/

La prolongation du dispositif de plafonnement du prix de la bouteille de gaz à 15 euros votée

18 min de lecture

Réunie ce vendredi 9 décembre 2022 sous la présidence d’Huguette Bello, la commission permanente de la Région Réunion a voté à l’unanimité la reconduction du dispositif exceptionnel de gel du prix d’achat de la bouteille de gaz à 15 euros maximum.

Dans le cadre de la lutte contre la vie chère, et dans l’objectif de préserver le pouvoir d’achat des foyers réunionnais, particulièrement les plus modestes, la Région et le Département avaient annoncé en juillet 2022 leur participation à titre exceptionnel à la prise en charge d’une partie du prix de la bouteille de gaz de butane de 12,5 kg pour qu’il soit gelé à 15 euros maximum (au lieu de 21,88 euros en juillet 2022). Ce dispositif devait prendre fin au 31 décembre 2022.

La reconduction de ce dispositif s’appliquera du 1er janvier 2023 au 30 juin 2023. L’engagement global des deux collectivités s’élève à 5 200 000
euros, pris en charge à parité à hauteur respectif de 2 600 000 euros.

La Commission Permanente a également examiné et voté près d’une soixantaine de rapports sur lesquels s’étaient préalablement prononcées les commissions sectorielles.

POUR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

SOUTIEN À L’EXPORTATION DE FRUITS TROPICAUX

Chaque année, les exportateurs de fruits font face à des contraintes récurrentes pour l’organisation de l’acheminement de leurs productions sur les étals hexagonaux et européens. En effet, la surproduction de fruits en fin d’année ne corrèle pas avec la capacité de fret, elle même proportionnelle aux vols commerciaux de passagers et insuffisante pour les besoins d’export de fruits. Cela contribuant par la même occasion à une envolée des prix de l’affrètement de cargos en cette période. Ce décalage est plus accru en raison du surcoût à l’affrètement et de l’inflation générale.

En effet depuis 2021, la filière export traverse une crise majeure, situation critique liée à la  fois à la conjoncture énergétique actuelle et à la diminution de vols cargo au départ de La Réunion.

Si l’on observe un retour au niveau d’avant-crise de l’activité économique dans de nombreux secteurs, le trafic aérien n’a pas retrouvé sa dynamique, fragilisant ainsi
l’expédition par voie aérienne supportés par les Organisations de Producteurs (OP), vers les pays de l’Union Européenne.

Dans ce contexte, un Comité de Pilotage Export s’est tenu le 10 octobre 2022 en présence de l’ensemble des professionnels de la filière (compagnies aériennes, transitaires et producteurs) et des institutionnels afin de déterminer les solutions techniques et financières mises en place pour l’écoulement de la production de fruits 2022. Le déficit en fret sur les semaines 48 à 51 du mois de décembre a ainsi été évalué à 593 tonnes et un surcoût de 60 % (le prix moyen du fret est de l’ordre de 1.3€/kg, le coût de l’affrètement se situe à 2.3 €/kg) à l’affrètement de vols cargos ou décommercialisés au regard de la conjoncture actuelle a été identifié.

En sa qualité de chef de file de l’économie et de l’internationalisation, la Région Réunion a  décidé d’apporter un soutien financier à la continuité aérienne des fruits exportés vers le marché européen pour réduire le différentiel de compétitivité et accompagner le développement de l’agriculture réunionnaise. La commission permanente a donc répondu favorablement à la demande de l’association ARIFEL (Association Réunionnaise Interprofessionnelle des Fruits et Légumes) relative à l’attribution d’une subvention régionale d’un montant de 535 432 euros pour pallier le manque de capacités de fret et soutenir l’organisation de l’acheminement de la production de fruits tropicaux vers la métropole et l’Europe pour la fin de l’année 2022.

 

PROGRAMME LEADER
LEADER est un acronyme pour « Liaison Entre Actions de Développement de l’Économie Rurale ». L’objectif de la démarche LEADER est de favoriser un développement local équilibré qui réponde au plus près aux enjeux actuels et aux futurs défis territoriaux à travers une stratégie locale de développement, L’enveloppe 2023-2027 sur LEADER à La Réunion est de 19 millions d’euros de FEADER.

La Région Réunion accompagne le développement de ces territoires ruraux et des hauts à travers notamment son apport en contrepartie financière à la démarche LEADER.
Le 28 septembre 2022, le Département de La Réunion, Autorité de Gestion FEADER, a lancé l’appel à candidatures pour la sélection des GAL au titre de la mesure LEADER du Plan Stratégique National 2023- 2027 au titre de la programmation FEADER de l’île de La Réunion (PSN 2023-2027).
La commission permanente de la Réunion a validé le cahier des charges de cet appel à candidatures, en actant les points suivants :
• Le périmètre retenu est celui des Hauts tel que défini par le décret n° 2007-296 du 05 mars 2007 mais pourra faire l’objet d’une évolution en cohérence avec les travaux menés pour la révision du Schéma d’Aménagement Régional,
• Les orientations stratégiques partagées entre l’État, la Région et le Département sont à préciser après validation par les instances concernées,
• Le taux de cofinancement de la part UE actuellement de 75 % évolue à 80 %,
• La ligne de partage avec le FEDER pour les projets économiques et touristiques est établie à un montant maximal de 10 000 €,
• Le retrait de la mesure 16.7 du Plan de Développement Rural 2014-2020, relative à l’animation territoriale, dans le nouveau Plan Stratégique National 2023-2027 et la possibilité pour les candidats au présent appel à candidature LEADER d’en proposer une fiche action spécifique sur leurs territoires respectifs.

POUR LE DÉVELOPPEMENT HUMAIN
ATELIERS ET CHANTIERS D’INSERTION
L’appellation « Ateliers et Chantiers d’Insertion » (ACI) a été créée par la loi de programmation pour la cohésion sociale du 18 janvier 2005. Ce dispositif est conventionné par l’État (représenté par la DEETS) et porté par un organisme de droit privé à but non lucratif (association ou Entreprise d’Insertion en statut associatif) ou de droit public (un CCAS, un CIAS, une commune ou un établissement de coopération intercommunale…). Ces ACI permettent la remobilisation vers l’emploi, l’acquisition des savoirs-faire et savoirs-être, en vue de développer leur employabilité, à travers une formation – préqualifiante voire qualifiante – et un encadrement technique dans des situations de travail concrètes ainsi qu’un accompagnement socio-professionnel.
La Région Réunion s’étant fixée comme priorité l’emploi et l’amélioration du pouvoir d’achat, les ACI, lui offrent la possibilité d’allier le développement d’une activité économique au soutien à l’emploi et à l’insertion. C’est dans ce cadre que la commission permanente a voté l’attribution de subventions à plusieurs ACI :

• EMMAÜS Grand Sud – 30 000 euros son ACI « Electromob » à Saint-Pierre.
• EMMAÜS Grand Sud – 30 000 euros son ACI « Plate forme logistique » à Saint-Pierre.
• association Aide et Protection de l’Enfance et la Jeunesse (AAPEJ) – 30 000 euros pour son ACI
« Agricole Domenjod » Saint-Denis.
• association WEBCUP – 15 000 euros pour son ACI « Numérique Saint-Pierre » à Saint-Pierre.
• association RÉUTILIZ – 30 000 euros pour son ACI « Réuniverre » à Saint-Leu.
• association pour le Développement des Ressourcerie, pour l’Insertion et pour l’Environnement
(ADRIE) – 30 000 euros pour son ACI « La Ressourcerie Léla – Bras Fusil » à Saint – Benoît.
• ADASE – 30 000 euros pour son ACI « Valorisation Cryptoméria » à Petite-Ile.
• association An Gren Kouler – 10 000 euros pour son ACI « Porte du pays de Mafate » à la Possession.
• association Anim lo ker – 15 000 euros pour son ACI « Anim lo ker » à Saint-Paul.
• association CYBERUN – 30 000 euros pour son ACI « Audiovisuel et métiers de l’image » à SaintPaul.
• Les Palettes de Marguerite – 30 000 euros pour son ACI « Valorisation palettes » à Saint-Paul.
• association WEBCUP – 30 000 euros pour son ACI « Numérique Saint-Paul ».
• Canal Numérique Jeunesse OI – 30 000 euros pour son ACI « Canal numérique » à Saint-Benoît.
• association ARDIE – 30 000 euros pour son ACI « Garage social » à Bras-Panon et 30 000 euros pour son ACI « Valorisation des déchets » à Saint-André
• EMMAÜS Grand Sud – 30 000 euros son ACI « Loi AGEC et Insertion » à l’Etang-Salé.
• association Le Pied à l’étrier – 30 000 euros pour son ACI « Mise en selle » à Saint-Leu.

EMPLOIS VERTS
Pour un engagement financier prévisionnel de 1 072 082 euros, la commission permanente a validé la programmation de renouvellement de projets Emplois-Verts. Cette programmation représente 10 chantiers « Emplois Verts », d’une durée de 11 mois pour un volume hebdomadaire de 21 heures par semaine, correspondant à 106 contrats PEC et de 11 encadrants temps plein.

• association pour le Développement, l’Insertion et la Proximité – Forêt des Tamarins Coin tranquille au Tampon – 209 234 euros
• Gol les Hauts Aménagement et Propreté (GHAP) – Sécurisation de l’aire de pique nique de la parcelle à côté de l’Église Sainte Thérèse de Saint-Louis – 86 676 euros
• association des Jeunes de Chateau Morange – Abords de la ravine de Château Morange à SaintDenis – 100 470
• association pays d’Accueil de Salazie – Trois cascades, les Anciens Thermes et le kiosque d’Ilet à Vidot, sentier Bélouve – 86 676 euros.
• association Rond Point des Manguiers – Parcelle cadastrée DM 488 aux Camélias et parcelles cadastrées DM456 Ravine Laverdureà Saint-Denis – 100 470 euros
• BAC RÉUNION – Quai Plat, Mare Longue et Usine du Baril à Saint-Philippe – 100 470 euros
• association Jeunesse Loisirs – Mare d’Affouche et Mare à vieille Place à Salazie – 114 264 euros
• ABELIS – Berges de la Rivière du Mât et littoral de Champ-Borne à Saint-André 100 470 euros
• Association pour le Développement et protection des Makes – Aménagement d’un sous bois sur la parcelle de l’ONF – 79 779 euros
• Association pour le Développement et protection des Makes – Site des platanes – 93 573 euros.

LITTÉRATURE

Pour un engagement financier régional de 37 180 euros pour l’année 2022, la commission permanente a voté l’attribution de subventions à deux associations et à une artiste-auteur pour le financement de leurs projets.

Aide à l’organisation de manifestations littéraires

• association Roulé Mon Z’Avirons – 3 700 euros pour la mise en place de ses projets littéraires.
• association Kozé Conté – 5 000 euros pour la promotion du conte.

Aide à la diffusion hors Réunion

• association Cyclone BD – 20 000 euros pour sa participation au festival international de la bande dessinée à Angoulême.
• Madame Maylis Leïla Quillacq, artiste-auteur – 980 euros pour sa participation à des rencontres professionnelles et ateliers de recherche du 13 décembre 2022 au 6 janvier 2023 en métropole.

Aide à l’édition d’ouvrages

• association Komkilé – 5 000 euros pour l’édition d’un recueil de poésies d’Isabelle Testa.
• association Lantant Zamalak – 2 500 euros pour l’édition d’un recueil de nouvelles.

MUSIQUE
Pour un engagement financier total de 68 300 euros, la commission permanente a voté l’attribution de subventions à plusieurs associations oeuvrant dans le domaine de la musique.
Aide aux actions et programmes de professionnalisation
• association Chogan Production – 3 500 euros
• association Océanic – 3 000 euros
• association Pac-Prod – 3 000 euros
• association les Compéres Créoles – 4 000 euros
• association PRMA – 6 000 euros
Aide aux festivals artistiques et regroupements des expressions de culture urbaine
• association pour le développement artistique de Salazie (ADAS) – 8 000 euros
• association Kolectif Sud – 3 000 euros
• association Maloy’Arts 974 – 4 400 euros
Aide à la diffusion des artistes hors Réunion
• association Kolatier – 2 000 euros
• association PRMA – 3 000 euros
• association Kabay Production – 8 000 euros
Aide à l’équipement
• association Oulanga – 3 000 euros
• association Fatak – 2 700 euros
Aide à la réalisation d’album
• association 974 All Star – 2 400 euros
• association Famille Maxime Laope – 2 300 euros
• association Luna-Rose – 4 000 euros
Aide à la réalisation de clips
• association Kout Fouette – 3 000 euros

ARTS VISUELS
La commission permanente a approuvé l’attribution de subventions à deux artistes, deux associations et un EPCC pour le financement de leurs projets en Arts Visuels. Aide à l’équipement
• EPCC-FRAC de La Réunion – 25 000 euros

Aide à la valorisation du patrimoine culturel
• association Tet Kaf – 1 800 euros
Aide au projet de création
• Karl Kugel – 3 500 euros
• Mathilde Neri – 2 000 euros
Aide à la constitution de réseaux et de développements d’échanges européens
• Village Titan – Centre Culturel – 4 900 euros

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Nouvelle épicerie solidaire à St-Denis : « Une réponse pour les familles les plus fragiles »

Article suivant

Après Saint-Denis, le Port et Saint-Pierre, Saint-Benoit est désormais connectée à la 5G d’Orange

Free Dom