Ste Anne : rentrée à 10H ce jeudi à l’école Julie Huet après l’agression d’un professeur

10 min de lecture
34

L’histoire a rapidement fait le tour des médias locaux hier soir suite à un communiqué de la rectrice, Chantal Manès-Bonnisseau, annonçant son soutien total au professeur agressé et dénonçant un “acte de violence intolérable”.

Ce Jeudi 22 avril : l’accueil des élèves se fera à 10h

Ce jeudi 22 avril, l’accueil des élèves de l’école Julie Huet sera différée à 10h pour permettre un temps d’échange entre le maire, l’inspecteur de l’Académie, les enseignants et les représentants de parents d’élèves. Les parents sont invités à prendre toutes leurs dispositions.

Sainte-Anne : un professeur de l’école agressé par un parent d’élève

Nous avons contacté les parents concernés par cette agression et selon leur version des faits, la vérité serait toute autre. Constatez par vous-même.

La mère de famille nous a expliqués, selon elle, ce qu’il s’est passé hier soir à l’école Julie Huet.

Je suis arrivée devant le portail de l’école vers 14h45 et mon fils de 4 ans était dans la cour en train de jouer. Une petite fille m’a vue et lui a dit “Léon, ta maman est là !” donc il est venu me voir. Les enfants ont commencé à se mettre en rang, il m’a parlé et je lui ai demandé d’aller se mettre en rang avec sa classe. A ce moment, j’entends crier le prénom de mon fils très très fort “Léon ! Léon ! Léon !” et je me suis demandée qu’est-ce qu’il s’est passé et qui était cette personne. Et là je vois un homme le prendre par le tee-shirt, le tirer comme un animal et lui donner des coups sur la tête en lui disant “T’entends pas quand je t’appelle ou quoi ??”. Mon petit garçon était décomposé, il a commencé à pleurer.

Je ne pouvais pas rester sans rien faire, j’ai appelé le monsieur et je lui ai demandé qui il était. Il m’a dit qu’il était le remplaçant de la maîtresse. Je lui ai parlé calmement en lui disant que l’attitude qu’il a eu avec mon fils était déplacée, que je n’acceptais pas. Il n’avait pas le droit de le prendre et de le tirer comme un animal et encore moins de lui donner des coups sur la tête. Et là, il monte sur ses grands chevaux et il me répond en criant “Ou vois pas depuis grand matin out zenfan la pou fait n’importe kwé là !” Je lui ai dit que mon fils n’a que 4 ans, qu’il n’est pas responsable de ses actes, un enfant ça joue, ça fait des bêtises, ça crie, ça pleure. Si vous avez décidé de faire ce métier, vous devriez avoir un minimum de patience envers les enfants.” Il a continué à crier en me disant que mon enfant n’était pas dressé et que c’était à lui de dresser mon fils. Je lui ai répondu que mon fils n’était pas un animal.

Il a alors fait des grands gestes en me hurlant de faire le tour si j’avais un problème. Plusieurs autres mamans ont vu la scène et même un monsieur dans la cour lui a demandé de se calmer mais il a continué. J’ai commencé à être en colère, j’ai donc fait le tour et je suis allée voir le directeur de l’établissement qui n’était pas dans son bureau. Je suis alors allée dans la classe pour récupérer mon fils et j’ai dit au professeur qu’il avait un grave problème et qu’il devait se faire soigner. Depuis quand on maltraite les enfants des gens ? Depuis quand on donne des coups aux enfants ? Il m’a alors répondu que mon fils était mal éduqué, qu’il n’avait pas de savoir-vivre. “Ou gagne pas dresse out zenfan ! Laisse amoin mi lé obligé dresse out marmaille pou twé !”

Je me suis énervée, je lui ai dit qu’il n’avait qu’à s’occuper de ses propres enfants au lieu de s’occuper des enfants des gens. Ce n’était pas un comportement à avoir, en tant que professeur il faut montrer l’exemple. Il a continué à faire son chaud et à me provoquant en me disant “Si ou lé pas content, allez crie out boug, crie out famille !” J’ai appelé mon mari, je lui ai dit que le professeur nous avait agressés, qu’il avait tapé notre fils et qu’en plus il voulait avoir raison.

Mon mari est sorti de la maison, il est venu devant l’école, il a attendu que la cloche sonne et il est rentré dans la classe demander des comptes au professeur. On a attendu que les enfants sortent de la classe, le directeur est arrivé et mon mari s’est expliqué avec le professeur en lui disant que ce n’était pas une attitude à avoir avec les enfants. Le professeur s’est mis debout, il gonflait son torse en répétant “Et alors ? et alors ? et alors ?” en provoquant mon mari. Mon mari a perdu son sang-froid, il lui a mis un coup de poing et le professeur est tombé par terre.

Et maintenant, il se fait passer pour la victime, il dit qu’il s’est fait tabasser. Mais il ne dit pas tout ce qu’il s’est passé depuis le début. Il allège au maximum pour se faire passer pour la victime.

Ensuite on a quitté l’établissement, on a déposé nos enfants (ndlr : la famille a également une fille de 8 ans qui va à la même école) chez ma belle-soeur à Saint-Benoit, parce qu’on on savait que les gendarmes allaient venir nous voir et je ne voulais pas que les enfants assistent à cette scène. En rentrant chez moi, ma voisine m’appelle pour me dire qu’il y avait 5 combi de gendarmes devant chez notre allée, ils ont barricadé toute notre maison. On s’est rendu directement à la gendarmerie de Sainte-Anne, où on nous a dit d’aller à la gendarme de Saint-Benoit. Là-bas on s’est expliqué ce qu’il s’est passé, mon mari reconnaît avoir donné un coup de poing parce que le professeur l’a poussé à bout. Mon fils il a 4 ans, il est encore petit, en tant que professeur il n’avait pas le droit de lui faire ça et ce que j’attendais de lui c’était juste des excuses par rapport à son comportement. Ça aurait été fini, mais non, il a commencé à hurler.

Du coup, mon mari a été en garde à vue toute la nuit jusqu’à midi et comme son casier est vierge, il a juste écopé d’un rappel à l’ordre. Quelqu’un du rectorat m’a appelée ce matin et m’a informée de ne plus envoyer mes enfants à l’école ni jeudi ni vendredi pour éviter qu’ils subissent des moqueries ou se sentent mal et que lundi ils iraient dans un nouvel établissement. Tout le nécessaire, la paperasse et tout, avait déjà été fait à leur niveau.

Sur le même sujet :

Agression d’un enseignant à St-Benoît : la mairie et le rectorat à la rescousse

34 Commentaires

  1. Alors « nous a expliqués » : moi je vous explique : COD placé avant le verbe, le participe passé employé avec l’auxiliaire avoir s’accorder. On pose la question a expliqué À QUI ? A qui ? Donc c’est pas COD c’est COI, le participe passé ne s’accorde pas avec le coi. Prière de revoir vos leçons niveau cm2. Pas fort pour un « journaliste ».

    • Quel est votre problème ? Qu’on expose le vrai visage des profs. Mais vous avez raison cachez vous derrière vos COD et COI.

      • “Le vrai visage des profs ” ? Oté, il semblerait que la mère ne raconte qu’une version arrangée. C bien elle et son tendre époux qui sont convoqués par la justice !

      • la prochaine fois qu ‘un parent ou un élève agressera un prof on dira voila le vrai visage des enfants réunionnais et de leurs parents ! Si ce que les parents disent c’est la vérité honte à ce professeur, mais il ne faut pas mettre tous les professeurs dans le même bateau S’ ils mentent bah tanpis pour eux !

    • Je fais souvent des remarques par rapport aux fautes. Je suis passé à l’antenne une fois avec Bobby pour lui dire que c’était inacceptable. Il n’a pas trouvé mieux que de protéger ses collègues en me disant d’envoyer un mail afin de faire part de mon mécontentement mais peine perdue, on ne me répond jamais et les fautes perdurent.

  2. Très très très difficile à croire cette version avec la maman qui parle un français parfait et l’enseignant qui lui répond en créole en foutant et qui ne parle QUE créole. Très très difficile à croire.

    • Justement, j’ai pensé la même chose, je n’y crois pas du tout ce que dit la mère, mais bon, si l’enfant était bien éduquer, même à l’école il se tenait bien.

        • Réfléchissons deux secondes. Si le prof, remplaçant d’ailleurs, n’était pas en tort, jamais ils auraient fait les paerasses aussi vite sans en informer les parents ni attendre la procédure. Donc le doute est permis.

  3. Eh bien, merci Madame pour ces éclaircissements, ce n’est pas ce qu’on nous avait vendu au départ. En effet, ce “professeur” n’a rien à faire dans une école, c’est un cagnard, mais dites aussi à votre mari que la violence ne résout rien, bien au contraire, la preuve.
    Maintenant que les esprits se sont refroidis, j’espère que cet instit sera suivi, et voir si d’autres parents ont eu ce même genre de mésaventure avec lui.
    Si c’est le cas, il n’a plus rien à faire dans ce milieu, sa place est en Mairie, comme colleur d’affiches.

    • Si seulement on pouvait dire la même chose des élèves qui foutent la m…. dans les écoles…Enseigner serait un paradis. Virons les profs qui osent lever la main sur un élève, ok, mais virons d’abord tous ces gosses mal élevés…Et je crois qu’on aura réglé tous les problèmes.

  4. Madame mi espère que out zistoir i tien bien déboute mais en tout cas, moin mi crois pas du tout. Serai étonnant quyn remplaçant de l’éducation nationale i cause comme ça et que en créole d’autant plus.

    • Pas faux, il y a plusieurs version, mais moi même j’ai vécu ce genre de scène avec ma prof de cp elle me donner des coups dans la tête tout les enfants rigole, il n ‘y a que là que je le dis à ma mère 13 ans plus tard. Elle arracher les bijoux dans mon coup, elle me disait que j’étais conne en créole que mi th un bébé. Maintenant je la vois dans la rue, ses enfants son dévergonder. Pour dire à ou comme ou dis mi espère les vrais.

  5. Bon ! Il est vrai que certains profs perdent les pédales en face de certains enfants-roi … et bien sûr , on s’énerve et on s’insulte ! Pas bien du tout ! On doit tj garder son sang-froid !

  6. Ci c’était vos enfants je serais de voir comment vous auriez réagis moi à la place du père j’aurais fait la même chose.

  7. Bin oui alors elle y exprime à elle bien .
    Moin perso mi n’aurait maltraite à li en plus li ressemble un zoreil n’aurait été facile.
    Franchement oussa y lé l’autorité oussa nou sava.
    Personne gagne pu respecte rien alors pffff.
    Tout mon soutien au prof.

  8. Moin perso, milé maman et si mi voi in prof tape mon marmaille maternelle, mem pa besoin cri mon boug c moin mm i trap ali.. car pou moin na ocun raison tape in marmaille lé pa la vote li p etre brigan lécole ect.. c pa in raisin . Ya mérite son pin dans son geul

  9. Pess menteur ton marmay doi la poin respect a koze parents la moucate kome ou la pa donne l’éducation…caciete ton tête pess bébête coco ..la po zef

  10. J’ai été prof des élèves de CAP BEP commercial puis bah pro commerce et BTS
    J’ai été prof des élèves de CAP BEP commercial puis bah pro commerce et BTS
    J’ai tirer ma révérence, je suis fier de ce que j’ai fait. Certains de mes élèves que je n’ai pas pu faire pour tout ça.
    Ce n’était pas ma vocation. J’ai assumé ce travail parce que j’étais dans le besoin.
    J’avais envie de mettre des baffes à certains Chaque jour.
    J’ai des petits-enfants aujourd’hui et crois-moi il faut une certaine patience avec eux et n’en parlons plus dans un milieu scolaire.
    Certains profs, arrivent en pays conquis : croyant tout connaître mais malheureusement, la déontologie est là, le savoir-faire et la vocation.
    On vit dans un monde où Le respect n’est plus d’a.ctualité.
    Le savoir-vivre a perdu ses raisons à l’île de la Réunion
    L’éducation nationale c’est du passé pour moi mais je regrette de ne pas avoir fait des choses mais je ne regrette pas d’en être sorti

  11. Attention!!! Pas de jugement rapide…
    Il n’y a pas si longtemps, nombreux sont ceux qui donnaient raison à un homme politique de l’est qui au final n’ėtait pas si inocent qu’il voulait fait croire.
    Il faudra attendre la fin de l’enquète et j’espère que la justice fera entendre raison à certain pseudo “juge”…

  12. Comme quoi il faut avoir tous les éléments, c’est dommage qu’on n’ait pas eu toutes les versions en même temps. C’est le problème de l’info rapide , du tout tout de suite

  13. Le métier d’enseignant, comme beaucoup d’autres est très difficile, mais un adulte doit toujours garder la tête froide et les brimades et maltraitance ne servent à rien

  14. Bah, l’article est digne de freedom et rentre dans le ladilafé ! les parents ont ils déposé plainte contre le professeur pour violences sur leur enfant par une personne dépositaire de l’autorité? l’enfant a t’il été entendu sur le comportement du professeur, le directeur, les atsem, les autres enfants ? la mère a été témoin des coups sur la tête de l’enfant, y a t’il eu d’autres témoins, était elle accompagnée ? c’est pas du journalisme ça, relaté sans même aucune investigation. Ecrire pour écrire, inutile… Que dire de l’enquête à mon avis baclée avec des parents ayant perdu leur sang froid. Par expérience, je peux vous dire qu’aujourd’hui quand je vois l’attitude de certains enseignants, ils méritent réellement d’être remis à leurs places. Soit ils sont agressif, soit ils sont hyper dociles. Il y a un véritable manque de formation à ce niveau en terme de gestion du stresse, de gestion de conflit etc …. les enseignants sont confronté àtous les jours à ce type de gestion et leurs réactions démontrent clairement ne souffrance dans leur métier. Je n’en fait pas une généralité bien sur.

  15. Arrete un peu zot commentaires bidon surtout celui si les insultant .marmaille les pas faciles mais moins la connu des profs qui.viens uniquement pour le salaire et ils.s en foute j ai connu aussi des profs stricts avec la vocation d enseigner.

  16. La mairie y fait trop dans cette affaire c est un fait divers point.demande une sanction exemplaire?
    A son cabinet il y a qui doit avoir sanction exemplaire g v fait travail employer communal chez lui detournement materiel et j en passe ca y devait punir .

  17. Que dire de certaines employées communales,genre ATSEM et employées à la cantine + entretien des classes qui passent leur temps à faire des “ladilafés”,à s’occuper de la vie des autres?
    Ces femmes-là ne savent que “koser” sur telle ou telle maman qui rentre dans l’école déposer leur marmaille o lieu de s’occuper correctement des enfants.
    ATSEM + Employées cantine/enttetien =ladilafés,rékin,okupeuses!!!

  18. Cette histoire va être le sujet de conversation des ATSEM+ des cantiniéres/agentes d’entretiens.
    Là,nora pou zot rajouter kan zot sera ensemble dans l’école au lieu de faire zot travail,au lieu occupe marmailles comme faut!
    Là,nora “ladilafés”,là!De toute façon,c’est zot passion dans l’école,de ces okupeuses de ménages des autres.

  19. Bjr tout le monde moi ma petite est rentrée à l école 2ans en très petite section et l atsem la taper à la tête aussi et j ai aussi vu par le barreau car j arrive tôt pour la récupérer quand elle m’a vu c était trop tard elle avait déjà levé la main sur ma fille tout sa parce qu’elle pleuré en tant que maman j ai cru qu’on m arrachée le cœur des que ce barreaux c’est ouvert je lui est sauté dessus c était pas une réaction à avoir mais sur le coup je ne pouvais plus me contrôler je me suis surpris moi même la directrice est arriver est nous a séparé l atsem a changer d école et dieu merci j ai pas eu de problème car une prof l l’avait vu faire .. Tout sa pour dire nous les grands parfois on fait des bêtises donc les petits ont le droit il sont là pour apprendre ne les faites pas du mal … Tout le monde est gentils mais quand on touches à nos enfants on devient incontrôlable surtout quand on voit nous même

  20. Ce professeur remplaçant n’a pas sa place dans un système éducatif mais dans un ring ou une salle de bal. Je lis beaucoup de commentaires de professeurs qui sont solidaires de leurs collègues. Ha ça fais rire si ils prenaient le temps de faire leurs travails d’enseignants comme ils font leurs corrections de commentaire on ira loin. J’espère que cette famille déposera plainte pour que ce professeur puisse faire a son tour sa garde a vue et recevoir une invitation devant le tribunal.

  21. Faut chacaine y donne à zot un raison pou avancé car vu comme lé parti là, nout toute y rentre dane mur. Toute catégorie sociaux-professionnels confondus. Fais par vocation, fais pou manger, fais par désintéressement, fais avec passion …. donne un but pou pas pète un plomb surtout que nous vive un l’époque lé facile déraillé.

Répondre à Marie Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

INSOLITE : des letchis au mois d’avril à Saint-Joseph

Article suivant

Chasse au petit gibier à plumes et au lièvre : une application gratuite pour noter les prélèvements

Free Dom