Il ne faisait pas que des livraisons pour Uber Eats ! Deux hommes et une jeune fille l’accusent d’agression sexuelle

2 min de lecture
1

Un jeune homme ne faisait pas que des livraisons pour le compte d’Uber Eats… En effet, ce dernier est accusé d’agression sexuelle par deux garçons et une jeune fille de Châtellerault.

Le 1er juin 2022, un jeune homme de Vienne circule sur une trottinette électrique lorsqu’il voit qu’un scooter le suit. Le pilote l’interpelle alors en arabe et lui propose d’aller dans un coin discret. C’est à cet endroit qu’il l’embrasse de force et lui touche le sexe à plusieurs reprises. Le jeune homme parvient à s’esquiver et dépose plainte dans la foulée. C’est alors que les forces de l’ordre font le rapprochement avec deux plaintes déposées fin mai et début janvier.

Deux plaintes avaient déjà été déposées

L’une par un jeune garçon de 17 ans, qui dénonçait une agression sexuelle dans le vestiaire de la salle de sport. Et l’autre par une mineure, qui raconte aux enquêteurs qu’il lui aurait mis la main à plusieurs reprises sur sa cuisse avant de remonter vers son sexe.

Il livre des versions successives et contradictoires

À la barre, lors de son audition, le jeune homme livre des versions successives et contradictoires. L’expert psychiatre relève que l’homosexualité du jeune homme, qui vit de la prostitution, ne présente aucun trouble particulier en ce qui concerne ses actes.

Le tribunal l’a condamné à dix mois de prison et prononcé une interdiction de toute activité au contact des mineurs pendant cinq ans. Il devra également verser 2 000 € de préjudice moral à l’une de ses trois victimes.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Paris-Charles de Gaulle : les 35 000 bagages bloqués ont été réacheminés

Article suivant

Incendie à Béziers : une dizaine d’animaux périssent sous les flammes

Free Dom