Action d’Extinction Rebellion sur la NRL : “nous ne voulons pas de cette portion en Digue !”

6 min de lecture
22

Des militant.e.s d’Extinction Rebellion Réunion ont mené une action sur la NRL le 31 mai dernier au niveau de la Grande Chaloupe afin de dénoncer un projet pharaonique qui impose la destruction de plusieurs écosystèmes réunionnais pour la construction de la portion en digue de la route. Ils réclament que “le ou la future Président.e de Région s’engage à organiser dès son élection un référendum régional sur la poursuite de ce projet afin de demander son avis à la population. Ce référendum doit être organisé après une présentation honnête, par un cabinet indépendant, des enjeux financiers, techniques et surtout des impacts environnementaux des solutions proposées”.

“Nous sommes montés sur le nouveau viaduc afin d‘inscrire en lettres géantes un message à destination de tous les élu.e.s de la Réunion et notamment de la ou le futur.e Président.e de Région qui va avoir à gérer ce fiasco.

Nous ne voulons pas de cette portion en digue qui va nécessiter l’ouverture de carrières géantes sur l’île et notamment à Bois Blanc sur la commune de Saint Leu et qui va impacter irrémédiablement la délicate et fragile biodiversité de cette zone sèche des bas encore préservée. A trois reprises, près de 5000 personnes se sont mobilisées contre l’ouverture de cette carrière que les services de la Région de Didier Robert et de la Préfecture tentent d’imposer à la population au mépris de la volonté populaire.

Il est désormais clair que les élu.es en charge de ce projet ont menti à la population sur les possibilités d’approvisionnement en roches massives que nécessitait ce chantier (plus de 17 millions de tonnes…) et qu’il n’est pas possible de le finir en conservant cette option digue sans venir dénaturer nos espaces naturels à la biodiversité riche et unique. Les élu.es, après avoir enterré le projet Tram/train, ont cédé au chantage des constructeurs du BTP réunionnais et des transporteurs qui réclamaient une compensation, sans considérer une seconde les impacts environnementaux de leur décision.

Nous réclamons donc que le ou la future Président.e de Région s’engage à organiser dès son élection un référendum régional sur la poursuite de ce projet afin de demander son avis à la population. Ce référendum doit être organisé après une présentation honnête, par un cabinet indépendant, des enjeux financiers, techniques et surtout des impacts environnementaux des solutions proposées.

Nous rappelons que cette route annoncée initialement pour un coût total de 1,6 milliard d’€ a déjà coûté pour la seule partie viaduc la somme pharaonique de 2 milliards d’€ (l’équivalent de la construction de 200 nouvelles écoles) et que la partie digue restante va nécessiter de dépenser encore entre 300 et 500 millions d’€. On peut donc légitimement se demander s’il n’est pas plus raisonnable d’investir cette somme dans la construction de nouvelles écoles, dans la formation des jeunes, dans la lutte contre l’illettrisme, dans le soutien à l’économie locale et non des multinationales et dans le développement d’une véritable politique de transport durable mettant la priorité sur les déplacements à vélo et en bus plutôt que sur la voiture.

Nous, réunionnaises et réunionnais, demandons que la route en partie viaduc soit pour le moment raccordée à la Grande Chaloupe sur la route existante et que la population décide de la suite à donner à un projet qui va profondément endetter, marquer et défigurer la Réunion pour les décennies à venir.

Il est temps de sortir du déni : construire davantage de routes pour résoudre des difficulté de circulation n’a jamais fonctionné, ni ici ni ailleurs, au contraire, il ne fait que les augmenter ! On ne fait que repousser le problème.

Enfin, on rappelle que ces projets ne s’inscrivent absolument pas dans un développement durable de notre société et qu’ils vont totalement à l’encontre de l’urgence écologique et climatique rappelée quotidiennement par les scientifiques du monde entier.

Changeons le système, pas le climat !”

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

22 Commentaires

  1. Ils se prennent pour qui ces personnes qui tags et fait du n’importe quoi à part la pollution visuelle, c’est pas normal qu’ils ne sont pas sanctionnés

    • Les réacs de la droite extrême sortent de leur tanière au moindre pet de citoyens responsables. Cet éléphant blanc est digne des pires projets pharaonique de l’Ouest Africain.

    • Pardon ? Faut pas se tromper de pollueurs hein… peinture à l’eau pour dénoncer le plus gros scandale de ces dix dernières années à la Réunion VS chantier écocide pour du « tout-bagnole », y’a pas photo…
      Très belle action et magnifique photo !

    • Il semble qu il n y pas que la culotte que vous avez mise à l envers, votre sens critique ne semble pas à l endroit non plus ….

  2. Enfin la vérité écrite en toutes lettres!! Magnifique action et quel courage ont ces militants écologistes! Merci, grand merci à vous qui vous mobilisez pour nous interpeler encore et encore!

  3. Génial, tout est dit, merci de le dire pour tous ceux qui n’en pensent pas moins.
    Et tant pis pour les rageux qui vont vous accuser de polluer avec de la peinture à l’eau. Noulargpa

  4. Bravo pour ce message clair et sensé ! Interpellons les candidats aux régionales pour que le futur élu propose un référendum !

  5. A cause de votre connerie d’écriture “exclusive”, un crime contre la langue française, vous allez perdre des voix, des soutiens !

    • La langue française, dans l’état actuel des choses, est exclusive.
      La connerie en revanche sait souvent se montrer très inclusive, comme vous venez de le prouver.

    • quand le route sera fini tout cet la pou dit moin les contre sera les premier a venir roule dessus. ha l hypocrisie du créole les trop fort

  6. Bravo !! A force de marteler l urgence climatique les élus vont devoir aller dans le bons. Ils en sont encore loin. Continuez !!

  7. De toute façon avec ou sans ces graffitis, il faudra bien la finir (sinon bonjour la verrue dans le paysage) et surtout la PAYER ! A vos porte-monnaies !

  8. Mi pense qu ils ont dû passer sur la route du litoral pour accéder la haut… heureusement c était pas basculer ou un galets aurais pète si zote voiture mi pense électrique pour des écolos qui pollue avec cette peinture qu il faudra nettoyer… bravo géniale…. la Réunion nous aime l auto tdi , hdi, turbo ess, coupra…. alors laisse finir la route la , na le bus tour de l île, les sorties moto, les times 306, subaru, bmw….. ont besoin de rouler les dimanche… Arrête fé chié de moune ,tag si ton ki .. .

  9. Si cette NRL avait été bien initié en tout viaduc ça ferait belurette que cette NRL serait en exploitation maïs les petits arrangements pour ne pas dire magouilles la retardée et mis en suspens .

  10. Pourquoi remettre cette article qui date depuis le 2juin mrs Yves Mont-rouge… in tu aime pas DiDi et ou veut
    encore enfonce à lu en cette période d
    élection..hummm …… ou la pas remarqué le prix tomate comment l a augmenté soit 7,99 euros..! Et dans la tête poisson congelé y trouve des zins.. .. ça c est de l infos.. rt ça se dit journaliste…pfff

  11. 2 milliards 100 avec ou sans les pénalités. robert dis à nou la vérité , sois transparent sur cette route, okilé l’argent la té

  12. Didier 3 mandats c trop où repose, ou promène avec nout pognon. out madame i suive à où sak déplacement, toutes frais de mission lé dans la nature, nou koné le business now

  13. Mwini yem byen lé ptite fraz “Nous Réunionnais demandons” héhéééééé ça me fait dousman rigoler, mwin mi diré “nou lé san géne nou demandons sa ou pa sa ! pou la rényon ,ni koné plis ké zot kosa lé bon, pou zot, mi présise ké mwinlé pa lextrém drwat mé zist in réyoné de souche !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Air Austral déploie un outil de prise de rendez-vous en ligne

Article suivant

Après la mort d’un réunionnais due à la panne des numéros d’urgence : un audit d’Orange réclamé par l’Etat

Free Dom