Un grand débat sur le “vivre ensemble” cet après-midi à St-Gilles

2 min de lecture
3
Dans un communiqué, Lékol du bonheur a le plaisir de confirmer le maintien de son prochain événement en faveur des droits des enfants contre les discriminations avec un changement de site. Les débats se tiendront finalement à Saint-Gilles (Hémicycle du département en travaux).
“En raison des contraintes sanitaires, nous avons adopté une organisation particulière avec une communication à distance assurée par l’entreprise Design System. Les enfants et les jeunes sont réunis avec les experts dans la grande salle, tandis que les responsables associatifs et les partenaires du projet suivent les discussions à distance sous un chapiteau à proximité à l’extérieur”, explique l’association.
Cette manifestation est organisée par Lékol du bonheur, en collaboration avec le Conseil Départemental des Jeunes, le CDJ et le comité des anciens du CDJ.
 
Le principe :
Ce sont les jeunes représentants de différents groupes venus des quatre coins de l’île qui sont réunis pour exposer leurs synthèses face à des experts qui répondront à leurs questions. Il y a des adolescents, mais également des enfants qui ont participé à des discussions avec des enseignants ou des responsables associatifs.
Sont représentés : les Conseillers Départementaux Jeunes, CDJ, les éco-délégués du collège Bois de Nèfles, les enfants et les jeunes de Fayard avec Kafèt familial, les élèves de l’école Sainte-Geneviève à Saint-André, les jeunes de la Mission Locale Est, les jeunes du Foyer 150/AEJR, les jeunes de Lékol du bonheur, les jeunes de Saint-Gilles les Bains avec Les petits boucaniers, les jeunes des Hauts de Saint-Paul avec la Plateforme.
Les discussions seront agrémentées par des chansons interprétées par le groupe Choeur Réunionnais.

3 Commentaires

  1. “Vivre ensemble” lé drôle. Étant marmaille nous l’avait jamais pose à nous cette question là. Et pourtant dans l’école navait à peu près toute culture. Y dépend de quelle ville ou lété. Mais cet y débarque li lé pas habitué vivre coma, c’est li qui mette mal à l’aise. Li va fait remarque aou out différence alors. C’est ce trop plein que lé pas habitué c’est a zot qui faut faire la leçon. Nous créole là noute toute c’est d’moune. Nous té vive entre caf-malbar-z’arab-chinois-yab-métissé et zoreil. Le problème té pose même pas.

  2. parlons en “du vivre ensemble !!!!”oui comme dit ‘ kiki ‘ le mot la , té méme pas à l’ordre du jour ! pou nou créoles . nouté tellement naturel dans ttes sortes de causements ..que té tellement gayar dann temps là !! bref gouyaves de France la passe par là ! et voila le baisement maintenant ! zot la ni maillé , estér zot i veut mette en place ” le vivre ensemble” pou essaye démaillé ..questions : qui té prétend vivre dann “résidence” bons mounes soit disant ..bin ces bons mounes là , zot mème y respectent pas les réglements internes ..aprés quand créoles y fait pareil zot y cri , zot i porte plainte ! tapaz ‘ la musik fort ..le regroupement pou féte zot joie d’etre ici aprés 22h ..les chiens ek crottes partout etc..etc..etc.. ek ça toujours zot lé victimes ! ek ça les flics i rentent ds zot train ! pr exemple l’affaires ” des Anges ” aahh la justice !!! bref ! vive le vivre ensemble à la CRÉOLE !!!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Les européens vaccinés entreront en France sans test PCR dès le 9 juin 2021

Article suivant

Match de préparation de l’Euro France-Bulgarie : Karim Benzema sort sur blessure

Free Dom