/

6 heures de débats sur la NRL : la majorité régionale se donne « le temps des expertises » pour choisir une des 5 solutions possibles (VIDÉOS)

6 min de lecture
17

Huguette Bello l’a dit, Huguette Bello l’a fait. Il n’est pas question ici de la NRL mais d’un débat sur la NRL car pour la route en elle-même, le chantier est loin d’être bouclé. Sur le tracé de 12 kilomètres, il reste, vous le savez, 2,5 km à boucler. C’est ce qui pose problème. Le chantier est aujourd’hui quasiment à l’arrêt. Pour bien comprendre tous les tenants et les aboutissants de ce chantier titanesque lancé fin 2014 sous l’ancienne majorité présidée par Didier Robert – chantier qui est très en retard par rapport à la date de livraison initialement annoncée – la nouvelle majorité, élue depuis juin dernier avec Huguette Bello à sa tête, a souhaité organiser « une réunion vérité » sur la Nouvelle Route du Littoral.

Après l’introduction faite par Huguette Bello, la parole a été passée au préfet Jacques Billant, représentant de l’Etat. Place a été ensuite laissée à un long débat, donnant ainsi la possibilité aux élus de s’exprimer sur ce dossier complexe qu’est la NRL. Jean-Jacques Morel, Michel Vergoz pour l’opposition. Sandrine Aho-Nienne également qui a souhaité qu’au-delà de toute polémique « la collectivité ne privilégie que l’intérêt général, celui des Réunionnais ». Jacquet Hoarau, élu tamponnais de l’opposition, comprend « l’urgence à trouver une solution pour la NRL », mais il espère que « la Région n’oubliera pas toutes les autres voies de circulation à développer dans l’intérêt d’un meilleur déplacement dans l’île toute entière et pas seulement entre le Nord et l’Ouest ». Nous reviendrons dans l’édito de vendredi sur cette longue séance de travail. 

Ecoutez Michel Vergoz, maire de Sainte-Rose et conseiller régional de l’opposition. Selon lui, l’option qui sera choisie et son coût importent peu aux Réunionnais. « Les Réunionnais veulent savoir quand est-ce qu’on va rouler sur la NRL » :

Du côté de la majorité régionale, plusieurs élus sont intervenus pour rappeler ce qui a fait défaut concernant la gestion de ce dossier  sous l’ancienne mandature. Christian Annette, Wilfrid Bertile, Patrice Boulevard, Jean-Hugues Ratenon, Karine Nabeneza… ont à tour de rôle pointé les faiblesses de ce chantier du temps de l’ancien président Didier Robert, absent de la séance après avoir annoncé sur freedom.fr, la veille, son retrait de la vie politique.

Ecoutez l’avis d’Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis et conseillère régionale de la majorité. Elle se félicite de la tenue de cette « réunion vérité ». Selon elle, « les Réunionnais avaient besoin de cette transparence sur un chantier d’une telle ampleur. Nous n’avions jusqu’ici comme informations que ce que l’ancien président voulait bien nous donner, c’est-à-dire quasiment rien »:

 

Au terme de quasiment six heures de débats relativement sereins, la Région a décidé de se donner le temps des expertises sur les 5 options présentées avant de choisir définitivement et de terminer cette NRL « si possible avant la fin de la mandature », a dit Huguette Bello. A noter, comme nous vous l’avions annoncé, que le raccordement Viaduc/actuelle Route nationale entre Saint-Denis et la Grande-Chaloupe devrait intervenir d’ici à fin de 2022. Une fois ce raccordement effectué, on roulera sur 70 à 80% de la NRL, ce que certains appellent la « Demi Route du Littoral ». Dans la vidéo ci-dessous, La présidente de Région, suite à une question des journalistes, s’exprime également sur le retrait de la vie politique de Didier Robert. « Une manœuvre politico-judiciaire avant son procès », a expliqué Mme Huguette Bello. Ecoutez-la !

Voici les 5 solutions préconisées pour terminer la NRL

Au terme des expertises techniques et financières demandées, la collectivité devra en choisir une :

Voici la délibération votée par l’assemblée régionale concernant l’achèvement de la NRL :

Voici enfin la délibération adoptée par les élus de la Région concernant la gestion à venir des contentieux en cours

Ils portent sur environ 900 millions d’euros que les multinationales réclament à la collectivité :

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

17 Commentaires

  1. Dans tout les cas il faudra des carrières pour faire ses caissons en béton ou digue .. il est ou la solution mieux que l anciens majoritaire…? Le chien y aboie y morde pas.. courage la réunion c est mal partie la..

  2. Bien seuls le Morel et Vergoz , abandonner par leur chef D Robert qui pourtant a reçu une éducation  » militaire  » en fréquentant L’EMPR du Tampon et qui agit en déserteur en abandonnant ses troupes avant le combat . Jamais en première ligne toujours derrière les autres c’est la devise de l’ancien président de la région.

  3. DIdier a fuit pour ne pas rendre des comptes: savez vous ce que signifie cette attitude????? Un peu comme au tribunal ce n’est pas moi c’est mon cousin Gaston, ce n’est pas moi c’est ma secrétaire…. Un lâche sans zef !

  4. monsieur Didier Robert..vous êtes venu vous expliquer ce mercredi 27 octobre 2021 devant cette assemblée régionale que vous avez présidée pendant deux mandats successifs.. par ce COURAGE INÉDIT les réunionnais et les français d’une manière générale vous remercient..
    La voix était grelottante certes.. vous cherchiez vos mots attendrissants..vos phrases pompeuses..mais vous avez su garder ce sourire enjôleur et envoûtant qui a brisé tant de cœurs..séduit tant d’irréductibles ..merci encore d’avoir su nous convaincre que n’y etiez pour rien..
    Vous êtes jeune beau et intelligent..la route est longue..il y a encore de la marge pour revenir en politique..vous allez certainement atterrir encore plus fort..plus malin..la Réunion aime ses enfants rusés , charismatiques qui ont été à la bonne école pour mieux la guider..

  5. Pour l’instant :
    – 130 000 000 d’€ le kilomètre;
    – soit 130 000 € le mètre;
    – soit 130 € le millimètre !!!

    Pour le futur, vous doublez quasiment les chiffres !

    Bon appétit, les réunionnais… avec votre pognon, bien sûr !

  6. Chaque Élus doivent en tirer des leçons. Surtout prendre conscience que l’union sur un projet d’intérêt commun doit emporter sur l’orgueil et l’intérêt personnel. Apprendre de l’expérience des anciens au lieu de les mépriser. toutefois n’oublions pas que les socialistes à Saint-Denis ont balayé le projet de d’un ancien maire par orgueil et regardé le terrain dans quel état il est encore « le pôle océan  » là aussi des millions d’euros jeté par les fenêtres…

  7. Comme le slogan de Thierry Robert : touche pas nout’ roche et maintenant les baizés comptez vous : touche pas nout’ roche devient : touche nout’ porte monnaie . Et dire que plein d’abrutis l’on suivit dans son délire et bientôt tout le monde mettra la main à la poche , bel exemple d’aveuglement populaire au service du tribun menteur , comme quoi il Faut être un gros menteur pour être un bon leader , le petit peuple aime ça .

  8. Comme le slogan de Thierry Robert : touche pas nout’ roche et maintenant les baizés comptez vous : touche pas nout’ roche devient : touche nout’ porte monnaie . Et dire que plein d’abrutis l’on suivit dans son délire et bientôt tout le monde mettra la main à la poche , bel exemple d’aveuglement populaire au service du tribun menteur , comme quoi il Faut être un gros menteur pour être un bon leader , le petit peuple aime ça .

  9. Bonsoir l’Île intense qui va payer la RNL le peuple réunionnais où l’État ? Très déçu à ce jour avec les intervenants dialogues de sourds {mensonges et tromperies dans la politique } Espoir à nos jeunes enfants pour ce patrimoine classé à l’Unesco , Prions pour nos ancêtres et que Sarda nous laisse tous libre..

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St-Paul : un mariage lontan célébré sur le parvis de l’Hôtel de Ville

Article suivant

Décès d’un jeune ripeur à Salazie : réaction de Patrice Selly

Free Dom