Covid-19 : maintien des motifs impérieux en provenance et à destination de l’île Maurice

9 min de lecture
9

Par décret du Ministère des Solidarités et de la Santé paru au journal officiel du 8 décembre, de nouvelles mesures d’application immédiates ont été prises afin de lutter contre la reprise épidémique et de limiter la circulation du variant OMICRON de la COVID-19.

L’Île Maurice passe de la « zone rouge écarlate » à la « zone rouge », mais…

L’île Maurice passe dès ce 8 décembre, de la liste des pays à circulation particulièrement active de l’épidémie (dite rouge écarlate), à la liste des pays où le virus circule activement (dite rouge). Même si ce changement emporte la levée de restrictions imposées aux voyageurs vaccinés, notamment à destination et au départ de la métropole, le décret prévoit néanmoins pour La Réunion le maintien des restrictions correspondant à celles appliquées aux pays de la zone « rouge écarlate » pour l’ensemble des voyageurs en provenance et à destination de l’Île Maurice.

Par conséquent, les dispositions réglementaires entre la La Réunion et l’Île Maurice perdurent, à savoir :

Seuls les voyages au titre des motifs impérieux sont autorisés entre les 2 îles.

Avant l’embarquement, tous les voyageurs en provenance de l’île Maurice, vaccinés ou non vaccinés doivent présenter les résultats d’un test :

– RT-PCR ou antigénique de moins de 48h pour les passagers vaccinés

– RT-PCR ou antigénique de moins de 24h pour les passagers non vaccinés.

En préalable à l’embarquement, les passagers s’engagent par écrit à se soumettre aux tests proposés à leur arrivée à La Réunion, ainsi qu’au respect des mesures d’isolement imposées par la préfecture ou choisies par leur soin. Les passagers en provenance de l’Île Maurice sont soumis à un test antigénique à la descente de l’avion. Une mesure administrative de quarantaine (de 10 jours) pour les cas négatifs ou d’isolement de 10 jours à l’hôtel pour les cas positifs est prise par arrêté préfectoral en fonction du résultat du test antigénique à l’aéroport.

Pour rappel, la liste des motifs impérieux précédemment définie reste en vigueur :

MOTIFS IMPÉRIEUX EN PROVENANCE ET À DESTINATION DE L’ÎLE MAURICE A DESTINATION D’UN PAYS ROUGE ECARLATE EN PROVENANCE D’UN PAYS ROUGE ECARLATE

Ressortissant étranger rejoignant son pays.

Ressortissant français, ainsi que son conjoint (marié, pacsé et concubin) et ses enfants.

Décès d’un membre de la famille en ligne directe (grands-parents, parents, enfants ainsi que les frères et sœurs) / Visite à une personne dont le pronostic vital est engagé, pour les membres de la famille en ligne directe (grands-parents, parents, enfants ainsi que les frères et sœurs).

Pièces exigibles : acte ou certificat de décès, certificat médical établissant la situation de la personne dont le pronostic vital est engagé, preuve du lien familial.

Ressortissant de l’Union européenne ou assimilé, ainsi que son conjoint (marié, pacsé et concubin) et ses enfants, ayant sa résidence principale en France ou qui rejoint, en transit par la France, sa résidence principale dans un pays de l’Union Européenne ou assimilé.

Déplacement en France dans le cadre de l’exercice d’un droit de garde reconnu par décision de justice.

Pièces exigibles : décision de justice et pièce justificative du lieu de domicile.

Ressortissant de pays tiers, titulaire d’un titre de séjour ou d’un visa de long séjour français ou européen en cours de validité, ayant sa résidence principale en France.

Professionnels du transport

Pièces exigibles : attestation de l’employeur, carte professionnelle des équipages du transport international de marchandises, du transport international de passagers, du transport international maritime.

Ressortissant de pays tiers titulaire d’un visa de long séjour délivré au titre du regroupement familial ou de la réunification familiale des réfugiés, bénéficiaires de la protection subsidiaire et apatrides.

Convocation par une autorité judiciaire ou administrative.

Pièce exigible : convocation par l’autorité administrative ou judiciaire.

Voyageur en transit de moins de 24 heures en zone internationale. Impossibilité légale ou économique de rester sur le territoire sur lequel se trouve la personne / exécution d’une mesure d’éloignement du territoire.

Pièces exigibles : Titre de séjour expirant, acte de licenciement, etc.

Ressortissant étranger en fonction dans une mission diplomatique ou consulaire, ou une organisation internationale ayant son siège ou un bureau en France, de même que son conjoint et ses enfants.

Professionnel de santé ou de recherche concourant à la lutte contre la Covid 19 ou participant à des opérations de coopération d’intérêt majeur en matière de santé. Pièce exigible : carte professionnelle.

Travailleur du secteur des transports terrestres, maritimes et aériens ou prestataire de services de transport (y compris les conducteurs de tout véhicule de transport de marchandises destinées à être utilisées sur le territoire ainsi que de ceux qui ne font que transiter, ou voyageant comme passager pour se positionner sur sa base de départ).

Urgence médicale vitale (pour la personne ainsi qu’un accompagnant si sa présence est indispensable). Pièces exigibles : certificat médical, preuve d’une hospitalisation programmée, etc.

Missions ponctuelles liées à l’exercice de prérogatives de puissance publique (dont les missions diplomatiques et les missions indispensables à la poursuite de l’exécution des contrats opérationnels des forces armées ou corps militaires) ne pouvant être différées ou reportées.

Pièce exigible : carte professionnelle, ordre de mission.

Renforcement du protocole sanitaire en milieu scolaire

Concomitamment à l’activation du niveau 3 du protocole sanitaire dans les écoles primaires, le décret prévoit l’obligation du port du masque en intérieur et en extérieur des établissements. Cette mesure concerne les enfants de 6 à 10 ans, mais également les enseignants, les personnels administratifs et techniques des écoles maternelles, élémentaires et des établissements scolaires , ainsi que les parents et accompagnants.

Pour rappel, le protocole de niveau 3 prévoit également pour les écoles primaires, la limitation du brassage par niveau et par classe au niveau de la restauration scolaire, mais également la limitation des activités scolaires, en intérieur ou extérieur, à des activités compatibles avec le port du masque et les règles de distanciation.

9 Commentaires

  1. juste à vomir
    aucune réaction d’élus locaux ….je m’étonne moi même …MDR
    Covid et autres variant c’es bien présents autant en outre mer que dans l’hexagone?
    Comprend paaaaas…..

  2. Ôté les gars suivent un peut les actualités de l’île Maurice toutes les semaines il y as une centaine de morts du covid la bas c’est po zot bien que le préfet la pris cette décision

    • oui c’est chaud labas des médecins et infirmières des hopitaux meurent ils ont pas encore atteint le pic de l’épidemie je pense c’est vraiment triste pour Maurice je n’arrive pas à comprendre cette souche du virus qu’ils ont il est vraiment très agressif hyper contagieux on diréque mème les protections ne l’arrette pas c’est chaud
      les mauriciens encore bien portant on interet à prendre des stimulants du système immunitaire en prévention pour renforcer leur organisme

  3. A t-on des nouvelles de la réunion entre le préfet et les syndicats des agences de voyages. On est français pour s’injecter 3 doses de vaccins et pour voyager, on ne l’est plus. Et la 4eme dose pour métropole seulement?

    • Les ressortissants français sont autorisés cela veut dire que vous pouvez aller à la Réunion si vous venez de Maurice. C’est en première ligne dans les motifs impérieux. Bises

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Le pass sanitaire ne sera pas exigé pour les meetings politiques !

Article suivant

Le Tampon : Miel Vert 2022 et le Kabar 2021 reportés en raison de la crise sanitaire

Free Dom