18 juin : récit d’une résistante qui a entendu l’appel de De Gaulle

2 min de lecture

L’Appel du 18 juin 1940, est un des discours les plus célèbres de l’histoire de France. Ce texte, prononcé par le général de Gaulle sur les ondes de la BBC, est un appel à la résistance.

Un appel qui changera le cours de la Seconde Guerre mondiale mais également la vie de Marie-Andrée Payet, à 10 000 kilomètres de tout ça.

 Nous savions qu’il y avait la guerre en métropole, mais on ne savait pas du tout ce qu’il s’y passait »

Le 9 février dernier, Marie-Andrée Payet-Van Dionant, a fêté ses 100 ans aux côtés de ses enfants, ses quinze petits enfants, ses sept arrière-petits-enfants et ses trois arrière-arrières petits enfants. Pour Le Quotidien, la centenaire de Saint-Leu revient sur son incroyable parcours jusqu’à son retour au péi dans les années 2000.

« C’était la guerre mais on ne s’en rendait pas compte »

« Le général Lelong est arrivé à La Réunion et a fait un appel à la résistance. Il demandait des jeunes femmes, qui ne sont pas encore mariées. J’avais 21 ans à l’époque et avec mes sœurs, on n’a pas réfléchi longtemps. On est rentré chez nous, on a fait notre valise et on a attendu qu’on nous appelle. C’était la guerre mais on ne s’en rendait pas compte. Notre idée à nous, c’était de sauver la France ».

Retrouvez son histoire dans les pages de nos confrères du Quotidien du samedi 18 juin 2022.

Félicitations à Marie-Andrée pour son courage et son engagement.

Vos réactions au 0262 99 12 00

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Ce week-end, participez aux Journées européennes de l’archéologie !

Article suivant

Qui seront les 7 députés de la Réunion pendant les 5 prochaines années ?

Free Dom