Faouzia Aboubacar Ben Vitry à St-Denis 9, Daniel Pouny à St-Denis 4, Stéphane Albora à St-Pierre 1…

11 min de lecture
6

Comme nous vous l’avions déjà annoncé, nous vous proposons une présentation des candidats et des candidates aux départementales des 20 et 27 juin prochains au fil de leurs conférences de presse et/ou communiqués de presse.

Le binôme composé de Faouzia Aboubacar-Ben Vitry (conseillère régionale de la majorité sortante) et de Jean-Louis Prianon se présentera dans le canton du Chaudron à Saint-Denis. Leurs suppléants sont Rowan Ieve et Marie Servantès (notre photo de Une).

Le binôme Daniel Pouny/Lydia Doloir sera candidat dans le 4e canton de Saint-Denis

C’est le canton comprenant la Bretagne, Domenjod, îlet Quinquina, Moufia et Bois-de-Nèfles.

Daniel Pouny, retraité du SDIS, et Lydia Doloir, enseignante

Leurs suppléants sont Jean-Fabien Bègue (dit Gabin) et Tatiana Hoareau (photo ci-dessous).

Lors d’une conférence de presse Daniel Pouny a expliqué : « le bilan de toutes ces années de décolonisation par l’inclusion, montre qu’en terme d’infrastructures routières, de bâtiments publics et privés, d’établissements scolaires, d’universités, d’hôpitaux, de ports, d’aéroports… nous sommes bons ; que sur le plan de la santé nous sommes plutôt pas mal. Mais, il montre aussi qu’en terme social et culturel beaucoup trop de Réunionnais restent sur le carreau. Ils ne participent pas, faute de moyens, au développement de leur département. La Réunion est riche, mais un grand nombre de Réunionnais est pauvre. Disons-le, nous avons progressé sur plusieurs plans, mais nous sommes analphabètes en ce qui concerne l’accompagnement, l’assistance et le soutien aux plus fragiles et aux plus faibles de notre société développée. C’est pourquoi, nous proposons, pour cette élection, un programme résolument tourné vers le social en lien avec les compétences du conseil départemental ».

Voici son programme :

1) « Le bien-être est laffaire de tous » : Réduire toutes formes de violences. Nous la déclarons grande cause de la mandature.

Dans ce cadre, nous mettrons chaque année 10 millions d’euros supplémentaires pour soutenir : des campagnes de sensibilisation et d’accessibilité au bien être sans distinction par le biais des médias et les

actions de terrain des associations qui œuvrent dans ce domaine. Le bien-être se partage. Aussi, pour la lutte contre les violences intra familiale, les violences faites aux femmes, les violences conjugales…, nous proposons que : 5% du budget global du département, soit 55 millions d’euros répartis sur la mandature, ou encore environ 10 millions chaque année, en plus de ce qui existe déjà, pour lutter contre ce fléau.

2) « Kit fourniture » : Egalité collégienne.

Le Département doit participer à la baisse du coût de la scolarité pour toutes les familles. Dans ce cadre, nous offrirons un kit de fournitures scolaires à l’ensemble des collégiens de La Réunion. Ce kit sera

distribué à chaque rentrée scolaire, aux 60 000 élèves des 85 collèges publics et privés que compte notre île. Nous prévoyons pour cela, un coût équivalent à 10% du montant de la tranche 11/14 ans de l’allocation de rentrée scolaire, soit environ 40 euros pour un kit.

3) « Kit sérénité » : Précarité menstruelle des collégiennes.

Nous accorderons mensuellement, sous forme de chèque, 30 € à toutes nos collégiennes Nous voulons étendre un dispositif relatif à l’accès aux protections périodiques gratuites pour toutes nos collégiennes, dans la continuité d’un projet déjà mis en place au sein des universités

4) « La santé est laffaire de tous » : Chèque santé fruits et légumes.

Mensuellement nous distribuerons un chèque alimentaire de 40€, aux ménages réunionnais les plus fragiles afin qu’ils puissent aussi accéder à une alimentation saine, et notamment à la préconisation « manger cinq fruits et légumes par jour ». Nombreux sont les enfants mineurs de ces familles paient un lourd tribut au plan nutritionnel. Ils sont 116 000 à vivre dans ces ménages pauvre. C’est pourquoi nous proposons que le Département vienne en aide à tous les ménages vivant sous le seuil de pauvreté monétaire en leur accordant chaque mois un chèque alimentaire de 40 euros à dépenser auprès des producteurs locaux de fruits et légumes et ainsi privilégier « le consommons local » et soutenir la production locale.

5) « Dorénavant, plus une personne âgée fragile de plus de 60 ans sans son aide-ménagère » : Aides aux personnes âgées (APA).

Nous rappelons que l’APA ne fait l’objet d’aucun recours sur succession ou donation et n’est pas soumise à l’obligation alimentaire. Nous disons qu’avec l’âge surviennent des difficultés à effectuer les gestes de la vie quotidienne, comme faire le ménage, les courses, se laver, s’habiller… Pour compenser cette dépendance et permettre aux personnes âgées fragiles de vieillir en toute sérénité à leur domicile, nous proposons qu’il y ait une meilleure évaluation du niveau de dépendance de nos anciens au Département. Cette allocation

permet de rémunérer une aide-ménagère à domicile. A titre d’exemple, demain, si le Département prenait en charge 1000 nouvelles personnes fragiles, à raison de deux heures d’aide par jour, immédiatement, 250

emplois seraient créés. Dans un Département comme le nôtre, ou le chômage est structurellement très élevé et ou toutes les études montrent que la population réunionnaise est vieillissante, de telles dépense nous paraissent indispensable à la cohésion de notre société.

6) « Ambassadeurs du développement durable » : Environnement. brigade de 170 ambassadeurs du développement durable!!.

Pour susciter les consciences individuelles et collectives en matière d’environnement, nous mettrons en place, en partenariat avec le Service Civique, 170 Ambassadeurs du développement durable, âgés de 16 à 25 ans. Ils seront positionnés par équipe de deux dans les collèges du Département et seront une plus- value en terme de moyen auprès des principaux de collège, pour contribuer aux missions de sensibilisation aux questions environnementales dont la pollution du plastique. Nous rappelons que le Service Civique est « une mission de citoyenneté et d’engagement mais aussi un tremplin vers l’emploi ». Ce dispositif sera soutenu par une campagne de sensibilisation par le biais d’une collaboration avec les médias, donnant ainsi du sens à la métaphore du colibri, ou « chacun sa part ».

Stéphane Albora et Aude Payet à Saint-Pierre 1, Adolphe Boyer à St-Pierre 2

Ils sont candidats dans le canton 20 (Saint-Pierre 1). Ils représentent le mouvement « Saint-Pierre + verte » de « Génération Ecologie » de la Réunion. Leurs suppléants sont Jean-Paul Doulouma et Christelle Lallemand. Sur le canton 21 (Saint-Pierre 2), toujours sous les couleurs du même mouvement, le binôme Adolphe Boyer et Graziella Yeng-Seng (née Camélé) sera candidat. Leurs suppléants sont Thomas Lebon et Marie Laurence Endoulma.

« Saint-Pierre + verte, c’est la rupture avec la politique des dinosaures. Nous sommes une équipe travaillant main dans la main pour l’intérêt général, qui vise à former et à accompagner des jeunes aux responsabilités », explique Emmanuel Doulouma. « Cest parce que nous sommes une équipe, que nous sommes responsables et capables, que nous sommes en rupture avec les méthodes politiques du passé et dépassé que j’ai décidé en partie de ne pas être candidat ni aux élections départementales, ni aux élections régionales. J’ai fait le choix d’apporter mon soutien, mon expérience, mon engagement et ma disponibilité à des jeunes et moins jeunes qui souhaitent pour leur ville et notre île dans le cadre de nos valeurs », indique Emmanuel Doulouma.

« Comme vous le savez Saint-Pierre + Verte est un mouvement né lors des dernières élections municipales à Saint-Pierre. A cette occasion notre liste était arrivée en 4ème position (sur 8) avec 5 % des suffrages. Ce fut une belle performance pour une première participation à une élection importante comme celles des municipale

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

6 Commentaires

  1. Quelle légitimité a madame Faouzia Aboubacar Ben Vitry sur le canton 9 ???
    Madame Servantes qui a grandi, qui fait du terrain, qui connaît les habitants du Chaudron à plus de légitimité.
    MONSIEUR PRIANON vous avez fait le mauvais choix de binôme dommage, car vous êtes quelqu’un d’investi.
    Stop à l’opportunisme !
    Ah c’est vrai il faudra que madame compense la perte de ses indemnités de Vice Présidente à la Région.

    • Je crois que vous n’êtes pas bien renseigné Faouzia a bien grandi au chaudron dans la cité d’amour avec sa petite mère.
      C’est là que moi je l’ai connu adolescente.
      renseignez vous avant d’écrire des sottises
      Connaissez-vous sa vie avez-vous grandi avec elle ??
      Connaissez-vous son parcours,alors on se
      renseigne avant d’écrire n’importe quoi.

  2. Je pense que madame vitry est aussi légitime que mr car madame vitry a aussi grandi au cité d’amour au chaudron, si elle le fait c’est par qu’elle connaît bien le secteur est c’est aussi une femme de terrain.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Départementales : Dominique Atchicanon à St-Benoit, Farid Mangrolia à St-Denis…

Article suivant

Régionales : 12 maires de droite et du centre réunis autour de Didier Robert (VIDÉOS et PHOTOS)

Free Dom