Ste-Clotilde : très belle initiative d’un commerçant au grand cœur

3 min de lecture
8

Un commerçant de Saint-Clotilde a décidé d’offrir ses articles à la date de durabilité minimale ((DDM) qui remplace la date limite d’utilisation optimale (DLUO)).

« Servez-vous gratuitement sans demander ».

C’est sur une affiche collée dans un panier que le commerçant informe ses clients dans le besoin qu’ils peuvent se servir sans rien demander.

Si tous les commerçants de l’île pouvaient en faire de même, sauf que non, beaucoup vendent les produits en DDM(DLUO) et en font un business très juteux en station-service, en magasin de déstockage, Ti boutik de quartier, supérettes, applications smartphone et sites web..!

En tout cas une opération félicitée et saluée par beaucoup d’internautes depuis que ce commerçant a posté cette photo sur sa page Facebook.

La date de durabilité minimale est une date indicative. Une fois la date dépassée, le produit perd de ses qualités gustatives ou nutritives (baisse de la teneur en vitamines par exemple), mais n’est pas dangereux pour la santé. C’est le cas par exemple des produits secs, stérilisés, ou déshydratés (café, lait, jus de fruits, gâteaux secs, boîtes de conserve…).

A savoir : pour certains produits, la mention de la DDM n’est pas obligatoire : fruits et légumes frais, vins, vinaigres, sel, sucres en morceaux, chewing-gums…

Perte de qualité des produits
La date de durabilité minimale des produits est précédée de la mention :

« À consommer de préférence avant le… » quand la date comporte l’indication du jour,
ou « À consommer avant fin … » dans les autres cas.
La précision de la date dépend de la durabilité du produit.

Répondez aux questions successives et les réponses s’afficheront automatiquement
Choisir votre cas
Date de durabilité du produit inférieure à 3 mois
Date de durabilité du produit comprise entre 3 mois et 18 mois
Date de durabilité du produit supérieure à 18 mois
Vente de produits avec DDM dépassée
Un produit peut être proposé à la vente avec une DDM dépassée. Cela ne constitue pas une infraction.

8 Commentaires

  1. Pff n’importe quoi vous, on nous pousse à la consommation et vous vous tombez dans le panneau (date de péremption ne veux pas dire plus consommable…) trop de gaspillage, pensez un peu à la planète et surtout à tous ces gens qui meurt de faim, aujourd’hui vous avez les moyens tant mieux pour vous mais il y a des gens qui n’ont pas cette chance, tous ces étudiants précaires …

    Grand BRAVO à ce commerçant, très belle initiative

  2. La Réunion y fait pas ça dan supermarché? Des rayons exprès sur des articles date limite? Avec ce l’arrêt économique dû au confinement domoun pou ni fou à force toute z’affaire fini chère et pou qu’un fois eïn y largue pou rien créole y trouve toujours un réflexion pou fait dessi. Li changera toujours pas même.

  3. Bravo à ce commerçant même si c’est des produits la date limite est dépassé alors n’a magasins y vend à nous bien c produits la et nous sa acheter parce que nous gagne pas faire autrement.

  4. La pas dit allez jette azot su toute z’affaire parce que lé « donné » . Avant goûter : senti. Zot na le nez su zot figure en option ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Le Port : « les résidents jettent leurs encombrants en dehors du local poubelle, les charges augmentent »

Article suivant

Violente agression d’une professeure en métropole : le lycéen condamné à 5 mois de prison avec sursis

Free Dom