CCIR : « Ibrahim Patel, un bon président, à l’écoute des commerçants ! » (VIDÉO)

3 min de lecture
8

Le temps de prendre les photos (tout un cinéma !), la conférence de presse prévue à 10 heures a finalement démarré avec une trentaine de minutes de retard. Elle a eu lieu ce matin (mardi 28 septembre 2021), à la salle Candin à Sainte-Clotilde (Saint-Denis).

L’occasion pour Ibrahim Patel, président sortant de la Chambre de commerce et d’industrie de la Réunion de présenter sa liste « Union des forces économiques », avec laquelle il va de nouveau briguer la présidence de la CCIR lors des prochaines élections qui débuteront en octobre. Découvrez ses 39 colistiers, dont une vingtaine sont nouveaux.

Avant de prendre la parole pour évoquer son bilan à la tête de la CCIR depuis 2016, Ibrahim Patel, via le maître des cérémonies Salim Motara, a laissé le micro à plusieurs de ses soutiens présents dans la salle parmi lesquels une commerçante venue de Cilaos qui n’a pas manqué d’évoquer les qualités du président sortant. « Ibrahim Patel, un bon président, qui est toujours à l’écoute des commerçants, petits et grands ».

Crédit Photos : Yves Mont-Rouge/Sinusoïde.

Sur les 40 colistiers, 37 étaient présents ce matin lors de la conférence de presse. L’actuel trésorier Théophane (dit Guyto) Narayanin a fait un acte de présence car très pris par ses activités professionnelles. A noter que la liste « Union des forces économiques » est composée de la Fédaction, du CPME, de la Capeb sans compter 34 autres organisations socio-professionnelles.

C’est dire la force de frappe d’Ibrahim Patel qui a mis toutes les chances de son côté pour croiser le fer avec des candidats comme Rico Vimbaye, Johnny Arnachellum et peut-être aussi Myriam Boullay, faisant actuellement partie de la majorité consulaire. Rappelons que le Medef ne présentera aucun candidat car le patronat conteste les conditions électorales. Des élections qui, autrefois, se déroulaient par correspondance (ramassage des enveloppes) et qui, à présent, se font de façon numérique comme l’ont décidé les législateurs, et non pas la CCIR.

Nous reviendrons ultérieurement sur le bilan d’Ibrahim Patel.

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

8 Commentaires

  1. Une fois de plus les moyens de la CCI sont mises à contribution pour l’élection de Patel.
    Salim MOTARA vizir de Patel n’est-il pas salarié de la CCI tout comme certaines employées vues sur la
    Vidéo ? Et la com si semblable à celle de la
    CCI… no comment le service com doit bien bosser en parallèle !
    La justice devrait enquêter

  2. Et dire qu’on est toujours en train de critiquer Kim jung-un, c’est quand même grave qu’en France un repris de justice a le droit de se présenter à une élection.
    En France quelqu’un qui, non seulement ne paye pas ses loyers peut se permettre de le sous-louer en tout inquiétude.

  3. Les BDP , baiseurs de paquets sont reconnus et même honorés . Ils sont appréciés par les électeurs qui renouvellent leurs mandats . Les médias se les arrachent pour les inventer à donner leurs avis sur tous les dossiers et dans tous les domaines. Les BDP savent tout sur tout . Ce sont des grands donneurs de leçon expert es filouterie et enrichissement personnels . Les BDP se gavent d’indemnités et sont portés et encouragés par les contribuables . Les BDP se doivent d’avoir des casiers judiciaires bien remplis pour être mieux reconnus . Écouter un honnête homme vertueux est ennuyeux et on s’en lasse rapidement .

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Mayotte : les bâtiments de la police municipale et de la mairie de Koungou incendiés (VIDÉOS & PHOTOS)

Article suivant

Cité des métiers : Karine Nabénésa élue nouvelle présidente

Free Dom