Covid-19 : « le couvre-feu n’est pas envisagé pour l’instant ! »

2 min de lecture
27

Le préfet Jacques Billant est en réunion depuis 14 heures avec les élus locaux concernant la situation sanitaire à La Réunion. Avec la découverte d’un cas de variant  Omicron sur l’île, le nombre encore élevé des cas hebdomadaire ou encore le taux d’incidence qui atteint 250/ 100 000 habitants, la prise de nouvelles mesures restrictives est très attendue.

La semaine dernière, l’instauration du couvre-feu a déjà été abordé mais aucune décision allant dans ce sens n’a été prise, d’autant plus que le ministre de la Santé, Oliver Véran a exclu cette disposition sur tout le territoire français malgré une situation déjà préoccupante.

Les données ont changé ces derniers jours avec l’apparition de ce nouveau variant de Covid-19, en Afrique du Sud, puis, à La Réunion. Ce changement pourrait alors conduire les autorités réunionnaises à prendre une décision plus sévère dans les prochains jours. L’objectif est de sauver les fêtes de fin d’année dont Noël.

Après plus d’une heure de discussion avec les élus, le préfet a fait comprendre que le couvre-feu n’est pas envisagé pour le moment, sauf si la situation continue à se dégrader d’ici là. Pour l’instant, en dépit du taux d’incidence toujours préoccupant, la situation est maîtrisée sur le front hospitalier. Il va y avoir un renforcement la vaccination ainsi que des tests PCR. Sans compter des contrôles beaucoup plus assidus dans les zones à risque. En un mot, l’état d’urgence sanitaire n’est pas d’actualité.

27 Commentaires

  1. Quel couvre feux ?? Coûte que coûte c est l économie en ces temps de fêtes qui prime, marche et creve c est le leitmotiv de ce gouvernement de folles qui nous dirige, après les fêtes on mettra ce couvre feux et autres restrictions

    • Pourquoi après les fêtes … IL N’Y AURAS PAS DE FETES . Oui nous allons vous laissez acheté, remplir vos congélos Et bim, 2 jours avant Nowel, couvre feux restriction rester chez vous … Circuler il n’y a rien à voir .. Ah.Ah

  2. « l’objectif est de sauver les fêtes de fin d’année dont noël ». laissez moi rire, en cette période de fin d’année tout est fait par les autorités afin que l’économie tourne à plein régime. du moment qu’on a sauvé les fêtes c tout ce qui compte, il faut sauver les meubles. pour ce qui est du reste, on verra plus tard

  3. Voilà quand les cas les forts y fait rien quand toute fonctionnaires sera fine prend l’avion pour les vacances la va confiné. C’est du n’importe quoi et a la rentrée va remettre tout à la normale pour que chacun rentre chez soi et propage plus le virus.
    Au lieu de prendre des mesures allant avec mes chiffres en hausse y fait tout le contraire. Laisse arrivé à 10 décès par jour avec le pass qui n’a aucune véritable efficacité prouvait.

  4. le couvre-feu n’est pas envisagé pour l’instant !

    Normal, c’est bientôt les fêtes, et il faut faire marcher le commerce.

    Pas con le Préfet !!

  5. youpi!!! pour le sakifo va se faire et après je vais vous serrer la vis tout comme après le grand raid. Donc amusez-vous bien pour mieux se reposer

  6. Ben voyons on aura toujours un temps de retard.
    Vu le nombre de tourisme, les manifestations prévues et Noël qui approche, c est quoi la santé.
    Situation ubuesque et nos maires alors…….
    On se demande pourquoi autant de réunion. On attend et on compte un point c est tout.
    On devrait supprimer le covid en premier dans les médias.
    Tout est nooooormal

  7. Gouvernement fe sot zot y ve ek ns
    Liasses les fêtes passé es. Après chakun va reste ds zot case . Préfet n’a rien à cirer. Après zot va assumer ken sera trop tard.

  8. on va laisser les commercant remplis leur tiroir de caisse après on va bien serrer la vis l économie i passe avant la vie humaine tout ça c de l hypocrisie il faut peut être faire comme la Guadeloupe la Martinique les politiciens na rien n’a foudre de nous i prend nous comme des girouettes la ou vois plus personne attendre élection i arrive tangue i sa sorti la

  9. Ah plus domoun i vaccine a zot plus zot i viens plu kouyon et plus lo virus i ar circule plus franchement kel maskarad , bon dieu l humanité la pi valeur zordi gouvernement i dit a zot boeuf i vole , toute i court i dit oui boeuf i vole , domin i dit a zot double lo Mask paske lo virus Macron le puissant a zot ensemble double lo Mask kome sa i gagne pas virus omacron , toute domoun la vaccine a zot la et mi respect zot choix , pose a zot un kestion poukoer zot le vacciner juste po zot ti confort personnel ou bien po Macron i tape pas zot franchement remettre a zot à l’ éternel dieu li c un vrai de vrai le pas un gouvernement satanique et domoniaque ki ramasse menteur tout le temps et en plus la point limite

  10. « Robert Roos, député européen hollandais, membre du parti JA21 : « il y a quelques personnes du bureau du Parlement européen qui décident qu’on peut exclure des représentants de cette institution. Qui sont-ils pour exclure des députés ?
    Car ils ne sont pas mon employeur. Pour moi, c’est fou, parce que si ces gens ne donnent accès au Parlement qu’à des personnes partageant les mêmes idées, alors c’est une situation dangereuse et nous risquons de ne plus avoir de démocratie. »

    Les partis minoritaires à l’Assemblée européenne se retrouvent quasiment seuls à dénoncer le passe sanitaire ; Anne-Sophie Pelletier, de la France insoumise, confirme de la même manière que Virginie Joron avec le Rassemblement national, que l’opposition n’est pas écoutée et que les dossiers finissent dans la corbeille.

    Pour Hervé Juvin, membre du groupe Identité et Démocratie (ID), les lois sur le passe sanitaire font partie d’un ensemble d’outils ouvrant la voie à davantage de contrôle social.

    La différence avec les politiques passées est que « si la volonté de contrôle social a toujours existé, elle manquait auparavant de moyens.

    Qu’est-ce qui manquait aux régimes qui prônait le contrôle des vies ? C’est le numérique. Avec le QR code, on a accès à toutes les informations d’un seul scan, les conditions de contrôle social sont aujourd’hui réunies. »

    nos députés européens sont des marionnettes….
    les députés a l’assemblée nationale sont des marionnettes….

    quel pouvoir et qu »elle démocratie décide de nous enfermer ?

    nous avons bien affaire à des nazis et à une dictature sanitaire du biopouvoir

  11. Le virus de la méchanceté gratuite circule activement à Saint-Denis.
    Au sein du grand immeuble situé au 37 rue Jules Olivier, une grande famille musulmane œuvre dans le satanisme (sorcellerie et magie noire).
    Pionnière dans le prêche religieux (Tabligh djaamate) via Issop, elle est considérée par certains imams comme des gens vertueux malgré la méchanceté gratuite qu’elle fait dans la communauté musulmane locale.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Présentation du « Chèque Noël Solidaire au Village » à l’Entre-Deux

Article suivant

Covid-19 : premier cas confirmé du variant Omicron en Métropole

Free Dom