« Ma thèse en 180 secondes » : une doctorante de l’Université de La Réunion en finale nationale

3 min de lecture

Elle s’appelle Samantha Aguillon, elle est doctorante à l’Université de La Réunion au sein de l’unité mixte de recherche « Processus Infectieux en Milieu Insulaire Tropical » (PIMIT) et elle s’est qualifiée pour la finale nationale du concours Ma thèse en 180 secondes, le 31 mai à Lyon. Son défi ? Exposer ses recherches en moins de 3 minutes à un public profane, face aux 15 autres finalistes. Le ou la candidat·e qui remportera à cette occasion le premier prix du jury représentera la France à la finale internationale de MT180 le 6 octobre 2022 au Québec.

À l’issue des finales régionales qui se sont tenues partout en France au mois de mars (replay de notre finale disponible sur Youtube), 58 lauréates et lauréats issu·e·s de toute la France se sont retrouvés le 8 avril à Paris pour la demi-finale nationale de MT180.

Samantha AGUILLON, doctorante de l’Université de La Réunion au sein du laboratoire PIMIT, s’est qualifiée avec sa prestation sur le rôle de la biologie du Petit Molosse, une chauve-souris de La Réunion, dans la circulation des virus. Le titre complet de sa thèse :  Rôle de l’écologie et des dynamiques de populations du Petit Molosse de La Réunion dans la circulation d’agents infectieux.

Représenter La France et La Réunion à la finale internationale

Ma thèse en 180 secondes est un concours international de vulgarisation scientifique organisé depuis 2012 au Québec et dans de nombreux pays francophones. En France, il est piloté depuis 2014 par le CNRS et France Universités. L’Université de La Réunion, via son service de médiation scientifique, l’organise localement depuis 2016. Aux côtés de 15 autres doctorantes et doctorants, Samantha AGUILLON participera à la finale nationale qui se tiendra cette année le 31 mai à la Bourse du travail de Lyon. Son objectif :  représenter la France – et La Réunion, à la finale internationale le 6 octobre prochain au Québec.

Après les sessions d’Experimentarium qui se sont tenues au sein des bibliothèques universitaires du Moufia et du Tampon au début du mois, la participation de trois doctorants au festival de jeunes chercheurs EXP’E à Dijon du 12 au 14 mai et la présence de nos laboratoires au salon Run’Santé 2022, la participation de Samantha AGUILLON à la finale nationale de MT180 clôt un mois dédié à la recherche scientifique, dans le cadre des 40 ans de l’Université de La Réunion.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Les prix à la consommation augmentent de 0,7 % à La Réunion en avril

Article suivant

Giratoire de la Montage et la Rue Labourdonnais : route fermée à la circulation ce soir

Free Dom