Impôt sur les revenus 2021 : Solidaires finances publiques 974 pointe du doigt la DRFIP

6 min de lecture

Le syndicat national Solidaires finances publiques, section La Réunion, indique dans un communiqué que ” La Direction régionale des Finances Publiques a une fois de plus fait une communication destinée à embellir la réalité de l’actualité de la campagne de l’impôt sur le revenu 2021.

Elle peut dire ce qu’elle veut, y mettre des mots élaborés, le fait est que notre administration refoule chaque année davantage les usagers contribuables hors de nos locaux.
Elle les renvoie à une administration en ligne car elle n’est plus en capacité de les recevoir et de remplir sa mission.

Il est clair que la DGFIP n’a plus les moyens humains, matériels de recevoir le public et qu’elle profite de façon très cynique de la période COVID pour anticiper ce qu’elle programme depuis quelques années, la fermeture au public, la fermeture à la relation humaine.

Cette année pour cette campagne, nos Centres des Finances Publiques ne recevront les usagers que sur rendez vous, essentiellement rendez vous téléphoniques d’ailleurs.
Mais comme la DRFIP est toujours difficilement réactive , elle a fait fermer les centres dés le 12, et la conférence de presse qui l’annonce au public se fait une semaine plus tard, le 20. Conséquences , cette semaine, des centaines d’usagers se sont déplacés pour faire demi tour devant nos portes fermées.

Le public aura cette année, un numéro de téléphone d’accès national en 0800 avec les joies de l’attente téléphonique car il n’y a pas assez d’agents et une technologie de transferts et de centralisation d’appels toujours folklorique.

L’an dernier, un appel local avait été mis en place, mais comme notre administration n’a ” jamais de chance”, cela n’a pas bien fonctionné. Avec le décalage horaire cet appel national est totalement inadapté au territoire.

Sans compter qu’il a été demandé aux agents de la Réunion de répondre aussi aux appels nationaux . On a créé des monstres centralisateurs d’appels en métropole en supprimant des emplois à la Réunion et à présent, ils sont dépassés et on nous demande de les aider… sans les emplois ! De qui se moque t-on ?

Cette fermeture et cet accueil très à distance, qui ne répondent aucunement aux demandes des usagers, à leurs besoins de contacts humains pour mieux régler leurs situations, est dans la droite ligne de ce qui nous attend avec le Nouveau Réseau de Proximité mis au point sans concertation et qui va contraindre les usagers à aller vers des structures ( MFS, EFS, MSAP, bureaux de tabac..) qui ne pourront pas répondre a leurs questions.

On peut mettre 100 points d’accueil. Si les gens qui y exercent ne connaissent pas le métier , cela n’a rien à voir avec une meilleure proximité des services publics.
C’est un mensonge, de la poudre aux yeux .

Cette fermeture des centres ne tient pas compte non plus des autres services qui sont physiquement à l’intérieur des mêmes locaux que les services des Impôts des particuliers et qui sont pénalisés ,  comme les services de publicité foncière de St Denis et de St Pierre , dont on a volontairement ou non, oublié les problématiques d’accueil qui vont impacter les notaires , les avocats et les particuliers .

Déclarations automatiques : mises en place encore cette année . La DRFIP fait passer le message comme quoi il n’y a rien à faire. C’est faux ! Avec les situations chaotiques de 2020, il y aura beaucoup plus d’éléments à ajouter ou modifier sur les déclarations… Sinon les montants des impôts seront erronés et avec nos centres fermés, il sera de plus en plus difficile de faire une réclamation, situation aggravée aussi par l’automatisme du prélèvement à la source.

La fiscalité est complexe, et nos concitoyens ont besoin de renseignements rapides , fiables et d’un accueil décent.

Avec la crise Covid ,il était évident qu’un accueil adapté à la contrainte sanitaire autant physique que téléphonique était nécessaire , qu’une communication percutante et réactive était indispensable, qu’un vrai dialogue social au sein de nos services était utile pour rendre un service au public à la hauteur de nos missions et de l’enjeu d’un tel contexte.
Et bien une fois de plus, c’est raté!”

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Découvrez des podcasts consacrés à des jeunes réunionnais volontaires à l’international

Article suivant

Crous : il vous reste moins d’un mois pour demander la bourse

Free Dom