Le Port : près de 150 batteries de voitures retrouvées dans une ravine (PHOTOS)

1 min de lecture
7

Ce lundi 26 avril, dans la ZI No3 du Port, une opération de dépollution a mobilisé les agents du service Environnement en présence d’Armand Mouniata, adjoint au maire délégué à l’Environnement.

Sur un sol détrempé, les agents ont formé une chaîne pour remonter les 149 batteries de voitures et de poids-lourds ainsi que plusieurs autres déchets.

Cette opération fait suite au signalement d’un administré à la police municipale. Il a assisté au déversement des batteries usagées. Grâce à la plaque d’immatriculation du camion pollueur, le propriétaire du véhicule a été identifié. Il sera convoqué par la police nationale pour dépôt illégal de déchets dangereux. En attendant, pour des questions de salubrité et de santé publique, la mairie du Port a fait appel à l’association ATBR (Association de Traitement des Batteries Usagées de La Réunion) pour l’enlèvement d’urgence des batteries. Cette association spécialisée dans le recyclage des déchets automobiles et industriels récupère gratuitement les batteries sur des points de collecte.

Rappelons que les batteries sont dangereuses et toxiques pour l’homme et la nature étant constituées d’acide corrosif et de plomb.

Photos Facebook Ville du Port

7 Commentaires

  1. On espère tous que le sauvageon ait une amende bien salée.
    Comment on peut être aussi souillon ? Quelle honte …
    Sa mère doit être fière ….

  2. faudrait signaler si c’est un professionnel genre garagiste ou autre…sa réputation en prendrait un coup et aussi son porte monnaie. faut le condamner à nettoyer toute la ville avec un tit shirt “moin l’est un souillon”

  3. Chaque commerce qui vends les batteries est dans l’obligation de reprendre votre ancien ,car il dispose d’un bac recupérateur.

  4. Dans les hauts de l ile c est pire, les cannes poussent et les batterie sont au pied des plants de canne, y a 5 ans j ai tiré la sonnette d alarme concernant ce sujet, le constat est très inquiétants, seulement en faisant le calcul du nombre de véhicule qui circule sur l ile avec seulement 5 ans en arrière, ces véhicule ont changés au moins une fois leurs batteries sur 100, 17 ont été chez un garagiste, sur le restant seulement 4 ont gardés leurs batteries chez eux pour la suite vous devinez, dispatchées à droite à gauche, sur les parking de super marché, enterrés dans les champs de canne ou abandonnés dans les caniveaux… je pense que bientôt ce sera le fléau du siècle surtout sur l ile les nappes fréatiques seront affectées et là il nous restera que nos yeux pour pleurer, chose injuste c est que le citoyen qui n aura jamais eu de véhicule à moteur sera aussi puni pour les pollueur injustement…

  5. Vite fermez l’aéroport, a ces maudits touristes…Non c’est un créole ? A bon? Étonnant, d’habitude c’est toujours les autres…

Répondre à Kafrine Blanc Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

210 heures de travaux d’intérêt général pour avoir conduit un scooter ivre

Article suivant

St-Denis : avec 2,40 g/l d’alcool de sang, il percute une voiture avec sa BMW

Free Dom