//

Parc Lacaussade à St-André : « le début de la métamorphose du centre-ville »

8 min de lecture
5

Joé Bédier a posé la première pierre du Parc Lacaussade, hier, mercredi 23 mars 2022, en présence des représentants de l’Etat, de la Cirest, des élus de la ville ainsi que de nombreux habitants via les associations et les écoles, notamment celles de danse et de musique. La pose de la première pierre du Parc Lacaussade marque le début des chantiers NPNRU pour 2022 et la création du premier poumon vert du centre-ville.

le début de la transformation du premier poumon vert de la Ville. L’esprit de ce projet consiste à donner au centre-ville une nouvelle image, une meilleure attractivité, tout en o rant aux habitants et aux usagers un cadre de vie agréable où chacun pourra grandir, vivre et s’épanouir.

Pour atteindre ces objectifs, la Ville de Saint-André s’est engagée dans le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) pour la période 2020-2030 : un véritable travail de rénovation de son centre-ville, avec le soutien de l’ANRU et le concours d’Action Logement. Cette transformation en profondeur a pour vocation d’en faire un Centre-Ville d’avenir. Un aménagement moderne qui correspond aux standards de notre ère.

Un événement qui marque le début de la métamorphose du centre-ville a eu lieu le 23 mars. « C’est un moment symboliquement fort pour Saint-André car ce projet révèle la volonté de redynamiser le centre-ville. Cette séquence est la première de l’année 2022 et d’autres chantiers devraient emboîter rapidement le pas ».

Dans son discours, le maire a d’abord salué le travail des associations et des élèves. « Vous savez, je suis profondément attaché à l’humain et particulièrement aux enfants car ce sont eux qui seront les citoyens de demain, ce sont eux qui représentent l’avenir de notre territoire. Je suis convaincu que la culture et l’apprentissage sont les leviers sur lesquels nous devons miser pour accompagner et stimuler notre jeunesse Saint-Andréenne »

Joé Bédier a ensuite présenté le projet du Parc Lacaussade : « Le Parc Lacaussade est un projet de 2,4 millions d’euros qui durera pas moins de 12 mois. Il s’agit du premier poumon vert de la ville et il représente une vraie centralité stratégique. On retrouve en périphérie, la médiathèque, les écoles Lacaussade et Capucine, le jardin d’enfants, les services publics de la Maison de la Vanille. On comprend donc aisément que cet espace est une centralité stratégique qui est aujourd’hui encerclée par une circulation dense. Le nouveau Parc aura donc pour principale vocation de se constituer en tant que lieu urbain ludique et agréable. C’est une parenthèse nature qui sera proposée aux riverains, aux familles et aux différents utilisateurs qui fréquenteront les alentours. Le Parc Lacaussade est une opportunité pour la commune de repenser sa relation au citoyen et à la ville. En effet, au-delà du fait qu’il constituera un poumon vert au cœur du centre-ville dense, il permettra également aux habitants, aux usagers, aux personnes de passage de profiter d’un espace agréable où il fera bon se balader.

J’ai toujours demandé aux équipes d’apporter une attention particulière au mobilier urbain, j’insiste sur cet aspect essentiel. Le Parc comprendra des espaces libres de pelouse, des plaines de jeux et un kiosque à musique. C’est un nouvel espace adapté qui sera proposé, un parc qui correspond aux conditions de notre époque. Le projet urbain Lacaussade c’est de nouveaux équipements modernes. Je peux citer création d’un city stade, d’un kiosque à musique, d’un espace dédié aux stèles historiques, la réorganisation de l’aire de jeux, la réorganisation du stationnement et bien entendu la réfection de la rue Lacaussade sont autant de sujets qui seront portés par ce nouvel investissement ».

Le maire de Saint-André a également salué le travail de l’équipe projet NPNRU qui est désormais dans une phase plus opérationnelle. « En 2022, est une année charnière qui marque le début d’un certain nombre de projets NPNRU. Pour ne citer que : le Parc Lacaussade bien entendu, le marché couvert avec la cour de l’école des frères, le square victoria, le chemin Lontan qui comprend une partie de l’Avenue de Bourbon et de l’Avenue Ile de France (entre le pont Auguste et le pont Minot). La dynamique est enclenchée et elle s’accompagnera également des autres projets de la commune tels que le projet de réfection globale de l’Avenue de Bourbon et le projet d’échangeur en partenariat avec La Région Réunion.

Ces travaux qui visent principalement à améliorer la qualité de l’environnement urbain et à rénover complètement les routes, les trottoirs et l’éclairage public s’accompagneront sans aucun doute de nuisances potentielles pour les riverains et les usagers de la route. J’insiste auprès de toute l’équipe pour que la communication en amont, pendant et après soit réalisée efficacement pour prévenir la population. Je me déplacerai avec les équipes systématiquement afin d’échanger sur le terrain car c’est un temps que nous ne pouvons négliger auprès de la population. Les gens pourront prendre leur disposition et s’adapter aux futurs grands travaux ».

Découvrez dans les détails le projet du Parc Lacaussade :

NPNRU_LACAUSSADE_DOSSIER_PRESSE_220322

.

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

5 Commentaires

  1. J’ai dirigé l’école Lacaussade pendant 5 ans … Je suis fier des aménagements prévus à cet endroit . Un souffle pour St André !

  2. Bof, un ex adjoint qui pique les idées de l’ancien maire qu’il a trahi… On attend les résultats pour juger. Pour l’instant, ça ressemble à un projet de ville de banlieue, sans ambition et sans beauté. Pas de jet d’eau, pas d’art urbain (statue ou autre…) que des améliorations de banlieue. C’est pas mal mais très insuffusant.

  3. En 2 ans de mandat, jamais un maire peut sortir un tel projet, c’est bien le projet de Jean Paul Virapoullé repris par le nouveau maire, le manger était déjà cuit, il restait juste à manger rien qui est un projet propre à lui pour l’instant.

  4. Le calme, la classe, le pragmatisme du nouveau maire nous montrent son efficacité. On parle de virapoullé et fruteau mais c’est bédier qui réalise, qui est en train de changer la face de cette ville. Je lui tire mon chapeau, ce n’est pas un parleur, c’est un faiseur.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Papang : le téléphérique évacué suite à un « coup de foudre »

Article suivant

Une concertation citoyenne pour « réinventer nout front de mer » à Saint-Paul

Free Dom