Attaque de chien : le collectif Elianna déplore le manque de prise en charge psychologique de l’enfant

1 min de lecture
3

Vous êtes nombreux à avoir été touché par notre article sur le témoignage d’un papa dont l’enfant a été victime d’une attaque de chien le 5 octobre dernier.

Par ailleurs, le père de famille, complètement démuni, regrettait la prise en charge psychologiquement tardive de son enfant. « Mon fils doit attendre un rendez-vous le 2 novembre 2021 pour se faire aider par un professionnel ! Ce n’est pas normal, mon fils n’est pas soutenu… Je suis dégoûté de tout cela ! »

Le collectif Elianna déplore le manque cruel de prise en charge psychologique d’urgence des enfants victimes de traumas. « Nous avons récemment abordé et souligné l’absence de prise en charge en urgence d’enfants victimes. Le CRP centre régional de psycho-trauma brille par son absence à La Reunion. Cette structure serait très utile, voire indispensable, sur notre île. Cet enfant de 4 ans blessé physiquement, mais aussi intérieurement doit être pris en charge de toute urgence par une équipe médicale dédiée. Les parents également. Mais que fait-on ? L’enfant reste chez lui plus d’un mois avec son trauma ? C’est inadmissible !« , indique le collectif.

 

0 0 votes
Note de l'article
S'inscrire
Me notifier des
3 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Article précédent

OCETRA, l’expert réunionnais des travaux en mer, jette l’ancre à Maurice

Article suivant

La Thaïlande rouvre ses frontières aux voyageurs vaccinés

Free Dom