Les derniers chiffres de la Covid-19 à La Réunion : 1 081 cas et 11 décès en une semaine

7 min de lecture
27

Les chiffres de la semaine écoulée montrent une légère augmentation du nombre de cas avec un taux d’incidence hebdomadaire en augmentation à 126,6/100 000 (124,3 la semaine précédente) et un taux de positivité de 3,8 qui reste stable et en-dessous du seuil de vigilance. L’apparition du variant Delta fait craindre une amplification forte et rapide de la transmission du virus et renforce l’impératif, de se faire vacciner sans plus attendre, pour la protection de chacun.

Situation sanitaire

La préfecture et l’Agence Régionale de Santé ont le regret d’annoncer ce mardi 29 juin 2021 les décès, intervenus au cours des 7 derniers jours, de 11 patients originaires de La Réunion :
– 1 personne âgée entre 25 et 34 ans,

– 1 personne âgée entre 35 et 44 ans,

– 1 personne âgée entre 45 et 64 ans,

– 3 personnes âgées entre 65 ans et 74 ans,

– 5 personnes de plus de 75 ans.

Du 19 juin au 25 juin, 1 081 cas ont été recensés en 7 jours, avec un taux de positivité stable à 3,8% en dessous du seuil de vigilance. Le taux d’incidence est en hausse
à 126,6/100 000 habitants et le nombre de dépistage en augmentation.

Parmi les 1 081 cas :

  • 1 073 cas sont classés autochtones,

  • 7 cas sont classés importés,

  • 1 cas est classé autochtone secondaire.

Du 19 juin au 25 juin, 1 013 tests positifs ont été criblés pour identifier une mutation d’intérêt. Sur ces 1 013 tests, 846 cas de variantes Covid-19 présentaient une des mutations spécifiques sous surveillance, soit une proportion de 83,5%, en légère augmentation par rapport à la semaine précédente (80%). Le virus circule toujours à un rythme soutenu et la part des variantes reste très importante à La Réunion, majoritairement le variant Beta (sud-africain). Cette semaine, la circulation du variant Delta a été confirmée à La Réunion depuis la fin du mois de mai 2021.

Compte tenu des 28 585 guérisons et des 237 décès survenus depuis le début de la crise sanitaire, 1 761 cas sont encore actifs à ce jour.

30 583 cas ont été investigués à ce jour par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie, dont 94,1% sont des cas autochtones.

Au 29 juin 2021, 48 clusters sont actifs et 294 sont clôturés.

Parmi les clusters actifs, on note 32 clusters de criticité élevée ou modérée :

  • 10 de « criticité élevée » se situant à Saint-Paul (4), Saint-Pierre (3), Le Port (1), la Plaine des Palmistes (1) et Saint-André (1).

  • 22 de « criticité modérée » se situant à Saint-Denis (8), La Port (6), Saint-Pierre (3), la Plaine des Palmistes (2), la Plaine des Cafres (1), Sainte-Suzanne (1) et Saint-Paul (1).

Ces clusters concernent principalement des rassemblements dans le milieu professionnel et lors des rencontres amicales ou familiales. Un cluster en milieu scolaire dont au moins 1 des cas est positif au variant Delta a été notifié.

Concernant les autres indicateurs, il est à noter :

  • Un nombre de dépistage qui augmente légèrement : +0,8% avec 28 150 tests réalisés (contre 27 937 la semaine précédente)

  • Une augmentation du taux d’incidence :

    • chez les 65 ans et plus : + 21% (95,8/100 000),

    • chez les 45-64 ans : + 18% (120,2/100 000),

    • chez les 15-24 ans : + 7% (185,4/100 000).

  • Une diminution du taux d’incidence :

    • chez les 0-14 ans : – 22% (83,8/100 000),

    • chez les 25-34 ans : – 5% (151,8/100 000).

    • chez les plus de 75 ans : – 9% (69/100 000),

  • Une stabilisation du taux d’incidence chez les 35-44 ans (155,7/100 000).

Au 29 juin, 30 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs à la Covid-19.

Le virus Covid-19 circule toujours à un rythme soutenu à La Réunion et la part des variantes reste très importante sur le territoire, notamment le variant Beta (sud-africain). La vigilance doit être redoublée au vu du nombre important de clusters, et de la présence préoccupante du variant Delta récemment détecté dans l’île et connu pour sa contagiosité.

La préfecture et l’ARS rappellent à l’ensemble des Réunionnais la nécessité de :

  • se prêter au dépistage au moindre symptôme ;

  • respecter l’isolement strict prescrit, au moins 10 jours lorsqu’on est contaminé par la Covid-19 et au moins 7 jours si l’on est cas contact ;

  • se faire vacciner dès lors qu’on n’est pas contaminé par la Covid-19 ou dès le 3ème mois après la contamination ;

  • respecter le délai d’injection de la 2ème dose du vaccin Pfizer de 3 semaines à compter de la 1ère injection.

Les vaccins Pfizer et Janssen disponibles à La Réunion sont efficaces contre le nouveau variant Delta et permettent de réduire le risque de formes graves. Le potentiel de contagiosité du variant Delta est tel que l’immunité collective ne pourra être acquise que si 70 à 80 % de la population est vaccinée : 2 doses pour le vaccin Pfizer (ou 3 pour les personnes concernées) et une seule dose pour le vaccin Janssen.

 

27 Commentaires

  1.  » Après avoir travaillé pour GAVI, le Dr Vanden Bossche a rejoint le Centre allemand de recherche sur les maladies infectieuses à Cologne en tant que chef de bureau du développement des vaccins.

    À l’heure actuelle, il est consultant en biotechnologie et en vaccins, tout en menant ses propres recherches sur les vaccins basés sur les cellules tueuses naturelles.

    En tant que scientifique, virologue et expert en vaccins, il a décidé de s’exprimer parce que, disait-il en substance, dans une tribune publiée sur Linkedln,
    « les autorités sanitaires autorisent l’administration de vaccins d’une manière qui menace la santé publique, et plus particulièrement lorsque les preuves scientifiques sont ignorées. La situation actuelle, extrêmement critique, m’oblige à lancer cet appel d’urgence. L’ampleur sans précédent de l’intervention humaine dans la pandémie de Covid-19 risque maintenant d’aboutir à une catastrophe mondiale sans équivalent, et cet appel ne peut être entendu assez fort et assez fermement. »
    En tant que spécialiste des vaccins, le Dr Vanden Bossche ne peut qu’être un fervent partisan de la vaccination et il n’hésite pas à écrire que « chacun des vaccins actuels a été conçu, développé et fabriqué par des scientifiques brillants et compétents. » Mais, commente le spécialiste de ces questions complexes, « ce type de vaccins prophylactiques est totalement inapproprié, et même très dangereux, lorsqu’il est utilisé dans des campagnes de vaccination de masse lors d’une pandémie virale. »

    Le Dr Vanden Bossche achève en ce moment un manuscrit scientifique, dont la publication risque d’arriver un peu tard, regrette-t-il, compte tenu de la menace croissante que représentent les « variants » hautement infectieux qui se propagent rapidement.

    Il y a quelques jours, le scientifique belge présentait aux organisations sanitaires internationales, dont l’OMS, son analyse sur la pandémie de la Covid-19, s’appuyant exclusivement sur des connaissances scientifiques de la biologie immunitaire de la Covid-19. Il les a alertées sur l’urgence qu’il y avait de lancer un débat sur les conséquences néfastes d’une nouvelle « fuite immunitaire virale ». Le Dr Vanden Bossche affirme qu’il n’a encore reçu aucune réaction de la part de ces organisations sanitaires. Étrangement, tous les experts comme les politiques sont restés silencieux ! »

    il serait peut etre temps d’utliser les traitements precoces et d’arreter l’hypocrisie des politiques et des dirigeant de la medecine ARS

  2. à Menteur…tu nous fatigue avec tes discours soit disant éclairés qui sais tout et veux donner des leçons à tout le monde. tu devrais arrêter de trop écouter les Qanon…. ben oui on sait bien aussi d’où viennent tes soit disant infos. Nous on s’en fout des complotistes qui font des publications soit disant scientifiques. la vérités c’est que vous ne pouvez donnez aucun chiffres véritables et vérifiés de personnes décédé à cause des vaccins ( hormis quelques cas extrêmement rare) par contre des décès de non vaccinés c’est tous les jours et en particulier ici à la réunion les gramounes et les diabétiques et obèses non vaccinés.
    et pour finir depuis 2017 AUCUNE PREDICTION OU INFOS DES QANON NE SEST RÉALISÉ
    alors nous les casse pas car ton discours peut inciter des gens moins informés à croire vos âneries et mensonges et se retrouve à la morgue… c’est des gens comme toi que la justice devrait poursuivre.

    • les scientistes me fatiguent aussi
      qui peux decider d’avoir le monopole de la verité à part des sectaires ?
      les methodes du discours de l’intimidation, de la terreur de la culpabilisation, sont à vomir
      ce sont des methodes de nazis avec des essais therapeutiques dignes des nazis qui decident de qui est complotiste ou pas.

      les vaccinés sont à nouveau contaminés par les variants (angleterre et Israel )
      dans les memes proportions que les non vaccinés.
      mais ls nazis qui veulent prendre le monopole de la vérité par le biopouvoir ne veulent pas le reconnaitre, ils préfèrent instituer des règles d’heures de sortie avec des couvres feux et des distanciations sociales plutot que soigner contarirement à l’inde , mexico etc…
      depuis quand un virus fait la pause déjeuner ? ne sort que la nuit etc…
      donc le mensonge n’est pas du coté que certains annoncent

      quid des anciens euthanasiés au Rivotril, honte à tous ceux qui ferment les yeux sur cette horreur dans les epahds de france

      celui qui me les casse ne connait pas le mot violence..elle porrait apparaitre dans son quotidien
      un jour la réalité pourras se fracasser contre lui parce que la société sera désintégrée
      la vague sera plus haute et plus forte que celle des gilets jaunes, le ras le bols des populations
      sera proportionnel à ce qu’on lui aura fait subir.
      les donneurs de leçons nazifiants devront faire face à la rage et à la colère populaire tels qu’ils ne l’on encore jamais connu.

      • Ca va ? Vous vous sentez mieux après cet épanchement de petit contribuable aigri qui se venge héroïquement, publiquement (mais anonymement) de ces grands cerveaux qui nous dirigent ?

      • Mr Menteur : oui il y a eu des horreurs dans les Epahds de France ; mais à cause du virus mais pas à cause du vaccin et vous sectaire et pourvoyeur de fausses infos vous voulez nous faire croire le contraire, arrêtez de grâce nous transmettre vos conneries que copiez bêtement sur le Net.

        • Tout le monde sait qu’il y a eu le Protocole Rivotril dans les EHPAD en France sauf vous, cessez au moins une semaine de vous « informer » sur les chaînes d’infos en continues mainstream vous serez peut être moins catégorique.

    • Menteurs ne fait que rapporter les propos d’un docteur qui a effectivement travaillé a l’OMS qui est spécialisé dans l’immunologie et loin d’être antivax….ce n’est pas Menteurs qui a écrit ces propos….dites dans ces cas là que ce docteur est un menteur, complotiste….ce sera plus censé au moins….On dirait que vous ne voulez pas entendre quoi que ce soit qui remettre en cause votre croyance pour cette pseudo vaccination….le dogmatisme est dangereux monsieur, regardez l’histoire….on a brûlé des sorciers ou sorcières pour avoir remis en question certain texte religieux….ou ceux qui remettaient en question la creation du monde….

  3. Créer des problèmes, puis offrir des solutions
    Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore: créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

  4. Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion
    Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

  5. Remplacer la révolte par la culpabilité
    Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!…

  6. Singapour nombre de cas (62553),Décès (36)
    Population (5,704 millions)
    Densité (8 358 hab./km2)
    Densité sur l’île de la réunion (341 hab./km2)

  7. Menteur le seul problème c’est que a part parler et tout ramener au nazisme tu dis que des contre vérité. en fait t’es juste un facho frustré, qui trouve dans le fait de poster des trucs, une consolation à ta vie de frustré. la haine que tu as en toi doit sortir de toute façon et ce quibest couillon c’est qu’au lieu de vivre ta vie tu vas chercher dans l’anonymat de tes publications une pseudo revanche à ta vie qui doit être bien triste. vis ta vie et laisse vivre, ne te vaccinne pas ,vas vivre dans je grotte ou derrière ton écran, on s’en fout, on a pas besoin que tu nous sauvé….

  8. « James » bien d’accord avec toi, c’est navrant de lire des trucs comme ça, bien au chaud, mais j’avoue que  » tu nous saoule  » à pas tord non plus, le « menteur » il me fatigue aussi pas mal..

  9.  » Les vaccins Pfizer et Janssen disponibles à La Réunion sont efficaces contre le nouveau variant Delta et permettent de réduire le risque de formes graves. Le potentiel de contagiosité du variant Delta est tel que l’immunité collective ne pourra être acquise que si 70 à 80 % de la population est vaccinée : 2 doses pour le vaccin Pfizer (ou 3 pour les personnes concernées) et une seule dose pour le vaccin Janssen. »

    assertion gratuite et mensongere, quelle etude scientifique demontre cela , avec un virus de moins de 6 mois ?
    donc ceux qui sont fatigués et qui sont saoulé devrai fouiller pour chercher la vérité avant de bêler betemment….

    de +, la loi interdit la publicité des services publics avec des médicaments.

  10. menteur c’est vrai que tes pénible a te prendre pour in intellectuel résistant, et tes discours à rallonge, on a compris ya que toi qui est intelligent et résistant

  11. Menteur quand tu dis d’aller fouiller pour trouver des infos, c’est toi qui devrait arrêter de fouiller dans les poubelles du Web.
    et oui les morts c’est dans les hepads, les gramounes, les diabétiques, les obèses, les vaccinés vont bien ça va eux..

  12. Contrairement à ce que beaucoup pensent ici, « menteur » ne fait que rapporter des faits et autres opinions divers qui va a l’encontre de la position de la plupart des gouvernements. Cela ne fait pas de « menteur » un complotiste. Ceux qui ne sont pas d’accord avec les faits rapportés ont l’obligation de démontrer la nullité de ces faits.
    Pourquoi tant de haine envers lui ? Il est juste un messager.

  13. Ben à propos de menteur, en fait on s’en fout de son avis, on a pas besoin de lui pour nous sauver, mais ce qui pose problème c’est le discours à sens unique, oui ils y a des médecins contre, mais la très grande majorité est pour, et on croit pas que la quasi totalité des médecins soient devenus fous ou assassins, après oui certains médecins sont contre, mais comme toujours ce sont pour la plupart des médecins qui ont eu…disons quelques soucis avec les autres. et ce qui est dangereux c’est d’écouter les fanatiques, qui eux aussi sont minoritaires mais si je vous lis bien les minorités ont toujours raison.. et après ce qui gave vraiment c’est de toujours parler de nazisme pour les médecins qui sont pour la vaccination, ça c’est totalement inaudible, débile, et sans 1ucin sens commun..

  14. bien dit…c’est pas parce que une minorité dit quelque chose qu’elle est plus intelligente et mieux informé que la majorité. La minorité qui écoute quelques illuminés ou médecin marron ou frustrés n’a pas forcément raison parce qu’elle serait soit disant plus intelligente que les autres…rendez vous à l’hôpital ou bien sur vous n’irez pas vous faire soigner quand vous serez malade hein? vous resterez fidèle à votre discours et n’acceptez pas de médicaments, ben voyons !
    et aller dire ça à ceux qui ont perdus des proches non vaccinés vous verrez comment vous allez être reçus.

  15.  » LETTRE OUVERTE – Vaccins contre la Covid-19 et agressions des personnes « non-vaccinées », réponse au ministre des Solidarités et de la Santé : proposition d’un face-à-face télévisé en direct.

    Monsieur le Docteur Olivier VÉRAN,

    Ministre des Solidarités et de la Santé,

    République Française,

    Copie adressée à :

    Monsieur le Président de la République, Emmanuel MACRON ;

    Monsieur le Premier ministre, Jean CASTEX ;

    l’Assemblée nationale ;

    [au] Sénat ;

    la haute autorité de santé (HAS) ;

    l’agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

    « Covid-19 : Olivier Véran menace d’imposer une vaccination obligatoire aux soignants en Ehpad [établissements d’hébergement de personnes âgées dépendantes] » (Les Echos, le 17 juin 2021) ;

    « Le ministre de la santé, Olivier Véran, en visite ce jeudi dans les Landes, annonce que c’est une soignante non vaccinée qui a fait rentrer le variant Delta dans l’établissement » (France Bleu, le 24 juin 2021) ;

    « Non-vaccinés récalcitrants : notre patience a des limites » (Par Caroline Fourest, le 25/06/2021, Marianne) ;

    « Covid-19. L’Italie suspend les soignants qui refusent le vaccin » (Ouest-France, le 27/06/2021) ; etc.

    Ces exemples non exhaustifs publiés par divers médias, et ci-dessus rappelés, mettent en évidence la stigmatisation, injustifiée, des personnes qui ont fait le choix de ne pas se vacciner contre la Covid-19.

    Les « soignants » figurent parmi ces personnes mises à l’index de façon infondée.

    Dans un pays civilisé, les rapports entre les personnes sont régulés par notamment le Droit. Comme vous le savez parfaitement, les conditions juridiques d’une « obligation » vaccinale contre la Covid-19 ne sont pas remplies. Alors, certains semblent vouloir user de la « violence » pour contraindre ces personnes à se vacciner.

    Dans une précédente lettre ouverte en date du 5 mars 2021, je n’ai pas manqué de vous alerter en vous rappelant quelques principes fondamentaux. Cette alerte a été complétée par celle adressée, le 8 mars 2021, aux sept Ordres professionnels de santé.

    Le 14 mars 2021, le journal le Courrier de l’Ouest publie un complément d’informations dans un article intitulé : « Covid-19. Vaccination : un pharmacologue choletais s’oppose à toute obligation en l’état ». La version papier, en date du 15 mars 2021, est parue sous le titre « Vaccin : les réserves du Dr Umlil » (voir en fin d’article).

    D’ailleurs, il suffit de lire vos propres écritures, adressées au Conseil d’État à plusieurs reprises, et de se souvenir de vos propres déclarations lors d’une conférence de presse : vos propres affirmations remettent en cause l’efficacité des vaccins contre la Covid-19. Et, il est, pour le moins, inacceptable de voir cette version livrée au Conseil d’État venir contredire la propagande destinée au public.

    Notre patience aussi a des limites.

    Il semble facile de s’en prendre à des infirmiers et à des aides-soignants en les accusant, publiquement, sans preuves vérifiables.

    Et vous pouvez constater, à travers mes écritures notamment, à quel point j’ai peur des menaces. Lesdites écritures ne présument d’ailleurs pas du sens de ma décision (de se vacciner ou non) ; et je n’ai pas à « donner l’exemple » à propos de l’administration de tel ou tel médicament (vaccin). Une telle administration est un acte médical qui relève du colloque singulier unissant la personne à son médecin dans le strict respect du secret professionnel.

    Votre qualité de Docteur en médecine et votre position temporaire de ministre des Solidarités et de la Santé, notamment, vous obligent à veiller au respect de la loi (au sens large), à faire la promotion d’un comportement éclairé par un minimum de cohérence ; à garantir le respect de la dignité de toute personne humaine.

    Les personnes qui ont, librement, fait le choix de ne pas se vacciner ne sont pas hors-la-loi. Leur choix est d’ailleurs conforme à l’engagement pris par notamment le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron : celui de ne pas rendre cette vaccination « obligatoire ». Ces femmes et ces hommes, qui semblent devenir une cible, pourraient se révéler comme étant les mieux éclairés sur le rapport bénéfice/risque de ces vaccins contre la Covid-19 ; des personnes qui soulèvent des questions pertinentes et légitimes, qui ont mené les recherches bibliographiques utiles, qui savent effectuer une lecture critique de telle ou telle étude, qui ne négligent aucun détail, qui se souviennent des fondamentaux appris sur les bancs des facultés, qui sont attachées aux droits et libertés fondamentaux.

    Il est certain que ces personnes, que désormais n’importe quelle imposture s’autorise à offenser publiquement, sont celles qui refusent de transformer leur corps en un siège du pari biologique que certains tentent de leur imposer ; qui refusent de jouer à la roulette vaccinale ; qui refusent de jouer au loto avec leur bien le plus précieux : leur santé.

    Ces boucs émissaires, que l’on voudrait sacrifier sur la place publique, ont choisi la prudence. Leur rapport aux risques, liés à cette vaccination, est tout aussi respectable que celui affiché face à la Covid-19 : les premiers ont plus peur des incertitudes liées à ces vaccins ; les seconds ont davantage peur de la Covid-19. Qui peut oser les juger ?

    Aurait-on envisagé d’interdire également à des personnes de fumer et de boire de l’alcool, par exemple ? Ces comportements engendrent pourtant des risques évitables, génèrent des taux élevés de mortalité et des coûts importants pour la collectivité… Non, il a été décidé de respecter ces rapports aux risques, ces libertés individuelles.

    Fixer un objectif quantitatif à la vaccination (pourcentage de personnes vaccinées) reviendrait à ignorer l’immunité naturelle, humorale et cellulaire, acquise suite à l’infection de plusieurs personnes par le Sars-CoV-2 (à l’origine de la Covid-19). Il y a d’ailleurs lieu de rappeler que plusieurs soignants se seraient contaminés par manque de moyens de protection : certains auraient même fabriqué des « tenues de protection » à partir de « sacs poubelles »…

    Si réellement ces vaccins procurent une protection individuelle suffisante comme certains n’ont cessé de l’affirmer, une personne vaccinée n’aura plus à s’inquiéter pour sa santé ; et devra donc cesser d’ordonner à autrui de se vacciner.

    Le 25 juin 2021, dans un tweet, Monsieur le Président de la République soutient : « Personne n’est pleinement protégé tant que tout le monde n’est pas vacciné. Soyons solidaires. Soyons responsables ! ». Ce message semble dire notamment ceci : les vaccins contre la Covid-19 ne procurent pas une protection individuelle suffisante. C’est un aveu. Mais, ce message semble aussi marquer un changement de paradigme en espérant une « immunité collective » : un concept pourtant incertain, bien difficile à cerner et à circonscrire…

    Les personnes « vaccinées » n’ont pas besoin des personnes « non-vaccinées » pour se contaminer entre elles.

    À quoi sert donc un vaccin qui ne procure pas une protection individuelle suffisante et durable ; et qui n’empêche pas la transmission virale notamment ?

    Faudrait-il prendre un « abonnement » chez les fournisseurs de ces vaccins eu égard à ce virus qui semble vouloir « mener la danse sur différents rythmes » ? Comme d’autres virus d’ailleurs.
    etc….
    etc…
    on a le droit de se servir de sa cervelle, on est pas des rats de laboratoires..

  16. Menteur, au moins tu fais des progrès, tu nous fait plus chier avec tes histoires de nazi, et compagnie. Défends ton point de vue c’est ton droit absolu et la je suis d’accord.
    que l’on soit d’accord ou pas, c’est le jeu de la démocratie, mais comme tu viens de le faire c’est audible, et même si on est fortement en désaccord c’est la vie.
    j’apprécie que tu aïs laissé de côté ce côté  » complotiste naziant, au profit d’ un argumentaire plus civique.
    Mais il n’empêche, et je ne te le souhaite pas, ceux qui sont vraiment quotidiennement confronté aux décès de personnes, ne seront pas d’accord avec tout cela, juste parceque leur réalité à eux, et pas du blabla, c’est que les gens qui décèdent sont mes non vaccinés que tu le veuille ou non. ca c’est la réalité du medecin de terrain.

  17. l’extorsion , l’intimidation et le bourrage de crane plus des experiences medicales sur les humains
    avec des mensonges quotidiens et une fraude massive scientifique avec des test PCR bidonnés
    ça reste quand meme des méthodes de nazis…surtout dans ces proportions…

Répondre à marre Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Saint-Leu : elle frappe ses enfants à coup de galets et de tuyau d’arrosage

Article suivant

Conseil de l’Union européenne : l’octroi de mer étendu jusqu’en 2027

Free Dom