Covid-19 : l’OMS ne préconise pas la troisième dose pour l’instant

1 min de lecture
5

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) persiste dans son discours : non la troisième dose n’est pas nécessaire dans les pays riches pour l’instant alors que “le reste du monde attend sa première injection”.

Des recommandations non suivies par de nombreux pays. Les Etats-Unis ont déjà annoncé une campagne de rappel des vaccins anti-Covid de Pfizer et de Moderna fin septembre. Les autorités sanitaires s’inquiètent de la baisse de la protection immunitaire conférée par les vaccins avec le temps alors que la scientifique en chef de l’OMS, Soumya Swaminathan déclare : “Nous pensons clairement que les données actuelles n’indiquent pas que les rappels sont nécessaires.” Israël a déjà lancé une campagne en faveur d’une troisième dose de vaccin pour les personnes âgées.

En France, le porte-parole du gouvernement a annoncé que “les rendez-vous ouvriront dès fin août ou début septembre, pour une campagne qui débutera mi-septembre”. La Haute Autorité de santé (HAS) sera chargée d’établir la liste des populations concernées.

Injecter une 3e dose maintenant revient à “distribuer des gilets de sauvetage supplémentaires à des personnes qui en ont déjà un, pendant que nous laissons d’autres personnes se noyer sans le moindre gilet de sauvetage”, a soutenu mercredi le directeur des urgences de l’OMS, Mike Ryan.

5 Commentaires

  1. pourquoi les dossiers des firmes vaccinales (Moderna, Pfizer) ne donnent que des informations (très incomplètes) sur la toxicité de l’ARNm ? Et rien sur la sécurité de la protéine spike !? Peut-être parce que des chercheurs ont montré que la protéine spike seule pouvait induire des thromboses. Et on parle bien ici de la spike seule, sans le virus entier, comme dans le cas des vaccins ARNm et ADN produisant de la spike (Nuovo GJ, et al., 2021). Il a été démontré en effet qu’une partie des protéines spike synthétisées par les cellules cibles du vaccin se retrouvent sous forme libre et circulent dans le sang où elles peuvent interagir avec les récepteurs ACE2 exprimés par diverses cellules, y compris les plaquettes, favorisant ainsi les phénomènes inflammatoires évoqués (Angeli F et al., 2021) (Zhang S et al., 2020).

  2. le vaccin ne sert à rien une femme de 49ans à ile Maurice est décédé du covid19 malgré l’injection des 2 doses
    faut arreter de donner de faux espoir aux gens

  3. cette femme la surement elle s’est dit que maintenant jsuis protègé j’ai plus besoin de porter un masque et bien elle s’est fait avoir elle àété contaminé et sa s’est malpassé pour elle le vaccin ne lui à protéger de rien elle a dévelloper la forme grave et puis voila, personne n’est capable de percer le mystère de ce virus

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

La Possession : un berger allemand attaque un élevage de volailles

Article suivant

Un blessé grave dans un accident à Ste-Marie : le conducteur s’est rendu au commissariat

Free Dom