Chine : confirmation de l’épidémie du nouveau virus Langya, 35 personnes infectées

1 min de lecture
8

Chine, découverte d’un nouveau virus « d’origine animale » ou zoonotique infectant les humains dans deux de ses provinces, le virus s’appelle « Langya Henipavirus (LayV) ».

Des scientifiques ont détecté le Langya Henipavirus chez 35 personnes vivant dans les provinces chinoises du Shandong et du Henan. Le résultat a été publié dans le New England Journal of Medicine, et le titre se lisait comme suit : « Zoonotic Henipavirus in Febrile Patients in China ».

Aucun décès signalé chez l’homme à cause de l’infection virale. Cependant, le henipavirus est connu pour causer des maladies graves chez les animaux et les humains, le taux de mortalité allant de 40 à 75 %, selon les estimations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Cela rend le henipavirus plus mortel que le coronavirus. Le virus est également classé comme un virus de niveau de biosécurité 4.

Les rapports indiquent que les cas actuels ont été bénins avec des patients souffrant de symptômes pseudo-grippaux.

8 Commentaires

  1. Tant que se n’est pas une maladie hémorragique….face à la surpopulation mondiale ces virus tombe à point. Transition technologique oblige.

  2. Moi je n’est pas laisser le masque je continue à le porter. Par précaution. J’espère que ça ne va pas toucher les animaux domestique.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Neuf navires retenus par les TAAF pour la période 2022-2025

Article suivant

St Pierre : vers un redécollage des vols à l’aéroport de Pierrefonds pour la fin d’année ?

Free Dom