Covid-19 à La Réunion : 7 nouveaux décès, forte progression du variant Delta

10 min de lecture
23

Selon la préfecture, les chiffres de la semaine précédente montrent une augmentation du nombre de cas avec un taux d’incidence hebdomadaire se rapprochant de 150/100 000, un taux de positivité en légère augmentation, des hospitalisations et des admissions en réanimation en hausse.

Des chaines de transmission locale liée au variant Delta ont été identifiées dans les hauts de l’Ouest.

Afin d’éviter une accélération de la transmission du variant sur le territoire, il est nécessaire de renforcer les mesures barrière pour la protection de chacun et de tous, et de se faire vacciner sans plus délai.

La préfecture et l’Agence Régionale de Santé ont le regret d’annoncer ce mardi 6 juillet 2021 les décès, intervenus au cours des 7 derniers jours, de 7 patients originaires de La Réunion :

– 2 personnes âgées entre 45 et 64 ans,
– 2 personnes âgées entre 65 et 74 ans,
– 3 personnes âgées de plus de 75 ans.

Six personnes présentaient des comorbidités constituant des facteurs de risque de forme grave de la maladie.

Aucune des personnes décédées n’étaient vaccinées.

Du 26 juin au 2 juillet, 1 262 cas ont été recensés en 7 jours, avec un taux de positivité en légère hausse à 3,9% et un taux d’incidence hebdomadaire en hausse à 147,8/100 000 habitants et un nombre de dépistages en augmentation à plus de 32 000.

Parmi les 1 262 cas :
• 1 255 cas sont classés autochtones,
• 7 cas sont classés importés.

Du 26 juin au 2 juillet, 1 204 tests positifs ont été criblés pour identifier une mutation. Sur ces 1 204 tests, 1 010 cas de variantes Covid-19 présentaient une des mutations spécifiques sous surveillance, soit une proportion de 83,9%, en légère augmentation par rapport à la semaine précédente (83,5%). Le virus circule à un rythme soutenu et la part des variantes reste très importante à La Réunion, majoritairement le variant Beta (sud-africain).

Depuis la semaine dernière, la circulation du variant Delta a été confirmée à La Réunion principalement dans les hauts de l’Ouest.

Au 6 juillet :
– 12 cas de variant Delta sont confirmés par séquençage.
– 10 cas criblés variant Delta sont en attente de confirmation par séquençage.

Dans son dernier point épidémiologique, Santé Publique France indiquait, au 1er juillet, 28 cas de variant Delta comprenant :
– 12 cas confirmés
– 16 cas présumés vivant dans le foyer d’un cas confirmé et dont le prélèvement n’a pas encore été criblé ou séquencé.
La différence de cas variant s’explique par le fait que les autorités communiquent sur les cas confirmés alors que Santé publique France comptabilise à la fois les cas confirmés et les cas probables.

Compte tenu des 29 597 guérisons et des 244 décès depuis le début de la crise sanitaire, 2 004 cas sont encore actifs à ce jour.
31 845 cas ont été investigués à ce jour par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie, dont 94,3% sont des cas autochtones.
Au 6 juillet 2021, 37 clusters sont actifs, 310 sont clôturés. Parmi les clusters actifs, on note :
• 10 à criticité élevée : Saint-Paul (3), Saint-Pierre (3), Le Port (1), Saint-André (1), Saint-
Leu (1) et Plaine-des-Palmistes (1).
• 17 à criticité modérée : Saint-Denis (5), Le Port (6), Saint-Pierre (2), Plaine-des-Palmistes (2), Saint-Paul (1) et Sainte-Suzanne (1).

Une augmentation du nombre de clusters a été observée la semaine dernière. Ces clusters concernent principalement des rassemblements dans le milieu professionnel et lors des rencontres amicales ou familiales.

Concernant les autres indicateurs, il est à noter :
– Un nombre de dépistage en nette augmentation : +14% avec 32 099 tests réalisés (contre 28 150 la semaine précédente).

– Une augmentation du taux d’incidence dans presque toutes les classes d’âge :
• chez les 25-34 ans : + 40,4 % (213,1/100 000),
• chez les 0-14 ans : + 24 ,1 % (104/100 000),
• chez les 45-64 ans : + 18,4% (142,3/100 000,
• chez les plus de 75 ans : + 10,1 % (76/100 000),
• chez les 35-44 ans : +9,6 % (170,7/100 000),
• chez les 15-24 ans : + 5,4% (195,8/100 000).
– Une stabilisation du taux d’incidence chez les 65 ans et plus (94.8/100 000).

Au 6 juillet, 37 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs à la Covid-19.
Les admissions en réanimation pour Covid-19 sont en augmentation sur les derniers jours. 7% des patients hospitalisés ont moins de 45 ans et 46% ont moins de 60 ans.

La circulation du virus Covid-19 s’accélère à La Réunion. La présence préoccupante dans l’île du variant Delta, connu pour sa contagiosité, impose à chacun de respecter les gestes barrière et ne pas retarder sa vaccination.

La préfecture et l’ARS rappellent à l’ensemble des Réunionnais la nécessité de :
• se prêter au dépistage au moindre symptôme ;

• respecter l’isolement strict prescrit pour éviter une diffusion du virus et de ses variants :
– au moins 10 jours lorsqu’on est contaminé par la Covid-19,
– au moins 7 jours si l’on est cas contact.

• se faire vacciner dès lors qu’on n’est pas contaminé par la Covid-19 ou dès le 3ème mois après la contamination, respecter le délai d’injection de la 2ème dose du vaccin Pfizer de 3 semaines à compter de la 1ère injection.

Les vaccins Pfizer et Janssen disponibles à La Réunion sont efficaces contre le nouveau variant Delta et permettent de réduire le risque de formes graves. Le potentiel de contagiosité du variant Delta est tel que l’immunité collective ne pourra être acquise que si 70 à 80 % de la population est vacciné : 2 doses pour le vaccin Pfizer (ou 3 pour les personnes concernées) et une seule dose pour le vaccin Janssen.

Renforcement des mesures pour les voyageurs
Des tests salivaires proposés aux voyageurs à l’arrivée à La Réunion
L’ARS, via le contrôle sanitaire aux frontières, et avec le soutien des laboratoires de biologie, procède à des contrôles aléatoires auprès des passagers à destination de La Réunion, avec des tests salivaires. Sont concernés les passagers non vaccinés dès leur arrivée à l’aéroport.

Après une information préalablement donnée avant le vol et dans l’avion, les passagers sont orientés vers une zone dédiée où le test est effectué par une équipe d’un laboratoire.

Les résultats sont connus en moins de 30 minutes, analysés par RT-PCR.
• Si le résultat est négatif : la personne quitte la zone et se rend en salle de livraison des bagages,
• Si le résultat est positif : la personne récupère ses bagages et doit rentrer chez elle ou à son lieu de résidence tout en respectant les directives strictes qui lui sont transmises. La personne fait l’objet du contact-tracing sans délai par l’Assurance maladie et l’ARS, et d’un suivi pour la mise en œuvre des conditions appropriées d’isolement.

Depuis le lundi 28 juin, les passagers de six vols ont été contrôlés de façon aléatoire. A ce jour, sur 409 prélèvements effectués, tous se sont révélés négatifs.
Ce dispositif de contrôle aléatoire sera réévalué mi-juillet.

 

23 Commentaires

  1.  » La spike vaccinale est différente d’une vraie spike virale. La vraie possédant 22 sites de glycosylation (= 22 séquons ici de glycanes) ce qui peut protéger certains épitopes de la neutralisation par des anticorps…

    « Ici, nous montrons comment la glycosylation spécifique au site diffère entre les pointes dérivées du virus et les protéines de pointe dérivées d’un candidat vaccin contre le SRAS-CoV-2 à vecteur viral ».

    La spike vaccinale est une spike glycosylée différemment, d’où la production d’anticorps moins efficaces.

    Beaucoup moins que quand il s’agit d’anticorps produits contre la vraie spike du virus.

    « En effet, les immunogènes qui n’imitent pas les glycoprotéines de pointe trimériques telles qu’elles sont présentées sur les virions infectieux peuvent effectivement agir comme un leurre, provoquant davantage d’anticorps sous-optimaux ou non neutralisants indésirables qui sont incapables de se lier et de neutraliser les pointes trimériques sur le virus. »

    Julien Brun, Snežana Vasiljevic et al.

  2. Faut arrêter dire que les personnes décédé n’étaient pas vaccinés en métropole il ya des vaccinés qui sont dcd
    C’est pas le vaccin la solution
    Il ya une personne après la 1ère dose de vaccin s’est retrouvé en rééducation, tous ses membres ont été paralysé
    Si le taux augmente c’est la faute de l’ars le préfet
    Masque plus obligatoire en extérieur
    Les vacanciers qui rentrent

    • Le vaccin ne rend pas immortel non. Des gens meurent tous les jours de tout plein de choses. Incroyable de ne pas le voir. Ouvrez les yeux mon bon monsieur….

    • C’est fou ce qu’on peuy lire comme conneries quand même. Je suis vaccinée complètement, je vais très bien ! Pensez-vous qu’à l’époque de Pierre et Marie Curie on se posait les mêmes questions ? Si les réunionnais se comportaient en personnes responsables, je pense que l’île n’en serait pas la. Et arrêtez de dire que le virus vient par les touristes, le varian africain il ne vient pas de métropole mais des îles d’à côté ! Varian africain quasi pas present en métropole mais a la réunion c’est lui le majoritaire !

  3. vous pouvez dire ce que vous voulez mais les gens qui malheureusement décèdent sont bien celles présentant des commordimites.
    Alors dire que le vaccin est inutile et dangereux est irresponsables, et pareil dire que c’est la faute soit aux vacanciers soit au préfet est juste pitoyable. C’est bien la mentalité de certains de toujours accuser les autres, c’est toujours pareil ici c’est toujours la faute des autres.
    Et ces chiffres là sont bien réels, mais vous préférez rapporter des cancans sur accidents de vaccins, qui eux ne sont pas vérifié mais bien des ragots pour la plupart.
    Regardez vous dans la glace, et chaque fois qu’une personne fragile décéde dites vous que si vous l’avez influencé vous en êtes responsables.
    Et pour conclure, au lieu de faire vos commentaires sur la soit disant dictature, venez à l’hôpital voir cette fameuse dictature qui elle contrairement à vous soigné les gens..

  4. James, oui bien sur des gens meurent chaque jour, sauf que les fragiles meurent plus avec le covid, alors laissez les prendre leur décision et arrêter de vouloir faire peur.

  5. soyons cohérent notamment sur ma transmission du virus.
    1er La réunion ne produit rien ou presque, donc pour vivre comme vous le voulez il faut de l’essence, de l’électricité ( et la réunion n’est pas autonome) des voitures, des pièces détachées, bref tout ce que les reunionnais consommateurs veulent à tout prix.
    Donc bateaux et avions doivent arriver, et fatalement le virus, et pas la peine de dire les touristes, le virus il passe partout..
    Donc les reunionnais qui veulent surtout pas renoncer à consommer et bien qu’ils arrêtent d’accuser le préfet ou autres pour le virus, si il est la le virus c’est aussi et surtout parceque la réunion ne produit rien ou presque eh à besoin du reste du monde.
    La preuve d’ailleurs ces reunionnais qui râlent parcequils ont moins de colis chinois.
    Donc oui c’est une pandémie et une pandémie on peut la stopper que par le vaccin même si effectivement cela n’empêche pas de l’attraper et que le vaccin protège surtout des formes graves.
    Et comme la aussi le nombre de lit d’hôpital est limité à la réunion et bien oui la seule façon d’éviter la saturation c’est bien de vacciner.
    tout le reste c’est du bla bla de gens qui écoute tout et n’importe quoi.

  6. Au contraire, pas cohérent du tout.
    Les médias nous font un lavage de cerveau au point que les vaccinés ont l’ impression que les non vaccinés se plaignent lorsqu’il sont malades. He bien non.
    Laissez les gens tranquille, ils vous demandent rien.

  7.  » L’ARN messager :

    L’ARN messager naturel du virus déclenche normalement une réponse immunitaire innée très puissante, par le biais de récepteurs intracellulaires « TLR = Toll-like en particulier TCR 7 », qui sont des récepteurs de reconnaissance de forme (PRR). Ils sont en particulier présents dans les cellules présentatrices d’antigènes (cellules dendritiques, les monocytes et les lymphocytes B) du système de défense inné.

    Ces cellules sécrètent de l’IFN-alpha (interféron alpha) et d’autres chimiokines (qui contrôlent les motifs de migration et le positionnement des cellules immunitaires) pouvant devenir excessives (inflammation et manifestations auto-immunes). L’IFN-alpha augmente l’activité des ribonucléases qui découpent les ARNm (système immunitaire inné dit PAMPs-PRR) pouvant nuire à l’efficacité du vaccin et le complexe ARNm/TR7 active également les lymphocytes T.
    À noter que tout l’ARN vaccinal n’est pas incorporé dans les cellules, or l’ARNm peut rejoindre des cellules endothéliales des vaisseaux pour lesquelles il est toxique, avec formation d’œdèmes et thromboses.

    Donc, on va déguiser l’ARN vaccinal pour qu’il ne soit pas reconnu et aie le temps de produire des protéines spikes, sources, on l’espère, d’anticorps efficaces. »

    sauf que pour le virus delta apparu il y a 2 mois , c’est plutot difficile d’agir avec une préparée il y a 6 à 10 mois….

  8. Ben oui c’est exactement ça, à l’hôpital on a quasiment que des non vaccinés, et t’inquiètes pas ils viennent se faire soigner la, ils restent pas chez eux, et crois moi ils oublies leur beaux discours anti vaccins et anti tout….

  9. et au final ceux qui voudrons pas se faire vaccinés et donc protéger les autres, se verront interdire les restos, les cafés, les cinémas, ect ect.
    Au final les non vaccinés se verront effectivement réduits dans leur loisirs, mais c’est pas graves ils assureront leurs positions comme des hommes..

  10. mdr, l’épidémie reprends en métropole et ailleurs et vous croyez y échapper ? et bonnes nouvelles les résistants, les seuls qui se retrouvent à l’hôpital sont les non vaccinés quoi que vous en disiez.

  11. Je suis heureux de re-publier ici avec son aimable autorisation le texte splendide rédigé par une médecin-généraliste. Dans lequel elle exprime avec humour, ironie et donc gravité les errements scandaleux et toxiques de la « médecine » actuelle, qui est simplement en train de renier ses fondamentaux. C’est aussi le constat désabusé de nombre de médecin en fin de carrière ou à la retraite : une médecine qui ne se soucie plus de soigner les patients pour assurer l’engraissement d’intérêts mafieux en favorisant une expérimentation aussi risquée que malhonnête est une vraie honte ! Quel être humain intègre peut-il avoir envie de pratiquer cette profession dévoyée ? C’est la question sous-jacente qui est posée.

  12. Le déroulement lé bizarre. Ce virus qd té à Wuhan malgré causement le porte parole l’oms toute les autres pays la prends à la légère. Toute porte té fermé à la Chine croyant uniquement le baisement sera pou li. Et vu que demoun la continu voyagé forcément la propagé. 1er cafouillage té su masque. Na pays la baise coup d’patte sous la langue à d’autre pou que li lé livré avant. Le bordel que ça eu. Masque en tissu même topo. Navé pu lastic, la toile. Entretemps la fabriquer toussa masque chirurgical donc fallait vendre. Masque tissu protège pu … astaire su vaccin. Un pays té veux pou li la rafle le maximum dose encore un coup d’patte. Non franchement n’en déplaise au pro vacciné na un tralé y suive pu. Pas zot faute.

  13. la cigale je suis heureux de voir qu’un médecin généraliste sorti de nul part soit meilleur que les spécialistes.
    au fait meme le professeur Raoult est pour la vaccination c’est bizarre hein?

Répondre à lol Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Haïti : le président Jovenel Moïse assassiné chez lui par un commando

Article suivant

Incendie mortel à Villèle : le père tue sa fille, met le feu à sa case, et se suicide

Free Dom