Pass sanitaire obligatoire dans les hôpitaux : quid des femmes enceintes ?

3 min de lecture
2

Depuis le 21 juillet, le ministère de la Santé préconise une vaccination dès le premier trimestre pour les femmes enceintes. La vaccination était jusque-là uniquement recommandée à partir du deuxième.

Des zones d’ombre subsistent quant au pass sanitaire

Définitivement adopté par le Parlement le 25 juillet, le projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire, qui doit encore être validé par le Conseil constitutionnel  dispose dans son article premier que le passe sanitaire sera obligatoire, « sauf en cas d’urgence », dans les hôpitaux pour les personnes qui y sont accueillies pour des soins programmés, ainsi que pour les accompagnants et les visiteurs.

L’accouchement étant une urgence, il ne devrait pas être soumis à cette règle.

Et pour les consultations chez un gynécologue ou une sage-femme ?

Dans un communiqué, le collège national des gynécologues et obstétriciens français, indique qu’il “est indispensable que la prise ne charge des grossesses puisse se poursuivre dans les conditions habituellement requises. Le pass sanitaire ne s’applique pas aux patientes. Toutes peuvent donc consulter, en urgence ou non, sans contrôle du pass sanitaire. Il faut insister auprès des patientes enceintes sur la nécessité de se faire vacciner”.

En tant qu’accompagnants, les conjoints devraient également être concernés par l’obligation de présenter un pass sanitaire dans les établissements de santé, y compris lors de l’accouchement.

Ce à quoi s’oppose le Collège national des gynécologues obstétriciens. Concernant, le co-parent, le CNGOF recommande :

  • Lors de l’accouchement et en post partum

Le co-parent sans pass sanitaire doit pouvoir aussi être présent, même s’il doit absolument être incité à respecter les règles de distanciation et d’hygiène. Il doit aussi être encouragé à se faire vacciner ou à réaliser un test PCR à l’approche du terme“.

  • Lors des consultations de suivi ou des échographies,

Le co-parent avec pass sanitaire peut être accepté : soit il est vacciné, soit il a anticipé la consultation en réalisant un test biologique“.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Verbalisé deux fois sur un stationnement pour handicapés avec sa CMI sur le pare-brise

Article suivant

Attentat contre le président malgache : 15 personnes dont un ancien Premier ministre déférées devant le parquet à Tana

Free Dom