Un début d’année 2022 marqué par une très forte hausse de décès à La Réunion

4 min de lecture
5

En janvier et février 2022, La Réunion est le département français pour lequel les taux d’incidence et d’hospitalisation pour cause d’infection au Covid-19 sont les plus élevés [Santé publique France, février 2022]. Il en résulte une augmentation très forte de la mortalité par rapport à la même période en 2019 : 1 048 décès du 1er janvier au 14 février en 2022 contre 647 en 2019, soit une augmentation de + 62 % [Insee, Chiffres détaillés – février 2022]. Celle-ci est très largement supérieure à la moyenne nationale (+6,3 %) ou même qu’aux Antilles (entre 22 % et 36 % selon les départements).

La moitié de ces décès sont survenus à l’hôpital ou dans une clinique privée : 529, soit 217 de plus qu’en 2019. Cet excédent de décès par rapport à 2019 est du même ordre que le nombre de décès survenus à La Réunion à l’hôpital sur la période et qui concernent des personnes positives au Covid-19, selon les données de l’Agence régionale de santé (ARS) confirmées par celles de Santé publique France issues de l’exploitation des certificats électroniques de décès. Une grande partie d’entre elles étaient fragiles puisqu’elles souffraient de comorbidités (diabète, maladie cardiovasculaire, etc.). Ainsi, parmi les décès dont le certificat faisait mention de la Covid-19 entre mars 2020 et le 21 février 2022 à La Réunion, une comorbidité était indiquée pour 55 % d’entre eux [Santé publique France, février 2022].

Les décès à domicile représentent quatre décès sur dix. Leur nombre augmente également fortement entre 2019 et 2022 : 423 du 1er janvier au 14 février 2022, soit 161 de plus que trois ans plus tôt. Cette hausse s’explique pour une part par la poursuite du vieillissement de la population : les générations nombreuses du
baby-boom des années 1950 arrivent depuis quelques années à des âges plus élevés, où la mortalité est plus forte. Pour l’autre part, il n’est pas possible d’apporter d’éléments explicatifs à ce stade, les causes de décès à domicile n’étant pas encore connues.

Les décès augmentent le plus fortement pour les 65ans ou plus (+ 75 %). La surmortalité concerne autant les 65-74 ans que les plus âgés, au-delà de 85 ans. Avec 345 décès de plus qu’en 2019, cette tranche d’âge concentre les neuf dixièmes de la hausse des décès observée à La Réunion entre 2019 et 2022. Pour les 25-
49 ans, la hausse des décès est nettement moins forte, mais reste notable (+ 32 %, soit 52 décès de plus qu’en 2019). En revanche, le nombre de décès de personnes de moins de 25 ans est quasiment stable par rapport à 2019.

Comme en 2021, la hausse des décès à La Réunion en début d’année 2022 est un peu plus marquée pour les femmes (+ 74 % par rapport à 2019) que pour les hommes (+ 53 %).

5 Commentaires

  1. Des chercheurs, des universitaires, des statisticiens et quelques journalistes essayent d’alerter la population sur la « mortalité vaccinale », c’est-à-dire sur les morts provoquées par la vaccination COVID, qui se chiffrent déjà en milliers de personnes et qui est aussi accompagnée de centaines de milliers d’effets secondaires graves dans le monde. Ces personnes qui alertent, trop peu nombreuses si on considère la gravité de la situation, sont victimes de censure et les États ainsi que les firmes pharmaceutiques, par la bouche des médias, nient ou ignorent ces chiffres alors même que ces données sont officielles et accessibles si on fait l’effort de les rechercher (CDC-VAERS, Eudravigilance) et on estime que ces remontées ne représentent qu’environ 10% de la réalité.

  2. le Covid nena bon dos . quand où doit aller ou sava . et la dingue y tue demoun aussi comme le Covid l’était à la mode zot la oublié les autres maladies et surtout que c’était difficile pou demoun de soigne à zot . ouvrons les yeux et arrêtons de croire toute la merde. demoun lè mort faire de soins .

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

L’Association AFECT de Rolande Cazal met plusieurs femmes de la région Est à l’honneur

Article suivant

Sarra Vencatachellum remporte le 3e Startup week-end Women

Free Dom