//

Commémoration à Saint-Paul : Histoire des enfants réunionnais de la Creuse et concours d’écriture sur les droits de l’enfant ce 20 novembre

2 min de lecture

Pour sa troisième édition, la Fédération des enfants Déracinés des DROM organise la commémoration de son histoire « d’enfants réunionnais dits de la Creuse ».

Lors de la remise du rapport des experts de la commission nationale VITALE en 2018, Annick GIRARDIN, alors ministre des Outre-mer à cette période, a annoncé qu’une commémoration sur l’histoire de ces enfants exilés serait mise en place le 20 novembre de chaque année lors de la journée internationale des droits de l’enfant.

La première édition a eu lieu le 20 novembre 2021 à l’Hôtel de Ville de Paris, la seconde le 20 novembre 2022 à l’Hôtel de Ville de Saint-Denis. C’est à Saint-Paul qu’elle est organisée en 2023.

L’artiste Nelson BOYER dévoilera son oeuvre unique intitulée « PARCELLES D’ENFANCES ». Cet évènement important se déroulera en présence des élus, des médias, de nos soutiens, des survivants (certains se déplaçant de l’Hexagone dont Jocelyn A-POI, exilé dans la Creuse à 13 ans et qui revient sur son île natale pour la 1ère, 58 ans après son déracinement).

Certains membres de l’équipe du tournage « Au fond du trou » tourné récemment à la Plaine des Cafres nous font l’honneur de leur présence. Cette fiction est basée sur notre histoire.

Pourquoi Saint-Paul :

« Ici, à Saint Paul, cette œuvre prend un sens tout particulier. Ici, à Saint Paul, ville qui a connu au XVIIe siècle l’arrivée des premiers habitants de La Réunion, a vu aussi 3 siècles plus tard, dans les années 1960, le départ de 250 enfants dits de la Creuse qui ont été transplantés dans l’Hexagone. Ici, à Saint Paul, où non seulement est rendu hommage aux enfants transplantés issus de l’ouest dont je fais partie, mais où un hommage est aussi rendu à un homme qui nous a soutenus avec tant de conviction, un homme qui nous manque beaucoup aujourd’hui, un historien qui a marqué l’histoire de La Réunion. Vous aurez toutes et tous compris que ma pensée va à notre ami défunt, dans des eaux proches de l’Océan, Sudel FUMA dont un espace culturel se trouve ici, à Saint-Paul. D’où qu’il soit, il doit être fier du travail accompli, des résultats de ce combat qui dure depuis tant d’années et de ce lieu de mémoire qui se réalise aujourd’hui. » extrait du discours de Valérie ANDANSON de la FEDD, exilée dans la Creuse à 3 ans.

Un concours d’écriture autour des droits de l’enfant pour les 6 – 16 ans dont la présidence est assurée par Bernadette PLUIES – clip « Zenfan la Creuse »

Cette histoire d’enfant réunionnais exilés est une histoire transgénérationnelle, une histoire intergénérationnelle.

Elle doit être transmise et ne jamais tomber dans l’oubli.

C’est pourquoi, nous voulons que cette jeunesse réunionnaise s’approprie notre histoire au travers d’un sujet qui la concerne, celle des droits de l’enfant.

Nous militons pour que cette page sombre de l’histoire de France rentre dans les manuels scolaires non seulement ici sur l’île mais aussi sur le plan national.

0 0 votes
Note de l'article
S'inscrire
Me notifier des
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Article précédent

Dipavali à St-André : retour en images sur le défilé de chars de samedi soir(VIDEOS)

Article suivant

Problème technique à la sucrerie de Bois Rouge : Report de la réception de cannes du 20 novembre

Free Dom