/

Thierry Law-Long remporte la 52ème édition du Tour Auto !

12 min de lecture
6

Le 52ème Tour Auto a débuté ce vendredi soir et s’est terminé ce dimanche 25 juillet avec la victoire de Thierry Law-Long et son copilote Mohammad Noor Balbolia.

Photos Break Sport TV

Revivez ces instants en vidéo :

Programme de la 3ème journée

Programme de la 2ème journée

 

Programme de la 1ère journée

 

Cartes des spéciales

Liste des engagés

Revue d’effectif

Groupe F2000 :

Avec 28 engagés dans les trois classes de cylindrée, la liste a plutôt fière allure. 5 marques sont présentes dans cette série avec pas moins de 20 Peugeot, 5 Citroën ainsi qu’une Honda, une BMW et une Rover. Les prétendants à la victoire finale dans ce groupe pourraient bien créer la surprise également au classement scratch tant certains de ces véihicules sont aboutis et performants.

La «voiture présidentielle» du couple Mamisoa et Muriel Rajoel fait évidemment figure de prétendante logique. La Honda Civic engagée dans la classe 14 est une sérieuse concurrente et bénéficie d’un ensemble châssis/groupe motopropulseur efficace. L’ancien Champion de la Réunion Malik Unia sera quant à lui aligné avec sa vénérable BMW et sera navigué une fois encore par son fils Danyal en possédant le potentiel de se battre aux avant postes de la série. Néanmoins, le F2000 ne se résumra pas à un duel entre ces deux ex Champion de la Réunion.

Les outsiders de luxe sont légion avec certaines auto particulièrement abouties et des équipages qui ont les dents qui rayent le sol tant ils sont affamés de victoires après un an d’interruption. Certaines grosses bêtes malgré un régime sportif de plusieurs mois ont profité de l’intervalle pour prendre de l’embonpoint les ailes bodybuildées ont fait leur apparition sur certains véhicules. Attention toutefois, en cas de dégradation météo subite, les voies étroites pourraient bien largement compenser leur déficit d’appuis et tirer leur épingle du jeu. Nous ne jouerons pas au jeu des pronostics et vous laissons le soin de d’envahir les réseaux sociaux de vos estimations de potentiels clients.

Groupe N :

Ils sont 18 à avoir fait acte d’engagement dans cette série qui se répartissent dans 47 classes de cylindrée. Les grosses bêtes 4RM font évidemment figure de logiques clients sur le papier mais un des trouble fête les plus connus à la Réunion évoluant en Renault Clio N3 (Gilles Dijoux/ Vincent Payet) défendra de nouveau sa fabuleuse collection de trophées et autres lauriers collectionnés depuis nombre d’années.

A l’instar d’un Philippe Maitre qui était un empêcheur de gagner tranquille pour les grosses japonaises, Gilles et son binôme Vincent font indéniablement partie des favoris pour la victoire du Groupe N.

A leur image, les autres clients habituels des podium du groupe N et de la classe 3 seront à surveiller en permanence tant le parcours tracé par Jean Roland Gaud permet aux «petites» de pouvoir s’exprimer pleinement durant la majeure partie des presque 150km face au chrono.

Challenge Promo :

Est-il encore nécessaire de préciser que le règlement du Challenge Promo se fait encore attendre ? Néanmoins, plus de 10% du plateau s’est engagé avec des voitures équipées de pneus «de série» avec 11 concurrents recensés. Ici également les prétendants sont multiples et répartis dans plusieurs groupes et classes de cylindrée. En cas de dégradation météo rapide, ils pourraient bien gratter plusieurs places au scratch…

GT :

Le GT de ce Tour sera représenté par deux bolides jouant chacun dans des classes et des attentes différentes. La Porsche GT3 reste une magnifique voiture qui procire selon son pilote des sensations à nulles autre pareilles. En GT9, la Lotus Elise est engagée en Challenge Promo et chaussée de pneus de série, l’objectif est celui des sensations ressenties avant d’être sportives.

Groupe A :

Dans le groupe A les grosses 4RM engagées en A8 elles aussi jouent dans des registres différents, alors que Stéphane Olivette (Séat Ibiza) sera chaussée de promos, Mannix Hoareau en Impreza pourrait bien jouer les trouble fête en glanant des points au classement scratch. Objectivement, un top15 serait une très belle performance. Toutefois, attention aux deux roues motrices et notamment les A6K qui pourraient bien s’inviter à la fête pour certaines d’entre elles.

Groupe R :

Pour clore cette revue d’effectif, direction la dernière génération de voitures de course avec le groupe R qui est le plus représenté sur la liste des engagés avec 29 concurrents soit 31.8% du plateau.

Après l’absence de Sarrazin, puis de son hypothétique remplaçant le temps d’une respiration par Quentin Giordano vainqueur du Rouergue, ce sera finalement Samuel Bellon, vainqueur passé du Tour Auto qui sera aligné à bord de la Volkswagen Polo engagée dans la catégorie reine du R5.

La décision ne pouvait venir que de la FFSA suite au remplacement de deux membres d’un équipage puisque c’est bien Giordano qui était initialement inscrit sur la liste des engagés. Au terme de l’article 3.1.7, c’est donc la FFSA saisie par le club organisateur ASA Réunion qui a répondu par écrit, comme demandé par la Présidente Rajoel, de façon favorable.

Certes, l’ambulancier le plus rapide de la Réunion était initialement attendu en R3 à bord de sa fidèle Renault Clio, mais sa venue avec une voiture pour la gagne ne peut que réjouir l’ensemble des spectateurs. Bellon est «un client» pour la victoire finale ou tout le moins un bon résultat, reste à voir comment se déroulera sa prise en mains de la teutonne qui se fera au fil dse kilomètres de course.

Parmi les favoris, les anciens vainqueurs sont évidemment alignés avec des bolides revus et corrigés de fond en comble et tant Law Long que Sam Caw Freve Stéphane sont de sérieux postulants pour ne pas laisser Dorseuil signer une deuxième victoire consécutive.

Néanmoins, le Tour Auto a prouvé au fil des ans que son titre d’épreuve reine n’est en rien usurpée. Les aléas climatiques en toute fin de rallye, les faits de course divers et variés ont l’habitude de déjouer les pronostics. A ce titre, Stéphane Lefebvre qui effectuait ses premières reconnaissances ce jour pourrait bien s’inviter. Le niveau de performance de l’ancien officiel Citroën en WRC, actuel leader en 2RM en Championnat de France au volant de l’Opel Corsa RC4 (soeur jumelle de la Peugeot 208) est difficile à prévoir. Il va découvrir le terrain si spécifique de la Réunion et également sa monture tout juste montée à la Réunion sans avoir pu effectuer d’essais. Les premiers tours de roue de Stéphane se feront donc lors du Shakedown.

Toujours dans le groupe R, Farouk Moullan est le seul du plateau à avoir de nombreux kilomètres dans les jambes durant l’intermède Covid pour avoir disputé le Rallye des Centurions ainsi que le Rallye du Touquet dans de grosses voitures. Farouk est donc affûté et prêt à en découdre. Quant aux autres engagés de la classe 5 du groupe R, ils sont nombreux à pouvoir tirer leur épingle du jeu à l’instar de Sébastien Lafuteur, toujours véloce et constant. Enfin, Johny Picard ne sera pas en reste et une fois repris les automatismes avec son navigateur historique Jef Law Man Too, la Subaru engagée en R4 est une sérieuse candidate au top8 au minimum.

Vous l’aurez compris, nous resterons sages et disciplinés et nous garderons bien de vous aligner le moindre pronostic de victoire. Bien malin (ou chanceux) celui qui au départ de l’épreuve sera en mesure de nous prévoir le podium tel qu’il sera à l’arrivée Dimanche vers 15h.

6 Commentaires

  1. vroum vroum vroum les marmailles jouent avec leurs petites voitures qui font du bruit et de la pollution comme ça on aura tout les kékés qui s’amuseront la semaine prochaine a leur ressembler augmentation des accidents de circulation a envisager

  2. Des veilleurs la coque remplis de problèmes judiciaires dans ce tour auto! Monsieur le procureur voilà une belle brochette de noms très intéressants à flicker !

  3. Cela fait plus de 50 ans que ce Tour Auto existe , donc pour ceux à qui cela déplaît … Parler de pollution cela me fait doucement rire ! Tout les jours il y a au moins 4 avions qui décollent ou qui atterrissent à la Réunion ! Donc côté bilan carbone !!!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Bilan Gendarmerie : activité sécurité routière du 24 au 25 juillet 2021

Article suivant

Journée mondiale des Hépatites : des dépistages anonymes et gratuits

Free Dom