligne de mire à moyen terme le permis de conduire et les passeports.

C’est au tour de la carte Vitale

Expérimentée dans 12 départements depuis 2021, la e-carte Vitale va progressivement être déployée dans toute la France, suivant un décret paru au Journal officiel le 30 décembre 2022. Ce qu’il faut retenir de cette nouvelle carte dématérialisée avec Service-Public.fr.

Créée en 1998, la carte Vitale fait partie intégrante des parcours et des pratiques de soins des assurés et des professionnels de santé depuis plus de 20 ans.

Face à l’utilisation croissante d’outils numériques dans le quotidien des Français, le ministère de la Santé a lancé en 2019 un plan de numérisation, avec le projet de créer une application smartphone pour la carte Vitale. Objectif : simplifier les démarches en ligne et éviter les mises à jour de la carte Vitale. La e-carte a connu une phase de déploiement gratuit dans 12 départements : Rhône, Alpes-Maritimes, Saône-et-Loire, Seine-Maritime, Bas-Rhin, Nord, Gironde, Hérault, Loire-Atlantique, Sarthe, Puy-de-Dôme, Paris.

Le décret du 30 décembre 2022 confirme sa mise en place sur l’ensemble du territoire, avec une mise à disposition qui doit s’achever « au plus tard le 31 décembre 2025 ».

Comment activer sa carte dématérialisée ?

La e-carte Vitale est une alternative dématérialisée à la carte Vitale physique, qui continue d’exister. Elle est accessible pour tous sur smartphone et tablette via une application nommée « apCV » (accessible pour le moment dans les départements Saône et Loire, Seine Maritime, Bas-Rhin, Nord, Gironde, Hérault, Loire Atlantique, Sarthe, Puy de Dôme, Paris)

Cette application contiendra toutes les données d’identification de l’utilisateur, l’identifiant national de santé (INS) et les données de suivi des utilisations. Elle permettra d’accéder à la facturation SESAM-Vitale (télétransmission), aux téléservices intégrés de l’Assurance maladie obligatoire (AMO) et aux dossiers pharmaceutiques (pour les pharmaciens).

Pour obtenir la carte dématérialisée, l’assuré doit procéder ainsi :

  • télécharger l’application « apCV » à partir d’un smartphone ou d’une tablette ;
  • renseigner son numéro de sécurité sociale ;
  • faire une capture vidéo de sa carte d’identité ;
  • faire un selfie vidéo.
  • définir un mot de passe à quatre chiffres afin de protéger ses données. La carte de l’assuré est ensuite activée.

Lors de la consultation, le professionnel de santé n’aura qu’à scanner le QR code qui s’affiche dans l’application ou utiliser un lecteur NFC sur lequel le patient déposera son smartphone.

  À savoir : Pour l’instant, la nouvelle carte ne peut être utilisée qu’auprès de certains professionnels de santé ayant mis à jour leur logiciel de facturation, et détenteurs d’un lecteur NFC ou de QR Code. La technologie NFC (Near Field Communication) n’est pas disponible sur tous les smartphones. Le NFC est une technologie qui permet d’échanger des données entre un lecteur et un terminal mobile compatible. C’est la technologie qu’utilise la carte bancaire pour le paiement sans contact ou la carte de transport.

  À noter : Une fois le déploiement complet réalisé, l’usager devra choisir entre les deux formats de carte.

Les fonctionnalités de la e-carte et de l’application

Pour rappel, la carte Vitale permet au professionnel de santé d’établir une feuille de soins électronique à la place d’une feuille de soins papier, ce qui permet au patient d’être automatiquement remboursé au bout d’une semaine, sans avoir à réaliser la moindre démarche auprès de son organisme d’Assurance Maladie.

La carte numérique offre les mêmes fonctions que la carte physique, notamment en ce qui concerne la gestion des feuilles de soins et des remboursements automatiques.

Elle est également destinée à proposer des fonctionnalités pratiques et innovantes :

  • éviter les oublis : il y a plus de chance qu’un patient ait son smartphone dans sa proche que sa carte Vitale ;
  • simplifier l’accès aux données de santé pour les patients et les soignants et faire en sorte que les télétransmissions soient toujours assurées ;
  • sécuriser le parcours des feuilles de soins en évitant les problèmes, comme les factures rejetées et les erreurs ; un professionnel de santé pourra consulter la situation médico-administrative d’un bénéficiaire pour l’élaboration d’une feuille de soins électronique ;
  • permettre de suivre ses dépenses de soins directement via l’application ;
  • limiter les contacts physiques via l’échange de la carte.

  À noter : Parmi les fonctionnalités à venir, l’application « apCV » inclura les données des mutuelles, permettra de déléguer sa carte Vitale à un tiers de confiance pour une période limitée (pour les grands-parents qui gardent leurs petits-enfants par exemple, ou quand le malade ne peut se déplacer à la pharmacie) et donnera accès en toute sécurité à des services de santé en ligne.

Enfin une simplification des démarches administratives ? Affaire à suivre …

Vos réactions au 0262 99 12 00.

Crédit photos et vidéos : site officiel FranceIdentite

9 Commentaires

  1. NON ! NIET ! Je dis non à ça ! C’est toujours la même rengaine ! Au début, tout est beau, tout est bien. « C’est pour faciliter votre vie ! C’est sécurisé !  » « Il faut vivre avec son temps ! » Et après, quand tout le monde mord à l’hameçon…….COUIC ! ……. il n’y a plus de liberté, le fameux service devient de plus en plus cher, puis obligatoire et de moins en moins « à l’écoute et au service de l’humain », cela va vers la privatisation (au service de cette horreur qu’est le « système économique  » et, si vous êtes de ceux qui ont compris ce qui se trame derrière le filtre de notre réalité, il s’agit bel et bien d’un système satanique !) et donc toujours de plus en plus cher et encore plus obligatoire. Au final, il n’y a plus rien d’humain dans tout ça. Cela devient insupportable, invivable ! Vous voulez des exemples ?

    L’EAU !
    Élément indispensable à la vie ! Dans mon enfance, l’eau était GRATUITE. Bien sûr, il fallait aller la chercher à la source ou à la fontaine. Je me rends compte aujourd’hui que c’était le prix de la liberté. Puis, il a été proposé de faire arriver l’eau à domicile en contrepartie de quelques sous, histoire de financer l’acheminement de l’eau. Jusque-là, tout va bien. Vient alors la privatisation sous prétexte de rentabilité (tu parles ! Il faut traduire « privatiser pour pouvoir voler, dépouiller « légalement » le citoyen »). Et nous arrivons aujourd’hui à « devoir » payer l’eau pour pouvoir vivre. Cela n’échappe à personne, j’espère, de constater que les factures d’eau n’arrête pas d’augmenter. Humainement parlant, est-ce normale ? La réponse est NON !

    LE COMPTE BANCAIRE
    Dans les années 80, ouvrir un compte bancaire était GRATUIT. Il n’y avait même pas de frais de compte ! La belle vie ! Où en sommes-nous aujourd’hui ? No comment ! Il n’y a même plus d’accueil ! Et nous avons l’OBLIGATION d’avoir un compte bancaire ! Quelle est le refrain déjà ? Pas de compte bancaire, pas d’argent ! Et ce qui s’en vient est pire : la numérisation de la monnaie !

    Hé ! Les amis, jusqu’à quand, jusqu’à où, allons-nous dire « oui » à tout ça ? Ce n’est pas parce qu’on nous propose quelque chose qu’il faut dire oui. Nous pouvons dire « non » en ne participant pas à ce qui est proposé. C’est dur mais c’est le prix à payer pour rester libre et……..humain.

  2. Donc la carte d’identité sera par abonnement.
    Il faudra acheter un téléphone, et puis chaque mois, il faut payer l’abonnement téléphonique,
    et bien sur, faut payer l’électricité
    bravo …!

    • Le Japon a 10ans d’avance sur la France, bientôt nous aussi nous nous habiturons à payer les courses avec le téléphone.

      Ne pas confondre un élément d’identification et le service publique ou privé

  3. Mon Dieu pauvre personnes âgées oulalala.l.antechrist le vraiment la ayo. tou sous puce électronique.la marque de la.bete sera vrai ds le temps à c k i voi la. baba ousanousava.pfff

  4. Et bien ils l’on dit ! Le numérique partout. Infalsifiable qu’ils l’ont dit. Pour ça, attendons voir. Derrière ceux qui pianotent, (ils sont payés pour) ils y travaillent. Ah oui l’autre là « intelligence artificielle » vous verrez le « côté infalsifiable » ! Faudra encore payer. Nous pauvres CONtribuables, nous allons être encore de la partie. Tching tching (chez eux ça porte malheur) et pour nous donc ! Allez ! Par ici la monnaie virtuelle (sur ton cpte ça l’est pas) nous allons tous être « pucés » (pour nous différencier des Android). Ils l’ont dit ! Avec d’un côté des êtres issus d’une matrice artificielle avec des capacités extra sensorielles. A eux les voyages intersidérales (qu’ils y restent) A nous, notre chère belle planète (plus pour bien longtemps). C’est nous qui casquons !

  5. Comment certaine mairies comme la rivière des pluies , il y a une dame qui se prends pour le maire , elle parle très mal aux gens , (d’ou vous venez ?) si c’est une autre commune de l’île il faut vous mettre derrière la queue même si vous êtes arrives premier ,vous allez attendre quand tous le monde du quartier sera passé, ensuite vous pourrez vous présenter et ça même si vous avez RV .de qui se moque t-on dans cette mairie ? et cette dame elle devrait être sanctionné pour son comportement ignoble envers les créoles.il faut l,’envoyer faire un stage de communication.

  6. Comment certaine mairies comme la rivière des pluies , il y a une dame qui se prends pour le maire , elle parle très mal aux gens , (d’ou vous venez ?) si c’est une autre commune de l’île il faut vous mettre derrière la queue même si vous êtes arrives premier ,vous allez attendre quand tous le monde du quartier sera passé, ensuite vous pourrez vous présenter et ça même si vous avez RV .de qui se moque t-on dans cette mairie ? et cette dame elle devrait être sanctionné pour son comportement ignoble envers les créoles.il faut l,’envoyer faire un stage de communication.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Avis de recherche : Benjamin, 12 ans, Saint-Denis

Article suivant

Connaissez-vous l’abricotier des Antilles ? (PHOTOS)

Free Dom