Covid-19 : le nombre de cas diminue pour la 5ème semaine consécutive

12 min de lecture
1

Pour la 5ème semaine consécutive, les chiffres montrent une amélioration continue de la situation sanitaire. Sur la semaine écoulée, on observe une baisse du taux d’incidence à 1 172,5/100 000 (contre 1 592 la semaine précédente). Le taux de reproduction (R effectif), le taux de positivité et la pression hospitalière restent quant à eux stables.

La vigilance et le respect des gestes barrière restent essentiels, car il faut avoir conscience que le virus continue de circuler et de générer des hospitalisations et des décès. Sur la semaine écoulée, toutes les nouvelles admissions en service de réanimation sont liées au variant Omicron. Le 1er mars, 41 lits de réanimation étaient occupés par des patients Covid et 37 par des patients atteints d’autres pathologies (soit 78 lits occupés sur les 99 lits disponibles).

 Sur les 7 derniers jours, La Réunion a enregistré 26 décès  liés à la Covid-19. Parmi ces derniers, 22 personnes n’étaient pas vaccinées ou présentaient un schéma vaccinal incomplet et 22 personnes présentaient des comorbidités (dont les 4 patients vaccinés).

 Au regard de l’évolution favorable des indicateurs, le protocole sanitaire est allégé depuis le lundi 28 février. Un nouveau point sera fait la semaine prochaine afin d’examiner les prochaines étapes de levée progressive des mesures de restriction.

Situation sanitaire

La préfecture et l’Agence Régionale de Santé ont le regret d’annoncer ce mardi 1er mars 2022 les décès, intervenus au cours des 7 derniers jours, de 26 patients originaires de La Réunion :

– 1 personne âgée de 25 à 34 ans,

– 3 personnes âgées de 45 à 64 ans,

– 6 personnes âgées de 65 à 74 ans,

– 16 personnes âgées de plus de 75 ans.

22 personnes présentaient des comorbidités et 22 personnes n’étaient pas vaccinées ou présentaient un schéma vaccinal incomplet. Les 4 personnes vaccinées présentaient des comorbidités.

Taux de positivité 

Le taux de positivité est à 30,6 % pour la semaine du 19 au 25 février, en légère hausse par rapport à la semaine précédente.

Les taux de positivité demeurant les plus élevés concernent en particulier les tranches d’âge :

–          les personnes de 0-14 ans : 33,7 %

–          les personnes de 35-44 ans : 33,4 %

–          les personnes de 25-34 ans : 32,8 %

Taux d’incidence

Le taux d’incidence hebdomadaire poursuit sa baisse à 1 172/100 000 habitants (contre 1 592 la semaine précédente).

10 036 cas ont été confirmés du 19 au 25 février.

Compte tenu des 289 069 guérisons et des 666 décès depuis le début de la crise sanitaire,

12 427 cas sont encore actifs à ce jour.

302 162 cas ont été investigués à ce jour par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie depuis le début de l’épidémie.

Dépistage :

38 978 tests ont été réalisés du 19 au 25 février, soit une baisse de 34% par rapport à la semaine précédente.

Recherche de mutations Covid-19

Du 19 au 25 février, 4 450 cas positifs ont été criblés pour identifier une mutation : 4 080 cas présentaient une des mutations spécifiques sous surveillance, dont 3 808 cas de variant Omicron, soit plus de 93 %.

Point sur les clusters :

La semaine dernière, 11 nouveaux clusters ont été identifiés. Au 1er mars 2022, on comptabilisait au moins 64 clusters actifs.

Parmi ces clusters actifs, 25 clusters étaient classés à « criticité élevée » et 8 clusters à « criticité modérée ».

Les communes de Saint-Pierre, Saint-Paul et Saint-Denis étaient concernées par une dizaine de regroupements de cas chacun. Les milieux professionnels, les crèches et les établissements de santé sont toujours les plus impactés par ces situations identifiées.

Situation hospitalière :

Au 1er mars 2022, 41 lits de réanimation sont occupés par des patients positifs à la Covid-19, sur les 99 lits installés à La Réunion, et 37 par des patients présentant d’autres pathologies (78,8% du taux d’occupation).

Pour les personnes admises en réanimation depuis début février 2022 :

– 62 % sont des hommes et 38% des femmes

– 59% des patients admis ont moins de 65 ans

– 86% présentent au moins une comorbidité

– 73% des patients en réanimation ne sont pas vaccinés ou ne présentent pas un schéma vaccinal complet.

Respectons les gestes barrières

–          Aérer les pièces de son domicile ou de son lieu de travail le plus souvent possible. L’aération fréquente des lieux clos est plus que jamais nécessaire pour ne pas laisser le virus s’installer.

–          Porter le masque dans les lieux clos et quand la distanciation sociale n’est pas possible

–          Se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcoolique,  et éviter de se toucher le visage

–          Respecter une distance d’au moins deux mètres avec les autres

La distanciation physique est fortement recommandée en raison de la forte contagiosité des variants, surtout en l’absence de port du masque et en particulier pendant les temps de repas.

–          Saluer sans se serrer la main et éviter les embrassades

–          Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir à usage unique

Pour le moment, même vaccinés, continuons à porter le masque et à appliquer les gestes barrières.

Dépistage

Nouvelles règles pour les personnes contacts vaccinées

Suite à l’avis du Haut Conseil de la Santé publique le 11 février 2022, des allègements sont mis en œuvre à compter du 28 février 2022 : les personnes contacts disposant dun schéma vaccinal complet nont plus à réaliser quun seul test (autotest ou test antigénique ou test RT-PCR) deux jours après avoir eu l’information d’avoir été en contact avec une personne testée positive.

Dans le cas d’un autotest positif, la personne devra confirmer par un test antigénique ou un test RT-PCR. Les règles d’isolement restent inchangées.

Plus d’informations : www.lareunion.ars.sante.fr/je-suis-personne-contact-covid-19

Lieux de dépistage

Le centre de la NORDEV est toujours ouvert et accueille le public du lundi au dimanche de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30.

 

Les autres lieux de dépistage (laboratoire, pharmacies, professionnels de santé…) sont à retrouver sur : www.lareunion.ars.sante.fr/covid-19-ou-et-comment-se-faire-depister-la-reunion

 

Vaccination

Point sur la vaccination

Du 21 au 26 février, plus de 7 750 injections ont été effectuées :

– plus de 500 personnes ont reçu leur première dose,

 

– plus de 5 770 Réunionnais ont bénéficié d’une dose de rappel, portant à 67,7% le nombre de personnes éligibles ayant effectué leur rappel.

 

Au 20 février, 557 033 personnes disposent d’un schéma vaccinal complet et 570 841 personnes ont reçu au moins une injection.

 

 71,7 % de la population éligible (de plus de 5 ans) est engagée dans un parcours vaccinal soit 66,7% de la population totale,

 

69,9 % de la population éligible présente un schéma vaccinal complet soit 65,1 % de la population totale.

 

Nouvelles modalités d’accueil dans les centres

Depuis ce 1er mars, les centres de vaccination de Saint-Joseph, du Tampon et de Saint-André sont fermés au public.

Les personnes souhaitant réaliser leurs premières injections ou effectuer leur rappel peuvent se rendre dans 4 centres, du lundi au samedi, AVEC ou SANS rendez-vous :

  • Saint-Pierre – Ravine Blanche (CHU)
    32-34 Rue Mahatma Gandhi – SHLMR Résidence les Ouettes
    Du lundi au samedi de 8h à 13h et de 14h à 18h
  • Saint-Denis – Nordev (SDIS)
    Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
    Le samedi de 8h30 à 12h30 et de 14h à 17h30
  • Saint-Paul – Anciens locaux Gabriel Martin (CHOR)
    Du lundi au samedi de 8h à 12h et de 12h30 à 16h
  • Saint-Benoît (GHER)
    Du lundi au vendredi de 7h à 12h et de 13h à 16h
    Le samedi de 7h à 12h et de 13h à 17h

Les Réunionnais peuvent également continuer à se faire vacciner :

  • auprès de leur médecin, pharmacien, infirmier ou sage-femme de ville, s’ils sont volontaires
  • à domicile avec un infirmer libéral.

1 Commentaire

  1. Une technicienne de laboratoire témoigne :

    « Ce qu’il s’est passé au 15 septembre, je ne pensais pas que ça pourrait arriver.

    Me faire suspendre, sans salaire, alors que je n’ai commis aucune erreur sauf de ne pas vouloir rentrer dans un protocole expérimental !!!

    Après le refus de donner mon statut vaccinal, j’ai été convoquée, j’ai donné les arguments scientifiques auprès de ma hiérarchie qui ont été balayés d’un revers de main car il n’ y avait pas compétence pour aborder ce sujet.

    J’ai également montré la défaillance de ce vaccin, mais cela n’a pas été entendu.

    J’ai compris qu’il y avait des non-sens biologiques.

    C’était politique et les biologistes ne font plus de biologie.

    J’ai lu les 146 pages du protocole Pfizer, et dans l’étude il manque des points importants.

    J’ai choisi de garder mes chances de fonder une famille un jour. »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Corée du Nord : Tir d’un missile balistique

Article suivant

Rassemblement des élus à St-André en soutien à Joé Bédier : « le politicien n’est pas un magicien ! » (VIDÉOS)

Free Dom