Vanessa Miranville ne sera pas candidate aux législatives de 2022

4 min de lecture

La maire de La Possession préfère se concentrer sur sa commune en travaillant d’ores et déjà dans la perspective des municipales de 2026. Sans oublier les régionales de 2028.

Avec presque 10% des suffrages lors des dernières élections régionales, CREA s’est durablement implanté dans le paysage politique réunionnais. Rappelons qu’au second tour des régionales CREA n’a pas souhaité fusionner avec une autre liste. Vanessa Miranville, la Présidente de CREA a tenu une conférence de presse cet après-midi, mardi 6 juillet 2021, à La Possession pour analyser les deux derniers scrutins. 

« Contrairement à d’autres candidats aux régionales, notre implantation n’est pas géographiquement concentrée. La méthode et le projet CREA suscitent de l’intérêt, de l’approbation au-delà de La Possession. Plus de 22 000 électeurs réunionnais répartis dans toute l’île ont glissé un bulletin CREA lors des dernières régionales. Le vote CREA est clairement celui d’une expression citoyenne. Il s’agit d’un vote d’adhésion et non l’expression d’une consigne de vote donnée par un élu », a déclaré Vanessa Miranville.

Selon elle, « cet ancrage local fort de son mouvement s’explique par le patient travail mené depuis 2014 ». En fait, depuis sa première élection municipale « pour promouvoir des valeurs essentielles en politique : moralité, éthique, pragmatisme et citoyenneté. Des valeurs sur lesquelles les Réunionnais ne sont désormais plus prêts à transiger ».

Après le temps des élections vient désormais celui de la structuration du mouvement citoyen né lors des municipales de 2014. Et Jean-Charles Nagou d’évoquer le séminaire citoyen qui sera organisé ce samedi, le 10 juillet 2021, à La Possession, pour remercier toutes celles et tous ceux qui ont contribué à la réussite du mouvement lors des élections de juin 2021. « Notre séminaire de ce samedi est un temps d’échanges et de discussion. Nous sommes un mouvement citoyen. Tout sympathisant de CREA pourra donc nous rejoindre, en s’inscrivant sur la page Facebook Vanessa Miranville 2021 ou au 0693 91 57 86 ».

Car c’est bien « une nouvelle voix/voie qui s’ouvre dans le paysage politique réunionnais », annonce fièrement Gilles Hubert, porte-parole et vice-président de CREA mais aussi nouveau conseiller départemental (Canton 3) depuis le 27 juin dernier. « Nous entrons désormais dans une nouvelle phase pour CREA. Nous avons 7 ans devant nous pour développer notre assise territoriale, à partir d’idées et d’une proposition programmatique, avant les prochaines régionales », affirme Gilles Hubert.

Cette conférence de presse était aussi l’occasion de lancer un appel « à tous les Réunionnais de bonne volonté » à rejoindre CREA. « Nous voulons préparer la prochaine génération d’élus pour les futures législatives et municipales. Avoir une solide base municipale est un préalable indispensable à une réussite aux élections régionales », a conclu Vanessa Miranville. Qui a déclaré, par la même occasion, qu’elle ne se présentera pas aux législatives de 2022, consacrant toute son énergie aux municipales de 2026 et aux prochaines régionales.

(Crédit Photo : Yves Mont-Rouge) 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Amandine Ramaye, élue à la Région après 14 ans de militantisme social et politique

Article suivant

Sans surprise, Emmanuel Séraphin élu maire de St-Paul par le conseil municipal

Free Dom