L’activité volcanique perturbe indéniablement le champ magnétique sur notre île

2 min de lecture
3
Ce travail est issu d’une collaboration scientifique entre différents instituts et université: LMV-OPGC-Université Clermont Auvergne, OVPF-IPGP, LGSR-Université de La Réunion, Stratagem974.
L’activité volcanique (volcano-tectonique, magmatique et hydrothermale) perturbe indéniablement le champ magnétique, notamment à l’échelle locale. Des études récentes ont mis en évidence le potentiel des mesures de champ magnétique dans l’imagerie des anomalies thermiques (forte influence de température sur l’aimantation des roches) et les hétérogénéités mécaniques en profondeur (fracturation-altération).
Des mesures du champ magnétique ont été réitérées depuis 2017 le long d’un profil de tomographie de résistivité électrique de 3 780 m de long à proximité du sommet du Piton de la Fournaise. La complémentarité entre ces approches a permis de modéliser l’évolution des signaux volcano-magnétiques par période de réitération.
Les zones de désaimantation mises en évidence sont corrélées avec la géométrie et la localisation des intrusions magmatiques révélées par les modèles InSAR 3D, suggérant de forts effets 1) thermiques, 2) de contraintes et 3) électrocinétiques, liés à l’activité magmatique non seulement en surface mais aussi plus en profondeur le long des principaux axes de transferts magmatiques.
Cette étude confirme que la détection des anomalies de résistivité et d’aimantation, ainsi que la quantification de leur évolution spatio-temporelle, permettent d’imager les systèmes volcaniques à différentes échelles et pourraient contribuer à prévenir les aléas associés.

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Intempéries : la prise d’eau d’un ouvrage hydraulique d’EDF sur la rivière de l’Est endommagée

Article suivant

Forêt de Bélouve : le sentier Somin Tamarins pour Personnes à Mobilité Réduite fermé

Free Dom