Une première borne de dons digitale à l’aéroport Roland Garros

4 min de lecture
4

Dans le cadre de leur démarche sociétale et de valeurs fortes d’innovation et de solidarité, l’Aéroport Roland Garros, Le Crédit Agricole de la Réunion et sa filiale Réunion Télécom ont signé un partenariat pour la mise en place d’une borne de dons digitale au profit d’une association de notre territoire. Le format de cette borne qui est installée dans le hall des départs de l’Aéroport est une innovation à la Réunion pour favoriser la solidarité des voyageurs. L’association Eclats de l’Ile qui œuvre depuis 16 ans pour donner le sourire aux enfants hospitalisés sera bénéficiaire des dons collectés.

L’association a la chance de disposer de la première borne de don digitale de l’île.

Installée en salle d’embarquement de l’aéroport, elle facilite et offre l’opportunité aux usagers de faire leurs dons en toute sécurité. À savoir qu’un don de 10 € permet d’offrir 1 spectacle à 1 enfant hospitalisé !

Par le soutien de ses donateurs, Éclats de l’île conti- nue d’intervenir auprès des enfants hospitalisés. Les clowns professionnels de l’association visitent près de 4 500 enfants chaque année. Faire des dons c’est continuer de les faire sourire !

Association Éclats de l’île

Alexia CHAPUIS Chargée de projets d’Éclats de l’île, Fréderic CHA- BRIAT Directeur des Opérations Commerciales et Immobilières de l’Aéroport de La Réunion Roland Garros, Didier ESTEBE Directeur Général Adjoint du Crédit Agricole de la Réunion, Olivier BOUCHER Technicien Réunion Télécom et Sampiero SARI Directeur Général Adjoint de Réunion Télécom.

Par le soutien de ses donateurs, Éclats de l’île conti- nue d’intervenir auprès des enfants hospitalisés. Les clowns professionnels de l’association visitent près de 4 500 enfants chaque année. Faire des dons c’est continuer de les faire sourire !

C’est parce qu’elle avait vu des clowns à l’hôpital en métropole qu’Anne TIXIER, qui se décrit comme une amoureuse des arts vivants, a décidé de créer l’association Éclats de L’île en 2003 ici, à l’île de La Réunion. Afin de dédramatiser l’hospitalisation et d’améliorer la prise en charge des jeunes patients, l’association souhaite faire intervenir des clowns en pédiatrie.

Après 16 années de présence à l’hôpital, Éclats de l’île ouvre une 3ème et 4ème journée hebdomadaire clowns à l’hôpital !
Car 2 journées supplémentaires au CHU de La Réunion, c’est permettre à plus de petits patients de retrouver leur vraie place d’enfant dont l’hospitalisation les prive trop souvent. C’est aussi permettre aux enfants hospi- talisés sur du moyen ou du long terme, parfois venus des autres îles de l’Océan Indien qui se retrouvent seuls, de créer un lien fort avec les comédiens.

4 Commentaires

  1. On peut mettre une de ces bornes à la région, département et dans les bureaux des maires on commencera par eux tous ces profiteurs très grassement payés à ne rien foutre ce serait une très bonne idée

  2. je suis entièrement d’accord avec (chouette), pourquoi pas la région le département, les mairies, la banque en vert. on pourra toujours émettre toutes les hypothèses, force est de constater qu’il existe plus fort que les gens bien pensant.

  3. je suis entièrement d’accord avec (chouette), pourquoi pas la région le département, les mairies, la banque en vert. on pourra toujours émettre toutes les hypothèses, force est de constater qu’il existe plus fort que les gens bien pensant.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

3 ans de prison ferme pour le gramoune qui avait tiré dans la bouche de sa belle-soeur

Article suivant

Le procès de Cyrille Hamilcaro renvoyé à mars 2022

Free Dom