/

Aides et subventions long-métrage : “que se passe-t-il à la Région ?” se demande un producteur

7 min de lecture
4

C’est une tribune de Fred Eyriey, co-producteur à “Lythops Films” qui a déclenché une polémique sur les conditions d’attribution des aides sur le cinéma et les tournages :

“Dans le cadre de l’aide à la production de la Région Réunion, le dossier du long-métrage “Regarder les étoiles” porté par ma société Lithops Films, a reçu un avis favorable à l’unanimité du comité de lecture de la collectivité (mail en PJ). J’ai été informé par les services internes de la Région que ce dossier devait passer en commission économique pour validation des élus, aujourd’hui, le 25 mai. Mais le mercredi 19 mai, ce même service, m’a annoncé que suite à l’intervention du vice-président, M. Vincent Payet (à gauche sur notre photo de Une), notre dossier était ajourné sans que l’élu ne donne de raisons à cette décision. Il ne siège même pas dans cette commission… J’ai alors demandé à M. Payet pourquoi l’avait-il ajourné ? (mail en PJ). Demande restée sans réponse jusqu’à ce jour… La question reste donc entière : pourquoi agir de telle sorte ? 

L’ambiance délétère qui perdure dans notre filière audiovisuelle depuis au moins cinq ans est sans aucun doute, un début de réponse… Cette ambiance, entretenue par certaines composantes de cette filière, engendre des comportements de clientélisme et “de petits arrangements entre amis” néfastes au développement serein de notre profession. Que faut-il comprendre ? Pourquoi travailler honnêtement à monter de solides dossiers si le “fait du prince”, d’un coup de baguette magique, peut “faciliter” le passage de votre demande ? Comment un (une) jeune entrant dans ce métier, peut-il se construire professionnellement avec ce genre d’attitude ambiguë ?

D’une certaine façon, on nous somme de choisir un camp : vous êtes avec nous ou contre nous. C’est un raisonnement simpliste et malsain dans lequel j’ai refusé et je refuse toujours de m’inscrire. Ne nous y trompons pas, c’est aussi cela que je suis en train de payer. Et malheureusement, je ne suis pas le seul :  d’autres producteurs (et associations) Réunionnais subissent ou ont subi les mêmes tracas.

Derrière ces dossiers ” déprogrammés”, il n’y a pas “d’opposants”, d’ennemis …  Ce ne sont que de beaux films, des emplois et des prestataires Réunionnais qui attendaient et espéraient pouvoir travailler. Quel gâchis ! Je ne demande qu’une chose : le respect des règles régissant l’obtention d’une subvention de la Région Réunion, comme dans les autres régions. Est-ce trop demander que de respecter les règles d’un état de droit ?

C’est pourquoi, j’invite M. Vincent Payet, dans un souci de rassemblement et d’équité, à réévaluer sa position et à réintégrer notre dossier (et les autres) pour une éventuelle validation par la prochaine commission sectorielle (économique) puis en plénière.

J’espère avoir raison de continuer à croire en la volonté de notre profession, de la Région Réunion, du CNC et de la DAC OI, à relever la tête et à s’indigner contre l’arbitraire qui règne actuellement dans notre filière. Autrement dit : “Ce qui nous rassemble” devrait plus être fort que ce qui nous divise” indiquait  le réalisateur et producteur Fred Eyriey.

La réponse de la région ne s’est pas faite attendre. Elle est tombée hier.

“La Région Réunion prend note du questionnement et des inquiétudes de Monsieur Fred Eyriey. Sa société Lithops Films comme de nombreuses autres entreprises de production, adressent régulièrement à la Collectivité régionale des demandes d’aides à la réalisation télévisuelle ou cinématographique. Ces demandes de subvention sont le signe d’une filière audiovisuelle en pleine expansion et qui fait de La Réunion, une terre d’excellence en matière de savoir-faire de nos producteurs locaux.

 La demande d’aide au tournage déposéepar Lithops Films, au même titre que celles enregistrées au nom d’autres sociétés de tournage, s’inscrit dans un cadre légal d’attribution composé de critères bien précis d’éligibilité.

La Région Réunion confirme que le dossier de demande de subvention au tournage d’un long métrage intitulé «Regarder les étoiles» et déposé par monsieur Fred Eyriey est bien en cours de traitement. La Collectivité informe également qu’elle a émis auprès du producteur une demande d’éléments explicatifs supplémentaires concernant le choix du lieu de tournage du film, entièrement tourné à l’île Maurice. Demande d’information supplémentaire portant également sur les retombées de ce tournage pour la filière réunionnaise. Dans le cadre de la Coopération régionale, le tournage en zone Océan indien n’étant d’ailleurs pas un frein à l’obtention de ladite subvention.

Dans le strict respect des critères d’éligibilité définis, et dans le respect des règles d’un état de droit, la Collectivité informera dans les meilleurs délais le producteur de l’issue positive ou non de sa demande. Elle se réserve cependant le droit et à sa convenance de définir le contenu de l’ordre du jour de ses commissions sectorielles et autres organes délibérants”

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

4 Commentaires

  1. Pour une fois entièrement d’accord avec la Région !
    On va subventionner un long métrage tourné intégralement à Maurice ? N’importe quoi !!!! Quelles seront les retombées économiques et touristiques pour la Réunion ??? Aucune !
    Donc que ce Mr Eriey aille demander sa subvention auprès de l’Ile Maurice !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Covid-19 : à cause des chiffres désastreux, le préfet annule la “désescalade” du 9 juin

Article suivant

Wuhan serait bien l’épicentre, des chercheurs du laboratoire ont été hospitalisés dès novembre 2019

Free Dom